Ohlala souhaite devenir le Uber de la prostitution

Le par  |  14 commentaire(s) Source : Ohlala
Ohlala

Deux jeunes Allemands ont été inspirés par le succès rencontré par le service de VRC Uber qui met en relation des chauffeurs particuliers et des clients. Leur idée : transposer le modèle pour négocier des prestations sexuelles tarifées.

Le concept de Ohlala est simple : proposer aux Allemands qui peinent à boucler leurs fins de mois de se faire un peu d'argent en proposant leurs charmes à travers une application dédiée.

Tout comme certains s'improvisent chauffeurs particuliers via l'application Uber, Ohlala permettrait ainsi à chacun de s'adonner au plus vieux métier du monde : la prostitution. L'application faciliterait les rencontres en misant sur la géolocalisation des prestataires et des clients. Pour éviter de tomber sous le coup d'une poursuite pour proxénétisme, Ohlala ne permettra que de s'échanger les numéros de téléphone et de définir un lieu de rencontre. C'est sur place ou par téléphone que se négocieront les tarifs et prestations.

Ohlala 1

Nuance toutefois au niveau de la rémunération de la plateforme, qui indique être gratuite pour les clients... Sans préciser ce qu'il en est des prestataires. Une situation délicate qui devra s'accommoder des lois qui sanctionnent l'organisation de rendez-vous sexuels rémunérés.

Ohlala aura déjà un premier obstacle devant lui : son financement nécessite des investisseurs parés à s'engager dans un service inédit à la limite de la loi et qui fait déjà l'objet de beaucoup de critiques.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1856664
C'est inéluctable, on assiste à l'uberisation de la société. Tous les services vont se transformer....
Le #1856668
On peut m'expliquer quelle sera alors la différence entre Ohlala et une organisation de proxénétisme ?
Le #1856670
Ulysse2K a écrit :

On peut m'expliquer quelle sera alors la différence entre Ohlala et une organisation de proxénétisme ?


C'est vrai que la frontière est mince. Si le site gagne du pognon, alors il est au niveau d'un Mac, la protection en moins.
Gratuit pour les clients, donc payant pour ceux qui monnayent leurs services.
Le #1856675
Le monde va "un peu" mal
Le #1856678
iFlo59 a écrit :

Le monde va "un peu" mal


Ouais surtout que c'est pas ce qu'il y a de pire , c'est dire comment ca craint
Le #1856679
Rien ne vaut la "marchandise" fraiche et séduisante pour mettre du beurre dans les épinards
Le #1856680
En France la mise à disposition d'un local (rémunéré ou non) pour des prostituées est illégale.

En Allemagne non, elles (les prostituées) payent un loyer (même à la journée), comme toute autre entreprise le ferait. La tarification d'une prestation ne regarde que les deux parties de la transaction commerciale, et l'état qui impose (mais pas le propriétaire des lieux).

De la même manière je crois que toute personne qui aide une prostituée est considérée, en France, comme proxénète: un annonceur (journal local), et tout ce qui est imaginable (location de voiture,...). La France est, en théorie, très strict (la Suède encore plus).

D'autres pays ont une approche différente.
La prostitution est légale est Espagne, en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Suisse, en Autriche.

L'application n'a pas pour but de s'imposer en France, mais partout où elle le peut de part le monde...
Le #1856690
Bon, j'imagine déjà les argumentaires :

"Marc, 31 ans, 32 cm, vous procurera des sensations incroyables. Pour connaître nos tarifs et nos prestations, veuillez téléphoner au ....... "

Quand l'uberisation s'attaquera au marché du travail et privera des salariés d'emplois en CDD, ça nous fera peut-être moins rire !
Le #1856701
LOL on paie en bitcoin aussi, les mafieux , sas moi tout _a , les pauivres jeunes , la mafia arrivze !!
Le #1856705
Ulysse2K a écrit :

On peut m'expliquer quelle sera alors la différence entre Ohlala et une organisation de proxénétisme ?


Je pense qu'il y a une différence importante:
Il y a deux types de prostitution en France, celle volontaire, de femmes qui voient un avantage de gagner beaucoup d'argents en peu de temps. Ces femmes sont auto-entrepreneuses (avec les avantages de la liberté de leurs temps de travail, avec qui elles travaillent, du prix, etc). Elles sont minoritaires.

Ensuite, vous avez les prostitués qui ont été amenés de force par des proxénètes en France pour enrichir les réseaux mafieux.
Là, pour ma part, ce n'est plus de la prostitution mais du viol organisé sous nos propres yeux

Quand on dis qu'un violeur devrait être enfermé à vie, que dire de celui d'un proxénète qui organise plusieurs centaines de viols par nuit ?

Donc ici cette application, viserait plutôt la première catégorie
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]