Noms de domaine personnalisés : .paris, .bzh, .arte... validés

Le par  |  2 commentaire(s)
icann-idn

Feu vert de l'ICANN pour près de 300 noms de domaine personnalisés. Pour la France, six sont validés dont .paris ou encore .bzh pour la région Bretagne.

L'année dernière, l'ICANN a reçu quelque 1 930 candidatures pour des noms de domaine personnalisés. Une demande facturée 185 000 dollars et 25 000 dollars de frais annuels. D'ici quelques mois, le Web va ainsi s'enrichir de nouvelles extensions. L'Internet Corporation for Assigned Names and Numbers a donné son feu vert pour près de 300.

Parmi celles-ci, on retrouve six demandes sous pavillon français qui ont d'ores et déjà été validées sur un peu plus d'une cinquantaine de demandes. Il s'agit de .paris (ville de Paris), .bzh (association www.bzh pour la région Bretagne), .arte (Association Relative à la Télévision Européenne G.E.I.E ; pour la chaîne de télévision), .hermes (Hermès International ; société de produits de luxe), .axa (AXA SA ; groupe spécialisé dans l'assurance) et .astrium (Astrium SAS ; industrie aéronautique et spatiale).

icann-idnLa ville de Paris explique qu'il sera très bientôt possible d'avoir des noms de domaine et adresses emails portant le nom de la capitale française, et évoque une ouverture en plusieurs phases dans les prochains mois.

Cette ouverture concernera d'abord les " partenaires pionniers " du projet, puis les détenteurs de marques et enfin les particuliers. " Plusieurs dispositifs seront mis en place pour limiter les phénomènes de cyber-squatting et les spéculations nuisibles à l'intérêt général. "

Le Conseil régional de Bretagne et l'association www.bzh parlent de l'aboutissement d'un projet de près de dix ans. " Cette décision n'est pas une fin en soi. C'est la permission donnée à la Bretagne de chercher les voies et moyens pour que ce projet voit le jour. Ce sera le cas lorsque les premiers sites Internet apparaîtront sur le Web et lorsque des milliers de sites seront en .bzh. "

L'arrivée des noms de domaine personnalisés - qui concerne également l'alphabet non latin - va chambouler le paysage du Web, parfois au risque d'une certaine confusion pour l'internaute. Les moteurs de recherche risquent d'accueillir une bonne dose de requêtes concernant des noms de domaine.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1304622
Ça ressemble plus à la disparition programmée de l'extension com ou fr remplacée à terme par un simple point dans l'adresse web.

En gros axa.fr va devenir accueil.axa et mairiedeparis.fr ->mairie.paris
Le #1304792
Suis-je le seul à trouver que c'est une mauvaise idée d'autoriser les noms de marques comme extension ?
mayonnaise.lesieur
papiercul.lotus
gratounette.spontex
Il va être mignon le web dans quelques temps...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]