Microsoft annonce SQL Server pour Linux !

Le par  |  10 commentaire(s)
Microsoft-aime-Linux

L'un des produits phares - et lucratifs - de Microsoft va être porté sur Linux. Nul autre que le système de gestion de base de données SQL Server.

SQL Server sur Linux. Oui… c'est bien ce qu'annonce Microsoft par le biais de Scott Guthrie, son vice-président de la division Cloud et Entreprise. À ce poste, il a remplacé Satya Nadella lorsque celui est devenu le PDG du groupe. Si le patron de Microsoft avait déclaré " Microsoft aime Linux ", cela se décline aujourd'hui en " SQL Server aime Linux. "

L'annonce est de taille. C'est la première fois que Microsoft va permettre l'exécution de son système de gestion de base de données sur une plate-forme autre que Windows. L'accent est donc mis sur la commercialisation de SQL Server plutôt que celle du système d'exploitation.

Une telle stratégie est dans la lignée de celle impulsée par Satya Nadella qui mise d'abord sur les services. Il faut cependant aussi y voir l'aveu de la montée en puissance de Linux sur les serveurs dans les entreprises. Le changement de paradigme pour Microsoft est aussi poussé par l'avènement du Cloud. La firme de Redmond mise gros sur sa plateforme Azure et des revenus liés à une version de SQL Server sur Linux font sens.

SQL-Server-Loves-Linux

SQL Server pour Linux n'est pas pour tout de suite. Sa disponibilité suivra celle de SQL Server 2016 pour Windows qui est prévue pour plus tard dans le courant de cette année. Une arrivée sur Linux est ainsi escomptée pour mi-2017. En attendant, c'est une préversion sur Linux qui est proposée dans le cadre d'un test privé.

Pour SQL Server 2016, Microsoft évoque une base de données avec des informations stockées en mémoire pour des temps de réponse 30 à 100 fois plus rapides, le support du chiffrement pour les données mises au repos, en mouvement et en mémoire, une analyse avancée en utilisant le langage de programmation R.

Le principal concurrent de Microsoft est Oracle dans le domaine des systèmes de gestion de base de données. Avec " l'ouverture " de SQL Server à Linux, on peut se demander quelle sera la réaction d'utilisateurs de solutions comme MySQL et PostgreSQL. Microsoft n'a toutefois pas parlé d'open source pour SQL Server…

Le choix de Microsoft pour SQL Server sur Linux a été salué - et a le soutien - par Red Hat, ainsi que Canonical (Ubuntu).

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1884588
Fallait attendre dredi pour cette news parce que la ...
Le #1884596
Clair, y en a qui vont troller xD
Le #1884606
Allez, je me lance:

"If Microsoft ever does applications for Linux it means I've won."

Linus Torvalds

Plus sérieusement, amha c'est plutôt une bonne chose. Je me vois mal remplacer mariaDB10 ou postgresql par SQL Server (pas vraiment d'intérêt + coup de la licence), mais par contre sur du renouvellement de parc, ça peut permettre d'économiser une licence Windows Server tout en conservant la compat' avec des progiciels genre EBP et cie qui utilisent SQL Server en backend. Elle est loin, l'époque de Ballmer . Puis si ça peut emmerder Oracle (les assassins de Sun, d'OpenSolaris, de mysql, etc), c'est tout bénef.
Le #1884611
Moi j'approuve. Je sais pas combien coûte une lisence, mais je testerais bien la version gratuite.
Le #1884637
Microsoft n’a pas abordé la question du prix, mais on imagine que la version adaptée à Linux sera également payante. À titre d’information, SQL Server 2014 coûte au minimum 3000 $ par noyau, puisque l’on paye en fonction de la puissance du serveur.
Le #1884682
Hmmmm.. Grummmmm... Chmmmmmmm.. Tchmmmmm (*)

(*) commentaire d'un troll bâillonné afin de respecter la règle du vendredi
Le #1884689
Morpheus005 a écrit :

Microsoft n’a pas abordé la question du prix, mais on imagine que la version adaptée à Linux sera également payante. À titre d’information, SQL Server 2014 coûte au minimum 3000 $ par noyau, puisque l’on paye en fonction de la puissance du serveur.


Sans dec' - puis tu voudrais pas qu'ils libèrent le code tant que tu y es?

https://www.microsoft.com/en-us/server-cloud/products/sql-server/purchasing.aspx << eh oui, ça pique sévère, et ça varie en fonction de l'usage, du nombre de cœurs utilisés (sérieusement: what the fuck?), du nombre d'utilisateurs… Hmmmmm gruuuuu frrrmbllllllgr!!!! ©Ulysse2K
Le #1884699
lidstah a écrit :

Morpheus005 a écrit :

Microsoft n’a pas abordé la question du prix, mais on imagine que la version adaptée à Linux sera également payante. À titre d’information, SQL Server 2014 coûte au minimum 3000 $ par noyau, puisque l’on paye en fonction de la puissance du serveur.


