Le numérique : une opportunité pour les territoires défavorisés ?

Le par  |  3 commentaire(s)
numerique

Une tribune de Pascal Chavernac, président de groupe RESADIA de service et d'intégration en informatique, télécoms, réseaux, sécurité, bureautique et vidéo.

Pascal-ChavernacPendant des siècles, la société a vécu en faisant évoluer sa condition progressivement. Aujourd'hui, l'avènement de l'ère du digital implique un véritable changement de paradigme. De nombreux changements brutaux s'opèrent actuellement - dématérialisation, réorganisation des postes de travail, sédentarisation, nouveaux comportements de consommation, etc. -, créant ainsi de véritables ruptures dans notre façon de vivre mais également de nouveaux paramètres en termes de développement des territoires. En plein marasme économique, la France ne ferait-elle pas bien de saisir cette opportunité pour développer ses territoires défavorisés ?

Une révolution qui s'ignore

Trois grandes étapes qui ont révolutionné la communication au cours de l'Histoire : la découverte de l'écriture, qui a bouleversé la société en permettant la transmission du savoir ; l'invention de l'imprimerie, qui a facilité le partage des idées à grande échelle; et enfin la révolution numérique, apportée par Internet, se traduisant par une décentralisation de la circulation des idées.

Pourtant, si la société semble avoir accepté certains des changements entraînés par l'arrivée du numérique, elle demeure paradoxalement assez inconsciente des bouleversements profonds provoqués par l'avènement des nouvelles technologies. En effet, la population fait trop souvent l'amalgame entre le numérique et l'informatique, confondant ainsi véritable culture et science exacte. Cette notion, qui lui fait défaut, est pourtant fondamentale et pourrait expliquer le manque d'entrain des politiques françaises en la matière.

Le monde rural, première victime du fossé numérique

Dans les faits, la France, sixième puissance économique mondiale, tient le bas du classement des pays les mieux connectés. Et le phénomène ne fait que s'aggraver : aujourd'hui 44ème, elle était 37ème en 2014 ! Ce retard dans le déploiement de l'ultra haut débit est significatif : au niveau européen, le haut du classement est occupé par les pays scandinaves tandis que le sud de l'Europe stagne aux dernières places. Preuve que le développement économique est directement corrélé à la place accordée au numérique.

En France, la fracture numérique touche principalement les zones rurales. L'inexistence des infrastructures dans ces régions rend impossible tout développement économique « numérique ». Cette disparité géographique, marque l'inégalité sociale qui règne dans l'Hexagone entre campagnes et villes. Pour mettre fin à ce clivage et créer de la richesse dans les territoires défavorisés, il faudrait une véritable volonté politique.

Le numérique, vecteur de richesse mais pas seulement

Depuis 1945, l'exode rural s'intensifie. L'économie, la politique et donc la richesse se font dans les cités. Les campagnes, exsangues, pourraient pourtant facilement bénéficier du développement numérique. Pouvant être implanté partout, le numérique est non seulement un vecteur de développement économique mais également d'ouverture intellectuelle. En adoptant une attitude passive vis-à-vis de ce phénomène, les politiques actuelles privent ces territoires de formidables opportunités.

En se délestant du déploiement numérique, l'État a raté sa transition vers une nouvelle ère. Si certains politiciens commencent à s'y intéresser, en se gargarisant des nombreuses start-up qui voient le jour sur le territoire, les infrastructures sont pour le moment trop faibles pour espérer un quelconque renversement de situation. Le fossé numérique entre les territoires défavorisés et les zones urbaines se creusera toujours plus, l'ère du numérique ne faisant que démarrer et se développant à la vitesse de la lumière.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1906471
peut être quand 2077 nous seront dans le top 10 ! franchement notre pays c'est le nouveau cirque zavatta enfin bon ! ne soyons pas pessimiste , haut les cœurs et vive la France
Le #1906485
Pourtant, lorsque l'ADSL avait été lancée, la France était globalement très en avance. Cependant, tradition française, on ne renouvelle l'équipement que lorsqu'il est archi mort et dépassé...
Le #1906499
Il nous faut des députés issus de la société civile pour bien comprendre ces enjeux, qui ne sont pas hélas enseignés sur les bancs de l'ENA
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]