Multimedia sur les portables : la situation au Japon

Le par  |  0 commentaire(s)
NTT DoCoMo logo

Le partenariat, qui inclura aussi l'émetteur satellitaire Sky Perfect Communications ainsi que la plateforme d'échanges financiers Itochu, devrait former une joint-venture dotée d'un capital de 30 millions des yens (196,000 euros) qui prendrait vie en décembre afin d'étudier et de développer les opportunités de nouveaux services multimédia pour les téléphones portables.

Ntt docomo logoLe partenariat, qui inclura aussi l'émetteur satellitaire Sky Perfect Communications ainsi que la plateforme d'échanges financiers Itochu, devrait former une joint-venture dotée d'un capital de 30 millions des yens (196,000 euros) qui prendrait vie en décembre afin d'étudier et de développer les opportunités de nouveaux services multimédia pour les téléphones portables.


Nouvelles directions pour la R&D
Le groupe fraîchement formé devrait aussi faire la promotion d'un nouveau standard numérique propriétaire de diffusion concernant la TV sur les portables, et va essayer de convaincre les forces régulatrices des bandes de redistribuer les fréquences dont auront besoin ces services, lorsque les fréquences utilisées par la diffusion télévisuelle analogue seront libérées en 2011.

Au Japon, les émissions gratuites pour portables (connues sous le nom de " One-Seg ") ont commencées à être diffusées en avril, mais les services proposés sont limités, à cause des programmes de télévision traditionnels qui utilisent la bande-passante nécessaire.

Les autorités de régulation locales ont indiqué qu'elles accepteront peut-être la distribution de contenu à destination spécifique des portables à partir de 2008.


Les opérateurs sur le front
Les opérateurs de téléphonie mobile ont déclaré qu'ils étaient encore en train de travailler sur l'établissement de business models viables, pour les consommateurs et pour eux-mêmes, à partir des offres de télévision gratuites à destination des portables.

Tous les espoirs sont aujourd'hui fondés sur le fait de savoir si oui ou non les programmes spécifiquement développés pour les portables pourront attirer de nouveaux types de publicités, qui en retour rendront les offres viables.

Kieran Calder, un analyste télécom de la société CLSA pour la région Asie-Pacifique se demande s'il " y a vraiment de la demande pour la télévision mobile et les publicités qui l'accompagnerait ".

Une étude parue plus tôt dans sa compagnie montre que 74% des personnes qui ont répondues (sur les 1074) disent qu'elles ne seraient pas prêtes à regarder plus de 5 minutes de TV sur leurs portables. 50% ont dit qu'ils ne voulaient pas voir de publicités sur leurs mobiles.

DoCoMo, l'opérateur numéro un du Japon possède déjà 2.6% de la société Fuji TV qui est le plus grand émetteur télé Japonais. Gageons que le développement d'offres nouvelles connaîtra une avancée solide avec ce programme spécifique.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]