Microsoft : un Novell accord passé avec TurboLinux

Le par  |  10 commentaire(s)
Tux lit un journal

Il y a presque un an, Microsoft signait un accord de partenariat avec Novell. Après avoir suscité la polémique, cet accord a fait des émules. Dernier signataire en date, TurboLinux.

Tux lit journalEn novembre 2006, Microsoft se rapprochait encore un peu plus du monde Linux en signant un accord avec l'un de ses chefs de file, l'éditeur américain Novell, sur fond de respect de la propriété intellectuelle. Depuis, plusieurs acteurs du monde libre se sont alignés sur la position adoptée par Novell à l'instar de Xandros, Linspire, XenSource, Zend Technologies ainsi que les constructeurs LG Electronics et Samsung Electronics (pour des périphériques basés sur Linux).


Du grand classique désormais
A l'heure où Steve Ballmer brandit à nouveau le spectre des poursuites judiciaires avec en ligne de mire Red Hat, sa société annonce dans le cadre d'un accord similaire, l'arrivée de l'éditeur Linux TurboLinux, populaire en Asie pour sa distribution de même nom.

Cet accord porte sur plusieurs points parmi lesquels, l'interopérabilité, l'assurance de la propriété intellectuelle pour les clients TurboLinux qui utilisent TurboLinux Server (accord de licence croisé) ou encore l'engagement de TurboLinux dans la promotion du format de fichier bureautique Open XML avec l'adaptation au marché asiatique du traducteur Open XML / ODF développé avec le soutien de Microsoft.

A qui le tour ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #188683
Il faut refuser ce type de rapprochement c'est une honte ! Heureusement RH & Ubuntu refuse en bloque !
Le #188694
Tu as raison...Il faut absoluement empecher les uns de communiquer avec les autres. C'est inadmissible que Linux puisse utiliser des technologies windows et vice versa....
Ce que je trouve par contre super drole c'est les commentaires de certains vis a vis de l'ouverture des autres...
Le #188695
@CocoVFR : t'es sur que tu as compris la nouvelle ?
Turbolinux vient de se faire mettre profond car les entreprises européennes vont bénéficier de la même chose pour un ticket de 10k€
Aprés tu prouves bien ton ignorance, car ce genre d'accord n'est que de la poudre aux yeux !
Linux ne viole pas la propriété intellectulle de Microsoft !
Bref un "Novell accord" qui sert à rien !
Le #188698
il faut de tout pour faire un monde

A mon avis, c'est tout aussi bien que certains signent et d'autres s'y refusent, c'est la communauté du logiciel libre avec ses paradoxes. Toute la communauté gagne tant des choix de Novell que des choix de Red Hat et Ubuntu.
Le #188701
Microsoft essai de faire passer ce genre d'accord comme étant avant tout le garant du respect de la propriété intellectuelle mais c'est assez réducteur, ces accords concernent également l'intéropérabilité et garantie la multiplication des produits concurrents. Microsoft peut toujours tenter de récupérer un peu d'argent, c'est Microsoft qui pâtira le plus de ces accords car au fond, il (MS) donne le feu vert aux entreprises qui remplacent du Windows par du Linux et concrètement, c'est ce qu'il se passe dans les grandes entreprises et administrations du monde entier.
Le #188731
Il faut penser aux entreprises qui ont un parc informatique hétéroclite et qui ont besoin d'interopérabilité. La première initiative a été inspirée par les demandes des clients (grandes entreprises) de Microsoft et Novell.
Le #188734
Microsoft est en mauvaise posture et essaie de se faire des amis mais il choisit mal donc pas de soucis

Il n'est pas venu le jour où il fera un accord avec Debian ou Fedora
Le #188746
menifred >mis à part peut être pour XenSource, je pense que l'interopérabilité n'est pas vraiment un problème : les moyens existent déjà ailleurs et ils fonctionnent, même si ce n'est pas avec des outils microsoft.

Hashh >évidemment, ils ne vont pas signer avec des distributions communautaires, ça n'aurait pas de sens ! on signe avec une entreprise, pas avec rien du tout !!!

Pour le reste, il faudrait voir l'ensemble des termes de l'accord. Le problème de la propriété intellectuelle n'est qu'un petit morceau de l'ensemble, et je suis plus gêné par le soutien à l'openXML.

Je pense que pour les distribution signataires c'est surtout un bon moyen de gagner beaucoup de sous rapidement (l'accord pour turbolinux parle de partage de moyens, de locaux avec microsoft), ou de rassurer la clientèle pour essayer de piquer des parte de marché au leader (Novell par rapport à red hat). Mais je crois que c'est une stratégie à court terme, au final ça ne fait que crédibiliser le FUD de microsoft, dont c'est exactement le but.
Je suis à la limite plus surpris par les accords signés par LG et Samsung.
Le #188751
Warf l'open XML la bonne blague, en plus c'est même pas certifié ISO 26300 contrairement aux ODF.

Même avec toute l'ouverture d'esprit qu'on peut avoir je ne vois pas l'intérêt d'un double format ouvert. M$ devrait adopter l'ODF ce serait plus simple pour tout le monde.

Au lieu de ça il va encore nous imposer un format bâtard et bancale à moitié ouvert.
Le #188774
Stratégie du boa de Microsoft visant, classiquement, à étouffer avant de tuer.
db
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]