Motorola : vers une scission des activités mobile et télécom

Le par  |  0 commentaire(s)
Motorola logo (Small)

Le suspens a pris fin : Motorola a officiellement débuté la procédure visant à séparer sa branche téléphonie mobile en une société indépendante.

Motorola logo (Small)Le déclin de la branche téléphonie mobile de Motorola depuis la fin 2006 avait poussé la société à revoir sa stratégie et à envisager de s'en séparer, notamment depuis l'arrivée de son nouveau président Greg Brown, ouvert à cette idée.

Si l'activité a perdu une bonne partie de sa valeur et n'incite pas les repreneurs à tenter de la remettre sur pied, il reste la possibilité de création d'une entité indépendante. C'est ce que vient d'accepter le conseil d'administration de Motorola en autorisant le découpage du groupe en deux pôles distincts et indépendants, celui de l'équipementier télécom d'un côté et celui du fabricant de terminaux mobiles de l'autre.

La branche téléphonie pesait en effet de plus en plus lourd dans les comptes de la société alors que son activité d'équipementier se portait plutôt bien mais ne pouvait plus absorber les pertes conséquentes du recul des ventes de téléphones Motorola.


La nouvelle dualité de Motorola

Dans la nouvelle organisation, les deux unités auront des comptes, une direction et un président distincts tout en continuant de collaborer étroitement. La branche Mobile Devices s'occupera des terminaux grand public et de la propriété intellectuelle de ses brevets tandis que la branche Broadband & Mobility Solutions récupère l'activité télécom mais aussi l'aspect Mobilité pour l'entreprise, avec ses solutions mobiles professionnelles logicielles et matérielles.

Ce n'est pas la première fois que Motorola se sépare d'une activité pour en faire une société indépendante mais cela marque toutefois un tournant dans son histoire, celle de l'ère Ed Zander et du miraculeux Motorola RAZR, vendu à des dizaines de millions d'exemplaires.

Dans la téléphonie mobile, Motorola a rétrogradé de la deuxième place mondiale à la troisième en 2007, au profit de Samsung, et se voit sérieusement menacée par Sony Ericsson, qui vise cette même troisième place d'ici 2011 et par LG, en cinquième position mondiale mais avec de grandes ambitions sur ce secteur grâce au succès de ses derniers terminaux.

Le processus de séparation est engagé mais il doit encore recevoir les approbations réglementaires indispensables à sa pérennité. Le découpage de la société en deux entités pourra alors intervenir en 2009.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]