Etude : l'Europe occidentale prête pour le marketing mobile

Le par  |  0 commentaire(s)
MMA logo

La Mobile Marketing Association a publié une étude portant sur cinq grands marchés européens et soulignant l'intérêt du marketing mobile.

MMA logoL'heure a-t-elle enfin sonné pour le développement du marketing mobile en Europe ? Si l'on croit l'enquête menée par la Mobile Marketing Association ( MMA ) sur cinq marchés européens ( Royaume-Uni, Allemagne, Italie, France et Espagne ) auprès de 1535 personnes, la réponse est oui.

Une personne interrogée sur 10 se déclare très intéressée par le marketing mobile et un personne sur 3 modérément intéressée, avec une prédominance des marchés italiens et espagnols, notamment pour les formules d'opt-in.

Parmi les différents formats publicitaires mobiles disponibles, il semble que le mode SMS interactif soit le plus pertinent, toutes les tranches d'âge étant à l'aise avec cette fonctionnalité. Plus de la moitié des personnes interrogées utilisent les SMS au moins une fois par mois et 37% au moins une fois par jour, principalement chez les 13-24 ans.

Même l'ensemble des tranches d'âge sont potentiellement intéressées par la publicité mobile, c'est surtout celle des 18-34 ans qui offre le plus de chances de participation, qu'il s'agisse de vote interactif ou de réception de publicités ou d'informations sur des produits.


Le mobile, un canal publicitaire à ne pas négliger
Sur l'ensemble des marchés, les personnes interrogées apprécieraient des réductions reçues sur leur téléphone, les messages d'alerte concernant une bonne affaire et les ventes particulières. Cette tendance peut amener ces personnes à consommer plus de trafic data, ce qui est également un but recherché.

" L'étude confirme que les utilisateurs mobiles en Europe occidentale sont ouverts au modèle du marketing mobile et sont prêts à s'inscrire à des programmes publicitaires leur permettant de recevoir des informations sur des produits ou des services pertinents ", indique Richard Saggers, président de MMA EMEA." Ces données suggèrent que l'Italie et l'Espagne sont les marchés les plus propices et avec des utilisateurs plus enclins à participer. "

Avec une personne interrogée sur trois indiquant que le téléphone portable est un élément très important et avouant une dépendance, le terrain est mature pour développer des campagnes publicitaires que les marques devraient intégrer dans leur plan de communication au plus vite.

Après deux années d'approche et d'évaluation des modèles économiques et techniques de la publicité sur téléphone portable, l'année 2008 pourrait être celle des premières campagnes publicitaires à grande échelle. Mais pas question pour autant de faire du tir groupé et de se retrouver spammé par des SMS : seules les personnes ayant donné leur accord y participeront.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]