La mutualisation des réseaux de SFR et Bouygues pourrait finalement profiter à Free Mobile

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Les Echos
mutualisation bouygues sfr

SFR et Bouygues Télécom ont secoué le marché du mobile en annonçant se lancer dans des accords de mutualisation d’une partie de leur réseau. Pourtant si l’accord venait à être accepté par les régulateurs, d’autres opérateurs pourraient s’en sortir gagnants.

Paradoxalement, c’est peut-être Free Mobile qui sortira le grand gagnant de cet accord s’il se faisait rapidement, suggèrent nos confrères des échos.

Free mobile Et pour cause, si SFR et Bouygues souhaitent se partager une partie de leurs réseaux dans le but de limiter les investissements peu ou pas rentables dans certaines zones, mais également pour agrandir leur capacité sur la 4G, c’est principalement pour rester concurrentiel vis-à-vis des autres opérateurs, Free Mobile en ligne de mire.

Pourtant, si l’Arcep autorise l’accord, elle ne pourra plus imposer à Free Mobile de mettre un terme à son accord d’itinérance avec Orange sur la 3G jusqu’ici fixée à 2018.

La concurrence par les infrastructures a été le cheval de bataille de SFR et Bouygues pour critiquer les accords entre Free Mobile et Orange. Suite à des plaintes, l’Arcep a rappelé que chaque opérateur devait s’engager au développement de ses propres infrastructures et de son propre réseau.

Or, la mutualisation annoncée, fonctionnant sur le principe du RAN Sharing est une parade à l’investissement des opérateurs leur permettant de gonfler artificiellement leur couverture réseau. Un tour de passe-passe reproché à Free lors de son entrée sur le marché.

Il est difficile, dans ces conditions, que Free Mobile accepte de se voir imposer le déploiement intégral de son propre réseau lorsque les autres opérateurs sont autorisés à se partager les structures.

L’accord finalisé ne devrait pas être présenté à l’Arcep avant le mois de septembre, pour une application à partir de 2014. D’ici là, Free Mobile et les autres opérateurs auront certainement le temps de faire connaitre leur avis sur la question. Les débats promettent d’être agités à la rentrée.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1419462
Les commentaires vont encore être saignants !!!
Le #1419652
N'oublions pas que : moins d'antennes égal moins de soucis pour la santé des habitants du coin si "il y a des problèmes bien sûr" !
Mais s'ils augmentent la puissance de leurs émetteurs ...
Comme je lis que nous sommes comme toujours en retard sur d'autres pays dits "émergeants" il serait temps qu'on se les bouge au lieu de regarder avec fierté notre nombril ... Beau certes ... Mais sans intêret.

Le #1419832
Si grâce à la mutualisation FREE ne paye plus l’itinérance à orange je ne donne pas cher de la peau d'une des trois pleureuse.
Le #1421762
micropastis a écrit :

Si grâce à la mutualisation FREE ne paye plus l’itinérance à orange je ne donne pas cher de la peau d'une des trois pleureuse.


Sauf que Free couvre des zones denses, où Orange est déjà très bien pourvu en antenne. Donc Orange n'a pas besoin de supplier Free de lui prêter son réseau, alors que l'inverse est le cas. Si Free n'a plus accès au réseau orange, il ne couvre plus que 35% de la population. Et si vous ne pouvez plus appeler q'u1/3 de vos amis-famille-etc, vous serez obligé de quitter Free pour retrouver un réseau convenable, et celui-ci ferait faillite (pour le mobile).
Donc Orange ne fera jamais de mutualisation avec Free qui sera tjs obligé de payer Orange tant qu'il l’appellera à l'aide pour avoir un réseau national.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]