UK : vente record de singles, et sans le piratage...

Le par  |  4 commentaire(s)
iTunes_icone

L'association interprofessionnelle de l'industrie britannique du disque annonce une année 2009 record en termes de ventes de singles et rêve à des résultats encore meilleurs si la lutte contre le P2P illégal s'organise.

iTunes_iconeOn pourrait considérer que l'année 2009 est d'ores et déjà un " grand cru " pour l'industrie du disque au Royaume-Uni, puisque la BPI ( British Phonographic Industry ) a fait part la semaine dernière d'une année record pour la vente de singles. Il est assez rare qu'une telle industrie exprime un quasi enthousiasme, tout en n'omettant pas de le pondérer en pointant du doigt le toujours coupable désigné.

Au Royaume-Uni, ce sont plus de 117 millions de singles qui ont été vendus et presqu'exclusivement ( 98,6 % ) au format numérique via des titres glanés sur les plates-formes légales de téléchargement. En 2008, le nombre de singles vendus avait atteint 115 millions avec comptabilisées les ventes de la période faste des fêtes de fin d'année qui est encore à venir pour 2009.

Le single a véritablement trouvé sa place dans le format dématérialisé, ce qui n'est par contre pas encore le cas de l'album toujours dominé par les ventes physiques. Reste que pour la BPI, le marché du disque a connu une véritable transformation.

La BPI ne dit mot sur une éventuelle compensation via le numérique de la chute des ventes de CD. En France, l'industrie du disque assure que cette compensation attendue est encore loin d'être atteinte. Outre-Atlantique, le téléchargement illégal est aussi sermonné, alors que la question d'une sanction allant jusqu'à la coupure de l'accès à Internet fait débat.

Selon la BPI, les ventes de singles ont atteint un niveau record alors même que plus d'un milliard de téléchargements illégaux sont effectués annuellement au Royaume-Uni.

" Les consommateurs sont réceptifs à la qualité et l'innovation des services légaux de téléchargement et ces nouveaux chiffres montrent que le marché pourrait exploser si le gouvernement agit pour combattre le partage illégal de fichiers sur les réseaux peer-to-peer "

, déclare Geoff Taylor, président de la BPI.

En France, alors que la loi Hadopi ( ou les lois ) a été votée, une mission mandatée par le ministère de la Culture doit rendre ses conclusions afin de donner de l'élan à l'offre de téléchargement légal.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #538331
Comme d'habitude ils se plaigne de ne pas retrouver les marges d'avant ... il faudrait inverser la logique et se dire qu'avant ils se faisait des marges monstrueuse.
Le #538351
Ancient >ce n'est pas pour rien qu'aujourd'hui on parle "d'industrie du disque".
Le #538811
Non non plus les salariés on ne retrouve pas notre pouvoir d'achats d'avant
Le #539141
Et ben voilà ! Proposez de la musique de qualité, un bon produit, bref de la valeur ajoutée, et les consommateurs seront là.

http://www.qobuz.com/
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]