Netflix : un House of Cards marseillais

Le par  |  2 commentaire(s)
Netflix-logo

Netflix annonce la série Marseille. Une production estampillée made in France qui sera entièrement tournée dans l'Hexagone et diffusée fin 2015 dans tous les pays où le service de SVOD est disponible. Netflix ne respectera pourtant pas le décret sur les SMAD.

Dans un entretien accordé à Télérama, le patron de Netflix avait évoqué la production d'une série politique tournée dans la ville de Marseille. C'est désormais officiel. Cette première production française pour Netflix se nommera tout simplement Marseille et sera diffusée en exclusivité par le service de vidéo à la demande par abonnement en 2015.

Marseille-mairieLa diffusion concernera tous les pays où Netflix est disponible, soit pour plus de 50 millions d'utilisateurs dans une quarantaine de pays dont la France à la rentrée prochaine. La production de Marseille a été confiée à la société parisienne Federation Entertainment qui a produit les séries Dolmen et " Sous le soleil ".

Le scénariste est Dan Franck, écrivain et scénariste du film Carlos d'Olivier Assayas. Les premiers épisodes d'une première saison, qui en compte huit, seront réalisés par Florent Emilio Siri, le réalisateur du film Cloclo.

Pour faire plus vendeur, Dan Franck parle de Marseille comme d'un " House of Cards à la française ". Le pitch :

" Marseille raconte l'histoire de Robert Taro, maire de la ville depuis 25 ans. Les prochaines élections municipales vont l'opposer à l'homme qu'il avait choisi pour lui succéder, un jeune loup aux dents longues. Les deux candidats vont se livrer un combat sans merci au terme duquel un seul sortira vainqueur. Marseille met en scène une lutte au couteau tournant autour de la vengeance et animée par les barons de la drogue, les politiciens, les syndicats et les acteurs politiques de la ville. "

Avec cette production made in France, Marseille est surtout l'occasion pour Netflix de répondre aux critiques concernant le financement de la création, et sachant qu'il ne respectera pas le décret pour les éditeurs de services de médias audiovisuels à la demande qui les oblige à proposer 60 % d'œuvres européennes et 40 % d'œuvres d'expression originale française.

Remplacée par Fleur Pellerin, l'ancienne ministre la Culture Aurélie Filippetti avait bataillé pour que Netflix installe des bureaux en France afin de se plier à la législation hexagonale et y paie ses impôts. Mais si Netflix va déménager en 2015, ce sera du Luxembourg aux Pays-Bas. Son directeur a indiqué que la TVA sur Netflix ira " dans les caisses du gouvernement français " mais les impôts seront payés en vertu du droit néerlandais.

Par contre, Netflix respectera la Chronologie des médias faisant que le service ne pourra proposer un film que dans un délai de 36 mois après sa sortie en salle. C'est aussi pourquoi Netflix mise sur les séries pour lesquelles cette contrainte n'existe pas.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1806363
un " House of Cards à la française "... Une bonne grosse bouze quoi
Anonyme
Le #1806390
x4L3Xx a écrit :

un " House of Cards à la française "... Une bonne grosse bouze quoi


produite par netflix? justement il y a des chances que ca soit plus que bien.

ca m etonnerait que ca puisse un jour depasser plus belle la vie comme bouse.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]