Sans dec' - puis tu voudrais pas qu'ils libèrent le code tant que tu y es?

https://www.microsoft.com/en-us/server-cloud/products/sql-server/purchasing.aspx << eh oui, ça pique sévère, et ça varie en fonction de l'usage, du nombre de cœurs utilisés (sérieusement: what the fuck?), du nombre d'utilisateurs… Hmmmmm gruuuuu frrrmbllllllgr!!!! ©Ulysse2K


"Sans dec' - puis tu voudrais pas qu'ils libèrent le code tant que tu y es? "

Pourquoi une telle question totalement hors sujet??.....je parle simplement de cout.

Apprends toi a lire doucement, et a reflechir vite. Tu fais l'inverse.
Le #1884756
Morpheus005 a écrit :

lidstah a écrit :

Morpheus005 a écrit :

Microsoft n’a pas abordé la question du prix, mais on imagine que la version adaptée à Linux sera également payante. À titre d’information, SQL Server 2014 coûte au minimum 3000 $ par noyau, puisque l’on paye en fonction de la puissance du serveur.


Sans dec' - puis tu voudrais pas qu'ils libèrent le code tant que tu y es?

https://www.microsoft.com/en-us/server-cloud/products/sql-server/purchasing.aspx << eh oui, ça pique sévère, et ça varie en fonction de l'usage, du nombre de cœurs utilisés (sérieusement: what the fuck?), du nombre d'utilisateurs… Hmmmmm gruuuuu frrrmbllllllgr!!!! ©Ulysse2K


"Sans dec' - puis tu voudrais pas qu'ils libèrent le code tant que tu y es? "

Pourquoi une telle question totalement hors sujet??.....je parle simplement de cout.

Apprends toi a lire doucement, et a reflechir vite. Tu fais l'inverse.


je te cite:

"Microsoft n’a pas abordé la question du prix, mais on imagine que la version adaptée à Linux sera également payante."

Ce à quoi je réponds "Sans dec'" - y'a même pas besoin d'imaginer que la version Linux de SQL Server puisse être gratuite (en dehors de la version Express), tellement c'est évident qu'elle suivra une grille tarifaire similaire à celle qu'on voit sous Windows Server. Ce à quoi j'ajoutais, pour rester dans l'utopie et l'ironie, "puis tu voudrais pas qu'ils libèrent le code tant que tu y es? " - notes le smiley qui marque le caractère sarcastique de la remarque.

Tu peux aussi apprendre à lire le second degré, je crois ← le smiley est ironique, hein, je préfère te le dire d'avance.
Le #1884772
lidstah a écrit :

Morpheus005 a écrit :

lidstah a écrit :

Morpheus005 a écrit :

Microsoft n’a pas abordé la question du prix, mais on imagine que la version adaptée à Linux sera également payante. À titre d’information, SQL Server 2014 coûte au minimum 3000 $ par noyau, puisque l’on paye en fonction de la puissance du serveur.


Sans dec' - puis tu voudrais pas qu'ils libèrent le code tant que tu y es?

https://www.microsoft.com/en-us/server-cloud/products/sql-server/purchasing.aspx << eh oui, ça pique sévère, et ça varie en fonction de l'usage, du nombre de cœurs utilisés (sérieusement: what the fuck?), du nombre d'utilisateurs… Hmmmmm gruuuuu frrrmbllllllgr!!!! ©Ulysse2K


"Sans dec' - puis tu voudrais pas qu'ils libèrent le code tant que tu y es? "

Pourquoi une telle question totalement hors sujet??.....je parle simplement de cout.

Apprends toi a lire doucement, et a reflechir vite. Tu fais l'inverse.


je te cite:

"Microsoft n’a pas abordé la question du prix, mais on imagine que la version adaptée à Linux sera également payante."

Ce à quoi je réponds "Sans dec'" - y'a même pas besoin d'imaginer que la version Linux de SQL Server puisse être gratuite (en dehors de la version Express), tellement c'est évident qu'elle suivra une grille tarifaire similaire à celle qu'on voit sous Windows Server. Ce à quoi j'ajoutais, pour rester dans l'utopie et l'ironie, "puis tu voudrais pas qu'ils libèrent le code tant que tu y es? " - notes le smiley qui marque le caractère sarcastique de la remarque.

Tu peux aussi apprendre à lire le second degré, je crois ← le smiley est ironique, hein, je préfère te le dire d'avance.


1) Il n'est pas pertinent de "répondre" a une non question.

2) Tu utilises beaucoup trop de mots inutiles pour exprimer ta pensée. Apprends toi a synthétiser ou sinon a communiquer par smiley. <<<<<< le smiley est authentique.

3) Les smileys ont la connotation qu'on veut leur donner. <<<< le smiley est caustique dans ce cas_
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]