Nokia : 400 emplois supprimés en France

Le par  |  8 commentaire(s)
Nokia logo

La firme finlandaise Nokia devrait prochainement tailler un peu plus dans ses effectifs. A la clé, un total de 400 licenciements en France.

Nokia poursuit sa réduction d'effectifs dans le but de renouer avec la stabilité économique, et cette fois, cela passera de nouveau par du licenciement en France. Si le gros des suppressions d'emplois touche la branche finlandaise du groupe (1300 postes concernés), Nokia devrait toutefois licencier 400 personnes en France.

Le rachat d'Alcatel-Lucent se fait au prix d'un plan de rationalisation très strict des dépenses, et la masse salariale est la première visée pour retrouver l'équilibre. Avec ces licenciements, le groupe espère réaliser 900 millions d'euros d'économies d'ici 2018.

Nokia logo

Nokia a ainsi indiqué : "Nokia envisage de réduire ses effectifs dans les activités en décroissance ou qui ne correspondent pas à la nouvelle organisation et aux nouvelles ambitions du Groupe. Seraient concernées en particulier : les activités provenant du portefeuille d'Alcatel-Lucent (3G, 4G et gestion des données d'abonnés) sont appelées à ralentir en vue de s'arrêter progressivement et être conservées en mode de maintenance"

En parallèle, Nokia indique que les sites de Nozay et Lannion devraient être transformés en centres de recherche et de développement dédiés aux "technologies prometteuses et innovantes dans les domaines de la 5G, de la cybersécurité, des applications et analyses, des transmissions mobiles et de l'Internet des objets."

Enfin, pour s'éviter les critiques,la firme rappelle que "Nokia confirme tous les engagements pris en septembre dernier auprès du gouvernement français et notamment le maintien de 4200 emplois pendant une période de deux ans".

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1888716
"Avec ces licenciements, le groupe espère réaliser 900 millions d'euros d'économies d'ici 2018"

En licenciant ces 400 personnes ils ne gagneraient que 30 millions d'€ sur l'année (maximum), et généreraient une très mauvaise image de la société.

Si les 400 personnes étaient fidèle à la marque, ils viennent surement de perdre 400 clients. Après avec la fusion d'Alcatel... ça compliquera un peu la tâche.
Le #1888725
iFlo59 a écrit :

"Avec ces licenciements, le groupe espère réaliser 900 millions d'euros d'économies d'ici 2018"

En licenciant ces 400 personnes ils ne gagneraient que 30 millions d'€ sur l'année (maximum), et généreraient une très mauvaise image de la société.

Si les 400 personnes étaient fidèle à la marque, ils viennent surement de perdre 400 clients. Après avec la fusion d'Alcatel... ça compliquera un peu la tâche.


Effectivement, je vois pas comment ils ont fait leur calcul parce même en calculant large :
400 * 10000 * 12, on obtient à peine 50 millions, donc c'est plutôt intrigant...
Donc d'ici 2018, on serait à 150 millions d'économie (c'est certes, pas négligeable, mais on est loin de 900 millions)
Et j'pense pas que tous leurs salariés soient payés plus de 5000€ par mois en moyenne donc....
Le #1888729
Safirion a écrit :

iFlo59 a écrit :

"Avec ces licenciements, le groupe espère réaliser 900 millions d'euros d'économies d'ici 2018"

En licenciant ces 400 personnes ils ne gagneraient que 30 millions d'€ sur l'année (maximum), et généreraient une très mauvaise image de la société.

Si les 400 personnes étaient fidèle à la marque, ils viennent surement de perdre 400 clients. Après avec la fusion d'Alcatel... ça compliquera un peu la tâche.


Effectivement, je vois pas comment ils ont fait leur calcul parce même en calculant large :
400 * 10000 * 12, on obtient à peine 50 millions, donc c'est plutôt intrigant...
Donc d'ici 2018, on serait à 150 millions d'économie (c'est certes, pas négligeable, mais on est loin de 900 millions)
Et j'pense pas que tous leurs salariés soient payés plus de 5000€ par mois en moyenne donc....


Je me baisais sur une moyenne, et mieux, il s'agissait de 5000€ brut, non pas "net".
Ce qui revient à l'employé, 4000€~ soit env 48k€/an

http://www.urbanlinker.com/salaire-moyen/salaire-technique-2014/
http://www.journaldunet.com/business/salaire/ingenieurresponsable-recherche-developpement-automobile (Même s'il s'agit du secteur automobile, c'est pratiquement le même salaire pour les chercheurs en NT)

Le #1888739
iFlo59 a écrit :

Safirion a écrit :

iFlo59 a écrit :

"Avec ces licenciements, le groupe espère réaliser 900 millions d'euros d'économies d'ici 2018"

En licenciant ces 400 personnes ils ne gagneraient que 30 millions d'€ sur l'année (maximum), et généreraient une très mauvaise image de la société.

Si les 400 personnes étaient fidèle à la marque, ils viennent surement de perdre 400 clients. Après avec la fusion d'Alcatel... ça compliquera un peu la tâche.


Effectivement, je vois pas comment ils ont fait leur calcul parce même en calculant large :
400 * 10000 * 12, on obtient à peine 50 millions, donc c'est plutôt intrigant...
Donc d'ici 2018, on serait à 150 millions d'économie (c'est certes, pas négligeable, mais on est loin de 900 millions)
Et j'pense pas que tous leurs salariés soient payés plus de 5000€ par mois en moyenne donc....


Je me baisais sur une moyenne, et mieux, il s'agissait de 5000€ brut, non pas "net".
Ce qui revient à l'employé, 4000€~ soit env 48k€/an

http://www.urbanlinker.com/salaire-moyen/salaire-technique-2014/
http://www.journaldunet.com/business/salaire/ingenieurresponsable-recherche-developpement-automobile (Même s'il s'agit du secteur automobile, c'est pratiquement le même salaire pour les chercheurs en NT)


Oui mais un employé coute casiment le double en charges (en calculant large) pour l'employeur, donc pour ça que j'ai mis 10000 pour un salaire brut de 5000.

Mais on est très loin du compte, c'est clair
Le #1888747
Vous oubliez le temps de carrière.

En effet, 400 emplois, rémunérés à 50.000€ chacun (salaire net, charges sociales, patronales, cp, etc), vous arrivez à 20 millions.
Mais la plupart des employés sont surement "jeunes", donc avec encore 30 ans de carrière devant eux, et des évolutions salariales.
On arrive donc bien aux alentours de 900 millions
Le #1888748
Une belle petite catastrophe
ça va faire grimper un peu plus les chiffres du chômage !
Pour les malheureux futurs licenciés, reste plus qu'à envisager un recyclage de carrière !
sur un autre secteur professionnel ?
Le #1888756
AperitifDumidi a écrit :

Une belle petite catastrophe
ça va faire grimper un peu plus les chiffres du chômage !
Pour les malheureux futurs licenciés, reste plus qu'à envisager un recyclage de carrière !
sur un autre secteur professionnel ?


Ils peuvent aussi postuler chez les concurrents, microsoft, google, apple, samsung archos, etc
Le #1888786
saepho a écrit :

AperitifDumidi a écrit :

Une belle petite catastrophe
ça va faire grimper un peu plus les chiffres du chômage !
Pour les malheureux futurs licenciés, reste plus qu'à envisager un recyclage de carrière !
sur un autre secteur professionnel ?


Ils peuvent aussi postuler chez les concurrents, microsoft, google, apple, samsung archos, etc


Clair qu'en informatique, c'est pas les demandes d'emploie qui manque, j'pense qu'ils sont plutôt tranquilles à ce niveau là
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]