Des nanotubes de carbone pour booster les performances des processeurs

Le par  |  8 commentaire(s) Source : ExtremeTech
nanotubes de carbone

Les processeurs les plus rapides sont bien connus pour leur surchauffe , mais c'est aussi souvent le cas de nombreux équipements mobiles, il n'y a qu'à le constater sur les PC portables. Mais une avancée significative pourrait prochainement arriver dans le domaine du refroidissement.

Disposer d'un PC puissant passe souvent par l'installation d'un bon système de refroidissement. Mais cela passe également souvent par le dégagement de toujours plus de bruit, à moins d'investir dans des solutions très performantes et silencieuses ou d'opter pour un kit de refroidissement à eau. Autant de solutions difficilement adaptables dans les solutions les plus compactes comme les PC portables.

nanotubes carbone processeur Intel et l'Université Berkeley travaillent pourtant à créer des dissipateurs thermiques beaucoup plus efficaces que ceux en aluminium qui équipent nos équipements, tout simplement en les réalisant avec des nanotubes de carbone.

Les nanotubes de carbone sont efficaces dans nombre de situations, et la prochaine fois que vous en disposerez, ce sera peut-être dans votre prochain PC. Ces nanotubes ont déjà plusieurs applications concrètes, ils permettent de rendre les rayons X plus sûs, de projeter de meilleurs hologrammes, et même de combattre le cancer.

Ils disposent d'une faculté également très intéressante en informatique, celle de conduire très facilement la chaleur. Mais un obstacle de taille se présentait jusqu'ici quant à une application dans le domaine : il était impossible ou presque de les coller à une surface métallique chaude.

Intel et Berkeley ont donc trouvé une solution à ce problème et réussi à positionner un dissipateur thermique en nanotube de carbones sur une puce à l'aide d'une fine couche de composés organiques. Les résultats sont spectaculaires puisque le dissipateur a extrait la chaleur avec une efficacité 6 fois supérieure à celle d'un dissipateur conventionnel.

Des résultats extraordinaires étant donné que pendant l'expérience, tous les nanotubes n'étaient pas en contact en simultanée avec la puce. Quand l'équipe de travail aura résolu ce problème, on pourrait voir arriver sur le marché des dissipateurs thermiques très performants, mais surtout beaucoup plus compacts que ceux actuellement proposés pour les configurations les plus musclées.

À terme, cela pourrait également changer notre vision de l'informatique, on pourrait ainsi ne plus avoir à changer systématiquement les processeurs de nos machines, mais simplement de les overclocker sans avoir à se soucier d'une surchauffe quelconque.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1651342
Mais à quelle prix vont sortir ces systèmes de refroidissement.
Le #1651412
Je ne comprenais pas le titre de l'article jusqu'au dernier paragraphe... Il y a des limites à l' OC tout de même. C'est comme un moteur, à toujours être au rupteur on en diminue l'espérance de vie.
Je préfère l'utilisation de ces nanotube afin d'extraire la chaleur. Dans un pc portable surtout.
Le #1651482
sacré solution, overclocker les processeurs au lieux de les changer
je savais pas que les rédacteurs de GNT fumé la moquette
Le #1651532
Très intéressant !

Cependant, un oc c'est bien, mais même si on dissipe plus de chaleur au bout d'un moment pour suivre faut se mettre à jour
Anonyme
Le #1651562
Lebubu a écrit :

sacré solution, overclocker les processeurs au lieux de les changer
je savais pas que les rédacteurs de GNT fumé la moquette


FUMAIENT, change de moquette
Anonyme
Le #1651572
Le dernier paragraphe n'a aucune utilité.

Il détruit le reste de l'article.

Le #1651672
Du974 a écrit :

Le dernier paragraphe n'a aucune utilité.

Il détruit le reste de l'article.


exact, tu n'aurais pas du l'écrire

je suis d'accord avec Lebubu
Le #1654042
Oui et les nanoparticules ont aussi un autre grand avantage : elles passent sans problème les membranes cellulaires... Et qu'on ne sait pas encore bien ce qu'elles y font à part créer des cancers, etc.

Refroidir un PC c'est sympa (encore que, aujourd'hui, c'est probablement plus pour les gamers qu'autre chose, vu qu'on a réussi à faire des proc qui consomment - et donc chauffent - presque pas, dans le cadre d'une utilisation "normale" d'une machine: surf-mail/multimedia/bureautique), mais à quel prix ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]