Le MIT peut désormais récupérer du son en étudiant les vibrations d'un simple paquet de chips

Le par  |  12 commentaire(s) Source : ExtremeTech
MIT son

On pourrait penser au dernier gadget fictif intégrant la panoplie déjà fournie de l'agent 007 et pourtant, le MIT a bien développé une technologie lui permettant de récupérer à partir des vibrations observées sur un paquet de chips.

Qu'il s'agisse d'épier des conversations secrètes depuis l'extérieur d'une chambre sécurisée ou de percevoir certains sons à de longues distances simplement depuis un dispositif optique, la technologie du MIT a de quoi étonner.

MIT son Les ingénieurs ont présenté leur système basé sur l'utilisation d'une caméra vidéo qui enregistre un paquet de chips situé dans une pièce isolée. Aucun bruit direct n'est enregistré. Et pourtant, en étudiant les vibrations émises par les sons dans la pièce sur le paquet de chips, un puissant algorithme est désormais capable de reproduire une bande sonore et de retranscrire les conversations tenues dans la pièce.

Lorsque le son se disperse dans une pièce, l'onde fait vibrer, ne serait-ce qu'infiniment, le moindre élément qu'elle rencontre. Cela peut être un objet quelconque, une plante, une feuille de papier... Le MIT a ainsi développé un " microphone visuel" qui repère ces vibrations et les décode pour transformer ces fluctuations visuelles en onde sonore.

Techniquement, le MIT est désormais capable de partiellement récupérer la bande audio de n'importe quelle vidéo sur le Net, et pourquoi pas même des premières images du cinéma muet.

  

La vidéo présentée explique rapidement le fonctionnement du système et propose quelques exemples assez bluffants de ce qu'il est possible de récupérer depuis une simple vidéo.

Actuellement, le système fonctionne de façon optimale jusqu'à une distance de 5 mètres, principalement parce que la caméra haute vitesse utilisée doit être capable de repérer les micros vibrations d'un élément susceptible de subir une altération visuelle de l'environnement sonore auquel il est soumis.

Parce que la voix humaine correspond environ à une fréquence de 300 Hz, il faut utiliser une caméra capable de filmer au moins à 300 images secondes. Un premier algorithme repère ensuite les vibrations en analysant chaque pixel et en tentant de repérer les changements de couleur, qui notifient d'un déplacement ou d'une vibration. Selon l'amplitude du déplacement, il est ensuite possible de faire correspondre une fréquence et une amplitude, puis de reconvertir le tout en son.

Si la technique est particulièrement bluffante avec une caméra haute définition à grande vitesse, le MIT indique que la plupart des appareils photo DSLR sont capables de capturer des vidéos suffisamment précises pour être exploités dans ce sens.

Le système devrait trouver des applications dans le domaine de la défense, de la sécurité et la collecte de renseignements. Une analyse poussée d'une vidéo enregistrée sans le son pourrait ainsi apporter de nouveaux éléments lors d'une enquête ou se présenter à charge contre un accusé.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1805149
C'est exactement ce que fait le cerveau vis à vis du tympan. Il traduit ses infimes vibrations en sons.
Le #1805150
un rideau opaque et hope la révolution passe au oubliette
Le #1805151
Impressionnant techniquement. Effrayant humainement...
Le #1805154
@GNT , la news ne date pas d'hier Mais bon, ca reste toujours intéressant

Il faut cependant préciser qu'avec des caméras classiques (low-motion évidemment), on peut toujours se brosser pour récupérer le moindre son exploitable . La vibration des matériaux donné en exemple nécessite des résolution monstrueuses pour en extrapoler l'onde sonore qui les percute.

Faites le calcul ... Résolution/distance de la caméra par rapport aux millièmes de millimètres de mouvement du matériaux "frappé" ...

Pas de panique, le film 'l'oeil du Mal" n'est pas encore pour demain
Le #1805156
bien que l'article soit intéressant

Au moins la fin de l'article est un big big big fake pour les vieux films.

Au cinéma l'image est de l'ordre de 25 image seconde (et les vieux films encore moins) donc on pourrait récupérer au mieux du 25Hz =>ce qui est très très loin de correspondre aux fréquences du spectre des sons audibles par l'homme.

+ Il est ridicule de penser qu'une caméra lambda est capable de filmer cela, car aucune caméra normale de cinéma n'est capable de filmer les déformations même d'un chips sous l'effet du son alors que celui-ci est placé à plusieurs mètres de la source du son.

+ je serais curieux de connaitre à quelle puissance ils ont diffusé le son pour que cela soit décelable par leur caméra spécialisée.

Voilà
Le #1805159
PauletteParis a écrit :

bien que l'article soit intéressant

Au moins la fin de l'article est un big big big fake pour les vieux films.

Au cinéma l'image est de l'ordre de 25 image seconde (et les vieux films encore moins) donc on pourrait récupérer au mieux du 25Hz =>ce qui est très très loin de correspondre aux fréquences du spectre des son audibles par l'homme.

+ Il est ridicule de penser qu'une caméra lamda est capable de filmer cela, car aucune caméra normale de cinéma n'est capable de filmer les déformations même d'un chips sous l'effet du son alors que celui-ci est placé à plusieurs mètres de la source du son.

+ je serais curieux de connaitre à quelle puissance ils ont diffusé le son pour que cela soit décelable par leur caméra spécialisée.

Voilà


+1. J'aime bien comme à quelques paragraphes d'écart l'article dit une chose et son contraire sans sourciller.
"il faut utiliser une caméra capable de filmer au moins à 300 images secondes" et "pourquoi pas même des premières images du cinéma muet". Bah oui, c'est bien connu qu'à l'époque ils filmaient en 4K et 300FPS (mais on se demande pourquoi avec toutes ces technologies ils n'avaient même pas les moyens d'enregistrer le son...)
Le #1805160
galaxielike a écrit :

un rideau opaque et hope la révolution passe au oubliette


Oui mais un rideau qui vibre pas alors
Le #1805161
bugmenot a écrit :

galaxielike a écrit :

un rideau opaque et hope la révolution passe au oubliette


Oui mais un rideau qui vibre pas alors


Quand un rideau vibre chez moi, c'est parce que ma femme s'y suspend à cause de moi .... Là, je suis d'accord ... je dois sortir ===>[]
Le #1805163
Ulysse2K a écrit :

bugmenot a écrit :

galaxielike a écrit :

un rideau opaque et hope la révolution passe au oubliette


Oui mais un rideau qui vibre pas alors


Quand un rideau vibre chez moi, c'est parce que ma femme s'y suspend à cause de moi .... Là, je suis d'accord ... je dois sortir ===>[]


Et j'ai entendu dire que ça vibrait très très vite... et très peu de temps...
Le #1805170
"Au cinéma l'image est de l'ordre de 25 image seconde (et les vieux films encore moins)"

Bon, ce n'est pas 25 mais 30 images par secondes pour un film.

Il faudrait ajouter des objets capable de tromper les sons ambiants et ajouter une pellicules floues dans les fenêtres.

La technologie est plus contre l'humanité que pour elle ces années-ci : Internet et les caméras. Et tout va dans ce sens.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]