Nintendo ne désire pas faire de la téléphonie

Le par  |  0 commentaire(s) Source : CNN.com
Reggie Fils-Aime - Image 1

Reggie Fils-Aimé, le PDG de Nintendo of America, a déclaré au micro de CNN qu'il ne désirait pas que la firme s'attaque à la téléphonie. L'un des concepteurs de la 3DS parle lui d'un manque à gagner si Nintendo s'engageait dans cette voie.

Reggie Fils-Aime - Image 1Ce sont deux opinions presque semblables qui se sont récemment fait entendre chez Nintendo au sujet du mobile, l'une provenant de Reggie Fils-Aimé et l'autre de Hideki Konno. La firme japonaise ne cache plus qu'elle se bat désormais en priorité contre Apple, son nouveau et redoutable rival sur le marché du divertissement nomade. Mais elle n'a pas l'intention de développer son propre téléphone ou bien de permettre à ses jeux d'être disponibles sur d'autres plates-formes que les siennes. Le président de Nintendo of America, Reggie Fils-Aimé, a été clair sur ce point :

"Nous n'avons aucun désir d'entrer dans la téléphonie. Nous pensons que nous allons réussir à gagner notre place dans la poche des gens sans avoir à offrir cela (une fonctionnalité téléphone) en tant que facteur additionnel. Nous ne voulons pas être dans le business de la téléphonie. Nous ne voyons pas cela comme une opportunité. Les téléphones sont des utilitaires. Par définition, les téléphones ne sont pas des appareils de divertissement. Il est logique d'entrer dans un marché dans lequel vous sentez que vous avez une sorte d'avantage concurrentiel. Du point de vue de Nintendo, nous ne nous voyons pas avoir un avantage concurrentiel dans le secteur de la téléphonie."

En revanche, Hideki Konno est un peu plus nuancé, même si en l'état actuel des choses, il ne semble également pas favorable à une entrée de Nintendo dans la téléphonie. L'un de ceux à avoir participé à la conception de la 3DS pense en effet que le problème se situerait plutôt au niveau des coûts :

"Ce n'est pas que je ne sois pas intéressé. Cependant, je regarde le modèle économique et je vois tant de coûts additionnels qui entrent en jeu. Diviser les revenus avec les opérateurs téléphoniques affecterait le prix au détail des jeux. Augmenterions-nous le prix des jeux en lui-même ? La distribution ne pourrait pas se faire gratuitement."

Et vous amis lecteurs, pensez-vous que Nintendo devrait rester dans ses chaussures ou bien tenter d'en changer une, pas forcément confortable de prime abord, pour jouer sur plusieurs fronts ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]