Musique : le en ligne en hausse mais les albums plongent

Le par  |  5 commentaire(s) Source : AFP
Logo iTunes

Si le téléchargement légal à la cote aux Etats-Unis, cela ne suffit pas pour rendre le sourire à l'industrie du disque avec des ventes d'albums sur CD qui chutent.

Logo iTunesAvant de passer le cap de l'an 2009, Nielsen a fait part mercredi à la presse des résultats fournis par son service SoundScan, et relatifs aux ventes annuelles de produits musicaux aux Etats-Unis. Pour la septième fois en huit ans, les ventes globales ont enregistré une baisse avec principalement une chute de 20 % pour les ventes de CD passant de 449,2 millions d'unités en 2007 à 360,6 millions en 2008. Ce média reste néanmoins le plus rentable et le plus commun pour les ventes musicales, représentant près de 85 % des lucratives ventes d'albums.


Le téléchargement légal séduit mais ne compense pas
Les ventes en téléchargement légal ont, elles, établi un record à 65,8 millions d'unités pour les albums (+32 %), alors que celles de titres ont continué d'augmenter. Le principal bénéficiaire en est iTunes Store d'Apple qui en 2008 est devenu le premier disquaire aux USA. La vente de morceaux dits dématérialisés a notamment progressé de +27 %, dépassant la barre des 1,07 milliard de titres téléchargés.

Cela ne suffit cependant pas à compenser la chute des ventes de CD, le chiffre à retenir étant qu'en prenant en compte les ventes de titres à l'unité sur Internet, les ventes totales d'albums tous supports confondus ont enregistré un recul de 8,5 %, de 584,9 millions d'unités en 2007 à 535,4 millions en 2008.

L'album qui s'est le mieux vendu aux USA en 2008 a été celui de Lil Wayne avec 2,87 millions d'exemplaires pour " Tha Carter III ". ColdPlay avec " Viva la Vida " a séduit 2,14 millions de fans et 2,11 millions pour " Fearless " de Taylor Swift. Pour les titres dématérialisés, la palme revient à Leona Lewis et ses 3,4 millions de téléchargement pour " Bleeding Love ", tandis que Rihanna est l'artiste qui a connu le plus de succès en ligne (9,9 millions de ses chansons ont été téléchargées).
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #385231
En même temps, quand on achète un CD, la première chose faite est le transfert en MP3 pour permettre la lecture sur des baladeurs, et encore, quand il n'y a pas de protection. Et le CD après ? Eh bien direction le placard. Certes, moi aussi j'aime avoir les objets originaux de mes groupes préférés, rien que pour les mettre en vitrine . Mais acheter un CD que je n'utiliserai pas ne m'intéresse pas. Maintenant, les technologies évoluent, de nouveaux moyens de stockage apparaissent, le CD prends trop de place, non transportable (poches, etc.), il faut changer de vision.
Au moment du passage des vinyles au CD, je ne sais pas je suis trop jeune, mais on a pas fait scandale de la chute de la vente des disques, si ? Enfin le basculement a été facilité par les ventes des ordinateurs je pense (je me vois mal mettre un lecteur vinyle dans ma tour ).

Bref, quand on vend un titre 1€, le prix du titre sur un CD, sur Internet il faut pas s'attendre à voir la foule débouler à grand pas.

De toute façon, ils ont beau faire ce qu'ils veulent (filtrage, pleurer, gueuler, etc.) ils n'empêcheront jamais le téléchargement de leur "œuvres" illégalement, c'est cause perdu.
Le #385301
Stop acheter en ligne, la qualitée des CD baisse ils "commencent" a bacler les prise de son grace au mp3 "je fais partis de ceux a qui il reste des oreilles"
Le #385311

le chiffre à retenir étant qu'en prenant en compte les ventes de titres à l'unité sur Internet, les ventes totales d'albums tous supports confondus ont enregistré un recul de 8,5 %


On peut avoir plus d'info sur la manière de calculer ?
Car si c'est 1 titre = 1 album, alors on peut dire que la crise est là, sinon c'est juste la fin de la vente liée sur la musique
Personnellement je pencherai plutôt sur la deuxième solution (je me souviens de quelques CDs où j'écoutais qu'une plage sur deux. Si on paye à l'unité, je ne vois aucune raison de payer pour des titre que je n'écouterai pas. Donc selon les mode de calculs sur un album de 16 titres
8 titres = 1 album
ou
8 titres = 1/2 album
ou même
8 titres = 0 album ( bah oui il est pas complet )

Le #385341
M.Jerome >je n'ai pas trop connu le vinyle non plus, mais la situation était différente. Disques et platine tourne-disque ont été remplacé par CD-audio et platine laser, c'était juste un changement de support.

Alors que maintenant, outre le changement de support (dématérialisation du support n'est pas vraiment juste, disons numérisation), on a aussi changement de consommation. On n'achète plus nécessairement 1 CD quand on veut 1 ou 2 titres, mais directement les titres à la pièce. Du coup, mathématiquement, il y a baisse du CA. Et si on ajoute la faible attractivité des services (prix, qualité, etc) ça n'aide pas

barbiche69 >mp3 pourri + compression dynamique, ça c'est de la qualité
Le #394611
Tous les chiffres de la SACEM :
http://www.system-linux.net/SACEM/

Et les chiffres de perceptions et rémunérations ne sont pas en baisse !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]