Microsoft Research : les titres d'actualité et Wikipédia pour prédire des catastrophes

Le par  |  3 commentaire(s)
new-york-times

Microsoft Research et le Technion travaillent sur un logiciel capable de prédire des catastrophes. Il se base sur l'analyse de titres d'actualité corroborée par plusieurs données en ligne comme DBpédia.

Des chercheurs de Microsoft Research et du Technion - institut israélien de Technologie - planchent sur un logiciel capable de prédire des catastrophes via l'analyse de titres d'actualité et d'autres données en ligne ( PDF ).

Ces catastrophes peuvent être du ressort d'une flambée de violence, des épidémies de maladies, des émeutes civiles ou des événements impliquant un grand nombre de morts. Selon la publication Technology Review du Massachusetts Institute of Technology ( MIT ), des tests ont montré que les signaux d'alerte envoyés par un tel logiciel ont vu juste dans 70 à 90 % du temps.

Le logiciel aurait notamment pu prévoir les épidémies de choléra en Angola en analysant des données sur des épisodes de sécheresse qui avaient frappé le pays en 2006 ainsi que des tempêtes en Afrique début 2007.

Microsoft-Research-PredictionPour les tests, le logiciel s'est appuyé des archives du New York Times ( de 1986 à 2007 ) et des données du Web. Parmi celles-ci, DBpedia qui propose des données structurées extraites des articles de Wikipédia.

D'autres sources sont également mises à contribution à l'instar de WordNet afin que le logiciel puisse comprendre le sens des mots, et la base de connaissance générale OpenCyc qui a pour socle un projet d'intelligence artificielle.

" Toute cette information fournit un contexte précieux qui n'est pas disponible dans les articles d'actualité, et qui est nécessaire pour comprendre les règles générales pour les événements qui en précèdent d'autres "

, écrit Technology Review.

Pour le moment, cette technologie ne se destine pas à un usage public et une commercialisation n'est pas envisagée. Les travaux se poursuivent.

Une telle technologie n'est pas nouvelle, mais selon les chercheurs Eric Horvitz et Kira Radinsky de Microsoft Research et du Technion, c'est la première fois qu'autant de sources de données sont utilisées afin de rendre le système plus polyvalent.

Aux États-Unis, un algorithme logiciel est utilisé par des forces de police et s'appuie sur des systèmes de surveillance dont des archives afin de prédire quand et où des actes criminels sont les plus susceptibles d'arriver.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1177602
"Aux États-Unis, un algorithme logiciel est utilisé par des forces de police et s'appuie sur des systèmes de surveillance dont des archives afin de prédire quand et où des actes criminels sont les plus susceptibles d'arriver."

En France, on n'en a pas besoin, car on connaît la réponse : c'est à Marseille !
Le #1177922
Si ça marchait, MIcrosoft n'aurait pas sortie Windows 8.
Le #1177982
penseurodin a écrit :

Si ça marchait, MIcrosoft n'aurait pas sortie Windows 8.


Il faut rajouter à la fin de la phrase. C'est important !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]