Nokia conscient des risques de son alliance avec Microsoft

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Light Reading
Logo Nokia

Dès l'annonce de son partenariat avec Microsoft, Nokia prédisait deux années d'incertitude, le temps de déployer une stratégie Windows Phone. Mais les écueils sont nombreux, comme en témoignent les documents remis au gendarme boursier américain.

Logo NokiaLe pacte entre Nokia et Microsoft autour de Windows Phone 7 peut aider les deux géants à reprendre du terrain sur le segment des smartphones...mais il n'est pas sans risques, comme l'avait exprimé le géant finlandais le jour de l'annonce.

Dans une série de documents fournis au gendarme boursier américain, Nokia détaille les facteurs de risque et les incertitudes associés à ce rapprochement. Il est rappelé que la transition vers Windows Phone 7 comme plate-forme principale prendra deux ans, ce qui va constituer une période de transition difficile, mais que dans le même temps, le groupe finlandais espère écouler 150 millions de smatphones Symbian et poursuivre l'initiative autour de MeeGo.

Parmi les incertitudes du processus de transition, Nokia cite le fait que l'accord définitif avec Microsoft n'est toujours pas signé et pourrait ne pas l'être dans un délai approprié pour Nokia, tandis que le fabricant est bien conscient que Windows Phone 7 a tout à prouver face à Android et iOS. Le partenariat ne sera peut-être pas suffisant pour renverser la tendance.

D'autre part, Nokia pourrait voir son image de marque s'éroder avec l'arrivée de Microsoft, notamment sur des marchés sensibles comme la Chine, où le couple Nokia / Microsoft pourrait constituer un frein, et sans forcément favoriser l'entrée sur le marché US, convoité sans succès depuis des années.


Danger à tous les étages
Le modèle économique est également en question puisqu'il faudra verser des royalties à Microsoft là où Symbian avait été justement repensé pour devenir open source et qu'il n'est pas certain que le savoir-faire hardware de Nokia puisse compenser cet augmentation des coûts.

Par ailleurs, il n'existe toujours pas de tablette Nokia ( au sens du nouveau en train d'émerger et dominé par Apple ), ce qui ne permet pas de profiter d'un marché en croissance. Et si le partenariat avec Microsoft venait à échouer, il n'y aurait guère d'alternative à court terme pour éviter l'effondrement de la présence de Nokia sur ce segment.

Enfin, la transition vers Windows Phone 7 aura des répercussions sur les partenaires, moins enclins à soutenir Symbian pendant la phase de transition, avec le risque que le terrain perdu à ce moment ne soit plus récupérable même avec l'arrivée des smartphones Nokia sous Windows Phone 7.

Autant dire que même en recevant beaucoup d'argent de Microsoft ( on évoque le chiffre de 1 milliard de dollars ), de nombreux défis s'annoncent pour réussir la transition de Symbian à Windows Phone 7.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #761181
Sans oublier qu'avant l'avènement de l'Iphone, tout ceux qui achetait un smartphone Nokia, le faisait aussi pour eviter Windows Mobile ... Alors leur vendre Windows Phone en remplacement, c'est limite les prendre pour des girouettes ... En tout cas y-a plus flatteur comme vision de ses clients.

Et un autre soucis, et les dernières sortie (N8/C7/E7) en sont la démonstration la plus flagrante, le haut de gamme nokia a été calibré pour du Maemo5/Meego1.3, environnements qui tournent parfaitement sur du Cortex A8 @600MHz ... Trés trés loin des minimas exigé par M$ pou WP7 ...

Pendant ce temps là, l'action NOKIA dévisse ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]