Le marché de la musique sauvé par les ventes en ligne '

Le par  |  20 commentaire(s)
musique en ligne

Les majors du disque déplorent une forte baisse des ventes de disques, en particulier à cause des échanges illégaux auxquels s'adonnent les internautes via les réseaux P2P ( Peer-to-peer ).

Musique ligneLes majors du disque déplorent une forte baisse des ventes de disques, en particulier à cause des échanges illégaux auxquels s'adonnent les internautes via les réseaux P2P ( Peer-to-peer ). 

A titre d'information, depuis 2001, les ventes du secteur ont ainsi chuté de 22% en valeur sur le Vieux Continent.


Les ventes en ligne à leur secours

Si les téléchargements illégaux - l'IFPI ( International Federation of the Phonograhic Industry  ) recensait 885 millions de fichiers illégaux disponibles via les réseaux P2P l'an passé, contre 1,1 milliard en 2003 - sont incontestablement l'un des principaux facteurs du ralentissement des ventes du secteur, ceux effectués depuis les plates-formes légales - voir le milliard de fichiers via iTunes et les 200 millions de fichiers iTunes en Europe, par exemple - sont, pour leur part, de véritables générateurs de revenus.

Estimé à quelques 121 millions d'euros en 2005, le chiffre d'affaires découlant des téléchargements en ligne devrait atteindre 1 milliard d'euros en 2010 selon les analystes, qui prévoient aussi, qu'en 2011, 33 % des ventes de musique s'effectueront en ligne. Les analystes du cabinet d'étude Screen Digest indiquent que ces plates-formes légales pourraient considérablement ralentir la chute du marché, à condition toutefois que les grands industriels sachent adopter la stratégie adéquate.

Selon Dab Cryan, dans le rapport Online Music in Europe : Market Assessment and Forecast - comprenez La musique en ligne en Europe : évaluation du marché et prévisions -, auquel il a participé : " La musique en ligne a explosé. Cependant, les ventes en ligne seules ne vont pas suffire à stopper le déclin des ventes de musique ( ... ) L'industrie musicale a besoin de tirer le meilleur parti des nouvelles plates-formes de téléchargement. Nous pensons qu'avec la bonne stratégie - qui prend en compte le mobile et le on-line - le pire appartiendra au passé d'ici 2010. "
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #126613
Quand je vois le prix d'un CD chez les disquaires style Fnac et Virgin ... Surtout quand un autocollant conseille un prix et que se prix est dépassé de quelques euros
Pour le style de zic que j'écoute, j'achète directement les CDs en ligne chez le producteur, c'est 'achement moins cher ...
Le #126614
Ils vont nous faire pleurer les majors !

Même les compositeurs les mieux cotés ont des enmer... avec eux ! Depuis Johnny en passant par de plus modestes ! Il utilisent à fond les clauses juridiques pour racler les centimes, que dis-je, les milliards sans rien faire !

De toute façon, dans ce monde, ceux qui bossent : les compositeurs (écrivains, dessinateurs...), les fabriquants de tous objets et les transporteurs sont les moins payés !

Par contre celui, bien installé dans son fauteuil, air climatisé et secrétaire à disposition, encaissent des milliards sur un coup de fil ! Ce sont des trafiquants sans risques ! Et je suis aimable !

"Est-ce que ce monde est sérieux '" disait le taureau de Francis Cabrel !
Le #126620
bon il est pas mal ce recopiage de communiqué de presse mais l'industrie de la musique n'a JAMAIS été en danger de mort

si les disques se vendent moins c'est parce qu'ils sont obsoletes et puis surtout il ne collent plus aux envies des gens. qui a encore envie de devoir changer de CD a chaque artiste etc etc.. sans compter la place'

la majors n'ont pas voulu lacher leur vielle poule au oeufs d'or et en fin de compte ils ont eu raison de crier au crime car les hommes politique tjrs aussi incompetents specialement dans se domaine se sont bien fait avoir. enfin bon c pas grave c nous qu'allons payer hein


grace aux merveilleux drm on va devoir acheter le meme morceau de musqiue suivant qu'on l'ecoute chez soi, au boulot ou en publique (rigolez pas aller lire les conditions des drm sony )

alors que la vente en ligne explose c'est bien normal. ca n'a rien a voir avec les actions anti p2p c juste qu'avant il n'y avait pas d'offre alors forcemment personne pouvait acheter

bref: on l'a bien profond
Le #126621
moi j'écoute la radio et je regarde les clips à la TV.
Ensuite je télécharge de la musique libre ou mis à disposition gratuitement par les artistes eux meme (guerilla poubelle par exemple)

Les CDs c'est chiant, c'est pas pratique.
Le #126626
Moi j'écoute ce que je peux emprunter à la cdtheque du coin et point.
DRM m'a tuer.
Le #126628
et les ventes de vinyls '
et les ventes de cassettes audio '
on en parle pas '
soyons réalistes, et vivons avec notre temps ! Qui veut encore se faire ch... à jongler avec les cd et les boitiers alors qu'il possède un micro-ordinateur, un baladeur mp3 ou un Ipod '
On nous prend vraiment pour des benêts !
Pauvres majors !
Le #126629
Et il faut reconnaître que mis a part quelques très très rare exceptions, leurs produits sont merdiques...

De la merde au prix ou il la vende, pas étonnant que personne ne l'achète.
Le #126631
"...sauvé par les ventes en ligne..." >>>Heureusement que le "web 2.0" est là, virgin et ses potes auraient fermé boutique, sinon !!!

mogg, KiKi35, redmail >>>++++++++
Le #126637
Hello,

C'qu'on oublie aussi souvent de se dire, c'est que ces charognards en fait nous emm***nt, mais pas parce qu'ils gagnent moins, non, mais parce que le soi-disant "piratage" représente un manque à gagner...

Or, un manque à gagner, selon moi, n'est pas une perte...

Pour moi, les types qui sont aux manettes méritent tout autant la prison que n'importe quel autre voleur, si ce n'est plus, vu les sommes et les sales combines mises en jeu....

En ce qui me concerne, j'achète pas de CD, je regarde pas la télé et je télécharge pas... Ils pourront toujours courrir pour avoir mon fric (de toutes façons, vu ce que j'ai, ils iraient pas bien loin avec !)

W.
Le #126642
"[...] baisse des ventes de disques, [...] à cause des échanges illégaux auxquels s'adonnent les internautes via les réseaux P2P"

Non, le produit est différent. Aujourd'hui le P2P concurrence la vente de titres dématérialisés (donc les plates-formes commerciales), pas le CD. Si les ventes de CD baissent, c'est pour d'autres raisons, notamment l'obsolescence que certains ont cité.
On pourrait même dire que ce sont principalement les ventes en ligne qui font baisser la vente des CD, un produit chassant l'autre
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]