Test : Murasaki Baby

Le par  |  0 commentaire(s)
murasakibaby_gc14visuels_0001

La PS Vita regorge de pépites façonnées par des gameplay et des univers singuliers. Très attendu, Murasaki Baby entre-t-il dans cette catégorie d’ovnis vidéoludiques ? Réponse dans notre test complet.

Murasaki Baby est disponible en version dématérialisée sur le PSN Store pour la PS Vita depuis le 17 septembre au tarif de 9.99 euros (ou 7.99 euros pour les abonnés au PlayStation Plus).

Murasaki_BabyOn le doit au studio italien Ovosonico (littéralement « oeuf de Sony » en italien), un studio indépendant qui a pris son envol sous la houlette de Sony. Le studio fondé par Massimo Guarini (“Shadows of the Damned” et “Naruto – Rise of a Ninja“) se décrit lui-même comme étant à l’avant-garde.

Autant dire que Murasaki Baby était attendu comme une nouvelle perle indépendante du jeu vidéo. Il faut dire que la PS Vita nous a habitué à découvrir ces jeux indépendants renouvelant les genres et offrant de véritables expériences.

Murasaki Baby est un jeu de plate-forme 2D qui combine des énigmes à résoudre et de la pure plate-forme.

D’emblée, on est frappé par sa patte graphique qui n’est pas sans rappeler certaines oeuvres de Tim Burton et notamment « L’étrange Noël de Monsieur Jack ». Murasaki Baby, c’est aussi une superbe bande sonore qui participe à l’immersion. Un véritable sans-faute de ce côté-là avec des passages au piano, à la guitare et même des extraits de vieux films de SF directement diffusés par une TV cathodique (dans un des niveaux du jeu). Des références à la pop culture que l’on etrouve ça et là avec par exemple ces têtes d’E.T. avec bouche et yeux inversés (comme pour tous les personnages du jeu).

murasakibaby_gc2013screens_0005 murasakibaby_gc2013screens_0004 

Crayonné comme dans le clip de Take On Me du groupe A-Ha, surgit une petite fille avec les yeux au-dessous de la bouche.

Il va falloir l’accompagner, tel un parent, et la guider en la prenant par la main afin de l’aider à retrouver sa maman. Dans cet univers cauchemardesque inquiétant, sa fragilité se rappelle sans cesse à vous lorsqu’en accélérant le pas, elle trébuche. On la guide à l’écran en lui prenant la main et déplaçant le doigt dans la direction souhaitée.

Son autre main est accaparée par un ballon violet en forme de coeur. Il symbole la vie, celle de la petite fille. Il faudra en prendre soin pour progresser, faute de quoi c’est la mort assurée s’il éclate et on repart du dernier checkpoint. Cette fragilité associée à un simple ballon gonflable ne semble pas peser lourd dans un univers où des nuées de chauves-souris ou d’épingles à nourrice volantes vous attendent au tournant.

C’est là qu’intervient le gameplay de Murasaki Baby.

murasakibaby_launchscreens_0014 murasakibaby_launchscreens_0013 

murasakibaby_launchscreens_0012 murasakibaby_launchscreens_0011 

murasakibaby_launchscreens_0010 murasakibaby_launchscreens_0009 

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]