Microsoft Singularity : l'après-Vista

Le par  |  25 commentaire(s) Source : Slashdot
Microsoft

Le département Recherche de Microsoft a développé un micro-noyau appelé à servir de point de départ à une future génération de systèmes d’exploitation.

Le département Recherche de Microsoft a développé un micro-noyau appelé à servir de point de départ à une future génération de systèmes d’exploitation.

Microsoft
Venant du père du plus répandu des systèmes d’exploitation au monde, penser à ce que sera la prochaine génération de Windows –si on excepte Vista, qui est déjà quasiment finalisé- relève de l’évidence. Pourtant, les développeurs de Redmond nous préparent peut-être une surprise. De taille !

Le nom de Singularity n’évoque pour l’instant rien pour le public, mais cela changera certainement dans un avenir proche, car il désigne l’après-Windows. Qui plus est, ce système d’exploitation, qui n’en est encore qu’au stade d’embryon, n’a plus rien à voir avec la famille des OS précédents de Redmond.

Microsoft Research s’est en effet "amusé" à partir de rien pour concevoir Singularity (d’où son nom '), et les 300.000 lignes de code –c’est peu pour un système d’exploitation- ne doivent absolument rien à Windows.

"Singularity n’est pas un autre Windows" explique Galen Hunt, qui co-préside aux destinées de cet ambitieux projet. Et d’ajouter que Singularity n’a rien d’une marotte ou d’un passe-temps, puisqu’il n’est ni plus ni moins que le plus grand projet de développement pluri-départemental chez Microsoft ; 35 développeurs travaillent dessus à temps plein, et il implique la collaboration des services Systèmes, Réseaux, Compilation, Tests, entre autres, du côté de Redmond.

Pour l’heure, Microsoft ne sait pas très bien sous quelle forme Singularity atterrira sur le marché, ni quand, mais il représente une "base solide et évolutive. Nous pourrions le commercialiser tel quel, ou l’assortir d’autre produits et services. L’avantage de partir d’une feuille blanche est qu’on limite au maximum l’empreinte du système sur la machine."

Singularity présente de plus quelques innovations intéressantes, s’agissant d’un (futur) produit Microsoft : ses SIPs (Software Isolated Processes) fonctionnent en environnement fermé. Deux SIPs ne peuvent pas accéder au même objet (une DLL, par exemple) en même temps, et ils sont créés, ou terminés, par le système d’exploitation selon ses besoins. Ils ne constituent pas des processus permanents, et n’encombrent donc ni l’espace disque, ni la mémoire vive. Ils naissent et meurent au gré des besoins du système, et la plage mémoire qu’ils occupaient est immédiatement récupérée pour un autre usage. Certains spécialistes pensent que cette architecture, imaginée il y a fort longtemps par Xerox, entraînera un ralentissement du système, du fait de sa gestion pointue, mais d’ici la sortie de Singularity, le matériel aura certainement encore progressé.

Une autre particularité de Singularity est qu’il est écrit entièrement en C#, ou en combinaison avec un de ses dérivés, Sing# (qui descend en fait de Spec#, lequel provient de C#).

Cependant, Singularity ne dépend ni du Common Language Runtime de Microsoft, ni de la machine virtuelle Java de Sun Microsystems. Au contraire, il s’appuie sur "Bartok" (nom de code interne), un ensemble compilateur-interface graphique développé par Microsoft Research.

A Redmond, on présente la chose de la façon suivante : "nous avons développé un micro-noyau, comme prévu ; maintenant, il ne nous reste plus qu’à l’entourer de façon intelligente…"



Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
empereur des guerill Hors ligne Héroïque 715 points
Le #67903
wait and see comme qui dirait
Le #67906
bonne nouvelle
Le #67908
T'ain, jusqu'au un certain point de l'article, je me suis dit : révolution, ils vont faire un truc qui tue tout, Et SIP, c'est bien, cf ce que sait faire solaris 10 a ce niveau...
Mais quand je suis arrivé à "Une autre particularité de Singularity est qu?il est écrit entièrement en C#", ben pardon mais ça fait vomir ça... le noyau en C#, c'est une abération, ça n'arrivera jamais a la cheville d'un noyau en C, ne serait-ce que par l'aspect performance du code et facilité d'exploitation d'opérations bas-niveau qui sont quand meme la base d'un kernel, et a l'empreinte mémoire pantagruélique de C#...
Dommage, mais a vouloir coller du C# partout, meme la ou c'est pas adapté, MS passe a coté de quelque chose...
Le #67909
guilc >
A mon avis ils savent ce qu'ils font, ils en sont pas à leur premier OS, de toutes façon avant que ça sorte....
Le #67910
Je voudrais preciser un truc sur singularity que j'avais d'ailleurs déjà parlé dans un de mes vieux commentaires
C'est un OS entierement en managé kernel et drivers compris. Cet OS n'a pas été concu pour un usage desktop personnel mais pour des usages dans la recherche et de domaines specifiques qui ne doivent souffrir d'aucun plantage ou disfonctionnemment.Le fait d'etre entierement en managé le rend d'une stabilité a toute épreuve.apres c'est moins performant mais c'est pas du tout le but.
Le but premier de singularity c'est la fiabilité la tolérance aux pannes...
Le #67942
Bonne idée ils devraient faire de même avec internet explorer
Le #67947
C'est un Hurd par M$ '''
Le #67952
Hurd ' c'est quoi '
Le #67953
Don't hurd me! Bleeze don't hurd me!
Le #67985
a bon, sa nous regarde pas alors !!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]