Les 6000 brevets de Nortel échappent à Google

Le par  |  2 commentaire(s)
Nortel HQ logo pro

Ce n'est finalement pas Google qui devrait mettre la main sur les brevets mobiles de l'équipementier canadien Nortel : un consortium regroupant Apple, RIM, Microsoft, Ericsson, Sony et EMC récupère la propriété intellectuelle pour 4,5 milliards de dollars.

Nortel logoGoogle avait ouvert le bal pour l'acquisition d'un lot de brevets de l'équipementier Nortel relatifs à des technologies mobiles, et notamment à la technologie LTE ( Long Term Evolution ), en formulant une offre initiale à 900 millions de dollars, qui a servi de point de départ à un processus d'enchère retardé le temps que la FTC ( Federal Trade Commission ) donne son approbation aux plus gros candidats potentiels.

Car au-delà du géant de la recherche, la propriété intellectuelle de Nortel a attiré beaucoup de monde et pas des moindres : RIM, mais aussi Apple, Intel ou Ericsson ont affirmé leur intérêt pour ces brevets.


Tous contre Google ?
Au terme du processus, c'est finalement un consortium réunissant ces grands noms ( Apple, EMC, Ericsson, Microsoft, RIM et Sony ) qui va mettre la main sur les 6000 brevets de Nortel, pour un montant de 4,5 milliards de dollars.

La transaction doit encore être validée par les régulateurs américain et canadien mais sa valeur confirme déjà l'importance stratégique de cette ressource et la bataille qu'il a sans doute fallu mener pour en faire l'acquisition.

Cela ne va pas faire les affaires de Google, sous le coup, direct ou indirect, de plusieurs plaintes concernant son OS mobile Android et qui aurait apprécié de renforcer sa propriété intellectuelle dans le domaine mobile. Sa fragilité sur ce point a été mise en évidence à plusieurs reprises, ouvrant la voie à diverses procédures qui n'auraient peut-être pas été lancées si Google disposait du contrôle d'un solide portefeuille de brevets.

Complément d'information
  • Brevets mobiles : Nortel reporte l'enchère d'une semaine
    L'enchère pour les 6000 brevets mobiles de Nortel, convoités par Google et beaucoup d'autres, est reportée d'une semaine par l'équipementier canadien. Le suspense se poursuit.
  • Brevets mobiles de Nortel : Google cerné
    Google devrait ouvrir l'enchère pour les brevets mobiles de Nortel ce lundi avec une offre à 900 millions de dollars mais les acquéreurs potentiels se pressent pour mettre la main sur cette propriété intellectuelle, ce qui pourrait ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #800991
4,5 milliards de dollars pour les brevets d'une boite en faillite, c'est une bonne affaire ?
Le #801051
Ca dépend pour qui. Si c'est pour affaiblir un concurrent ou l'empêcher de riposter, ça peut être intéressant. Et si la société est effectivement en faillite, les brevets ont une portée sur des technologies très actuelles.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]