Nokia : la crise oblige à revoir les objectifs de ventes

Le par  |  0 commentaire(s)
Nokia HQ logo pro

Déjà légèrement affaibli par la crise économique au troisième trimestre, le géant finlandais revoit l'évolution du ventes mondiales de téléphones portables à la baisse pour 2009.

Logo NokiaLa publication des résultats financiers des principaux fabricants de téléphones portables au troisième trimestre 2008 a révélé que le secteur est désormais pris dans la tourmente de la crise économique mondiale.

Et l'avenir s'annonce sombre tout au long de 2009, obligeant les sociétés à modifier leurs estimations initiales. C'est le cas de Nokia, leader mondial, qui constate un repli de la demande, une plus grande difficulté à obtenir des crédits et une volatilité des devises, autant d'éléments qui malmènent son activité.

En conséquence, la société revoit ses prévisions, pour la fin d'année 2008 d'abord. Elle anticipe des volumes de ventes plus faibles que prévu, autour de 330 millions d'unités. Cela restera supérieur aux 310 millions de terminaux écoulés au troisième trimestre, effet des fêtes de fin d'année oblige, mais Nokia évalue maintenant à 1,24 milliard le nombre total de téléphones écoulés en 2008, contre 1,26 milliard précédemment ( et 1,14 milliard en 2007 ).

Plus grave, le volume total de mobiles écoulés en 2009 devrait être plus faible que celui de 2008, ce qui constituera une première. Les effets de la crise économique devraient en effet se prolonger tout au long de 2009, réduisant l'activité de nombreux secteurs.


Nokia : restructurations en vue en 2009
Devant cette perspective, Nokia prévoit déjà que ses différentes branches ( dont Nokia Siemens Networks pour l'équipement télécom ) seront moins performantes en 2009 qu'en 2008. Concrètement, cela signifie que le leader du marché de la téléphonie mobile s'apprête à mener des plans de réduction des coûts dans son activité, avec de la restructuration ( qui pourrait conduire à des suppressions d'emplois ) et une réduction du nombre de fournisseurs et de consultants.

Nokia a toutefois l'avantage d'avoir rationalisé très tôt son infrastructure, ce qui devrait lui permettre de mieux résister aux difficultés de la crise que des acteurs plus petits. D'autre part, sa forte présence sur les marchés émergents, seules régions encore dynamiques pour des ventes en volumes, lui permettront de maintenir son leadership.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]