Mission sur Mars : six volontaires vivent dans un dôme pendant 8 mois

Le par  |  7 commentaire(s)
Mission Mars

Alors que la première mission habitée vers Mars soulève encore quelques questions de logistique, une équipe de volontaires va se prêter à une expérience qui pourrait amener à repenser différents aspects des vols vers la planète rouge.

En dehors de toutes les contraintes techniques qui restent à relever pour proposer un jour d'amener des hommes et des femmes vers Mars, il existe une autre problématique, celui du corps et du mental des astronautes.

Mars Hawai Les USA misent ainsi sur une nouvelle expérience et a choisi 6 volontaires parmi 150 postulants pour mener une étude sur Terre afin de définir les problématiques qui pourraient survenir pendant les phases éventuelles de colonisation, mais sur un aspect psychologique.

Trois hommes et trois femmes âgées de 26 à 38 ans vont ainsi séjourner pendant 8 mois dans un dôme installé sur un des flancs du volcan Mauna Loa à Hawaï.

Dans un espace confiné, avec des restrictions concernant l'alimentation, la consommation électrique et l'eau ( quelques douches par semaine ), les volontaires devraient simuler la vie sur Mars. Pour plus de réalisme, les communications seront volontairement ralenties, pour simuler la distance et le temps nécessaire à l'acheminement des données (20 minutes de délai).

Les colons en herbe auront toutefois droit à quelques sorties : quatre par semaines, limitées à 2 heures à chaque fois... Et pas sans porter une combinaison spéciale munie d'un scaphandre similaire à celui des astronautes de la NASA.


NASA mission to Mars - Hi-Seas team practices... par karlaaa87nopq

La NASA espère pouvoir mettre en évidence les problèmes qui pourraient intervenir sur une colonie martienne. En dehors la l'aspect logistique, les volontaires sont amenés à ternir un journal de bord pour partager leurs sentiments, leurs craintes. À terme, la NASA pourrait développer divers programmes permettant de stimuler les colons en dehors des différentes missions d'exploration ou de recherche scientifique, afin de préserver un équilibre mental et une cohésion de groupe. Car c'est là l'un des éléments que l'agence ne pourra plus contrôler une fois les premiers vaisseaux lancés : les réactions de colons paniqués ou en phase de dépression pouvant amener à une baisse de la vigilance et à l'échec des missions, avec pour conséquence la mise en danger de la vie des autres astronautes.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1814811
Ce qui me fait sourire dans cette histoire c'est qu'il y a 99,99 % de chance que ces volontaires ne connaissent jamais le sol martien Enfin, certains jouent au soldat et à la guéguerre, d'autres aux astronautes colons... A chacun son truc
Le #1814819
Je ne vois pas ce qu'il y a de risible: ces gens ne jouent pas.

Ils sont payés pour ça, c'est un job comme un autre.

Et étudier le comportement d'êtres vivants en situation de promiscuité ( sur Mars ou ailleurs ) doit être assez intéressant...

En même temps, on peut déjà observer les réactions des spationautes en station spatiale ...
Le #1814834
En tout les cas aller sur Mars me semble une affaire très périlleuse compte tenu des dangers de l'espace.
Le #1814894
Vont-ils être 9 à la sortie ???
Le #1814987
lebonga a écrit :

Vont-ils être 9 à la sortie ???


sans compter les grossesses multiples possibles .... jumeaux, triplés ... etc ....
Le #1815145
Et pourquoi pas "Le Labyrinthe" version NASA ?! Éduquer des sujets depuis leur plus tendre enfance dans ces conditions là pour leur permettre de tenir le choc, non parce que c'est cool la vie sur Mars mais faut dire aussi qu'on retire :

- Le plaisir de se ballader dans la nature et croiser biches et autres animaux
- D'entendre les oiseaux chanter en se réveillant le matin
- De sentir la brise légère lorsqu'on marche
- Ou encore le doux remou des vagues....

Bref très peu pour moi, vivre dans un scaphandre le restant de ses jours non merci....
Le #1815179
Pour les intéressés, une opération similaire et sur une durée plus longue a été réalisée vers 2010 par l'ESA, et des organismes Russes et Chinois il me semble. J'ai assisté à une conférence donnée dans mon école d'ingé par le français de l'équipe qui est restée 520j il y a 1 ou 2 ans

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mars500
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]