La NASA évoque l'idée d'une mission habitée vers Vénus avec un ballon solaire

Le par  |  5 commentaire(s) Source : ExtremeTech
NASA Venus

Alors que la NASA reste évasive sur son calendrier concernant les missions habitées vers Mars, l'agence spatiale américaine aborde déjà le projet d'une mission vers Vénus.

On ne sait encore pas si la NASA s'engagera prochainement ou non dans une mission habitée vers Mars que l'agence annonce déjà un nouvel objectif : envoyer des hommes vers Vénus.

NASA mission Vénus L'idée parait encore plus saugrenue quand on sait que n'importe quel humain serait instantanément détruit du fait des conditions extrêmes qui règnent sur la planète, mais le centre de recherche de Langley a une solution : un vaisseau solaire présenté comme un ballon gonflable qui permettrait aux astronautes de survivre dans l'atmosphère de la planète.

La mission évoque la conception d'un vaisseau de 129 mètres de long, baptisé HAVOC ( High Altitude Venus Operational Concept), il se présenterait comme un ballon gonflable équipé d'un module habitable situé au-dessous et des panneaux solaires situés sur la majeure partie de sa surface supérieure.

Mars se présente comme la planète la plus évidente à visiter, d'un point de vue des capacités de l'homme à y survivre. Sa température est basse, mais pas suffisamment pour geler l'oxygène ou l'azote, elle dispose d'une fine atmosphère riche en dioxyde de carbone propice à la photosynthèse et donc à la production d'oxygène par la culture de plantes... Mais Vénus, aussi inhabitable soit-elle, est plus proche de nous que Mars. Avec nos vaisseaux actuels, Venus se situe en moyenne à 440 jours de voyage, contre au moins 500 pour Mars.

Il sera toutefois impossible d'envisager la visite de la surface de Vénus, puisque la pression atmosphérique au niveau de la mer y est 92 fois plus élevée que sur Terre et la température y frôle les 500 °C. En outre, la concentration de gaz toxiques pour l'homme est également suffisamment corrosive pour détruire presque n'importe quelle capsule en quelques heures.

  

Néanmoins, à une hauteur de 50 km, les conditions sont plus clémentes ( même si la température reste élevée avec 75 °C).

D'après les experts, Vénus offrirait quelques avantages sur Mars dans le cadre d'une exploration. En outre, la majeure partie de l'énergie nécessaire à la mission pourrait être produite par les panneaux solaires. Vénus reçoit ainsi 40 % d'énergie solaire de plus que la Terre, et 240 fois plus que Mars.

À 50 km d'altitude, Vénus offre également davantage de protection contre les radiations que Mars au niveau du sol. ( Sur Mars, les hommes seront soumis à 40 fois plus de radiations que sur Terre, ce qui implique qu'une mission longue devra envisager l'enfouissement des stations humaines.)

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1824968
La NASA ne sait plus quoi inventer pour s'attirer la faveur du grand public ou du Congrès... Pfff..;.
Le #1825060
Maintenant que Curiosity a fait tout le sale boulot et vu qu'il n'y avait que de l'eau non commercialisable sur Mars, il est evident que se tourner vers les richesses cachées de Venus, meme mortelle est la prochaine etape plus "bankable".

Le "business spatial" goes on....
Le #1825061
Arobase40 a écrit :

La NASA ne sait plus quoi inventer pour s'attirer la faveur du grand public ou du Congrès... Pfff..;.


ils n'ont qu'a dormir les bonnes idées viennent des rêves
Le #1825149
Toujours plus loin, toujours plus fort ... si si, on va y arriver !
Anonyme
Le #1825187
DeepBlueOcean a écrit :

Toujours plus loin, toujours plus fort ... si si, on va y arriver !


Ou toujours plus près du soleil comme ça il sera possible de bronzer plus rapidement pour les prochaines vacances...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]