Forrester : l'adoption de l'Open Source est souvent égoïste

Le par  |  11 commentaire(s) Source : Progilibre
logo open source

Une étude de Forrester confirme que l'open source est utilisé en moyenne par une entreprise sur cinq en Europe et en Amérique du Nord et plus d'un tiers des autres se disent intéressées. En général, les entreprises ayant adopté l'open source ont pour principale raison le coût financier, alors que celles qui participent au développement de ce qu'elles utilisent sont rarissimes.

logo open sourceLe cabinet Forrester vient de publier sa dernière étude concernant l'open source et son adoption dans le monde de l'entreprise en Europe et en Amérique du Nord. Il en ressort plusieurs choses intéressantes. Tout d'abord, la France est le premier pays à utiliser l'open source avec un taux d'adoption d'environ 24%. Suivent l'Allemagne, les États-Unis, le Canada et le Royaume-Uni à 21, 17, 17 et 15%. Entre 7 et 15% des entreprises interrogées sont actuellement en phase de test de solutions Open Source ou le seront d'ici une année. On notera qu'en France, 27% des entreprises se disent intéressées, contre 37 à 39% dans les pays sus-cités. Enfin, le tiers restant ne se montre pas séduit.


Un déploiement balisé
En général les entreprises commencent par introduire de l'open source avec par exemple l'utilisation d'Apache ou d'un système d'exploitation GNU/Linux sur sa plate-forme d'application. Ensuite, ce sont les outils de développement et langages de programmation qui sont concernés, avec par exemple Eclipse ou PHP. La troisième phase témoigne généralement de l'utilisation de ces solutions dans la gestion des données : MySQL, Alfresco... Il est toutefois peu d'entreprises qui songent à l'open source pour les applications métiers. L'avantage le plus souvent cité est celui du coût et des économies engendrées.

Il ressort de l'étude que si un nombre important d'entreprises est préoccupée par la sécurité de l'opensource (71% en Amérique du Nord, 45% en Europe), peu d'entreprises en revanche sont sensibles aux menaces concernant les prétendues violations de propriété intellectuelle (22% en Europe, 31 aux États-Unis). La préoccupation première en Europe est le support : la plupart des sociétés seraient prêtes à payer pour en obtenir un de qualité.

Enfin, le comportement des entreprises semble assez égoïste puisqu'il est très rare de les voir participer au développement des solutions utilisées ou publier du code les concernant. Les firmes utilisent donc l'open source pour gagner sur les coûts mais ne rendent qu'exceptionnellement à la communauté une partie des bénéfices ainsi engendrés.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #276831
Entre nous, si une entreprise utilise de l'open source, c'est pour une question de prix. Les entreprises ne vont pas perdre du temps à participer au développement, ce serait perdre de l'argent donc au final autant rester sur des application non open source.
Moi, je trouve plutôt égoïste de penser que tout le monde doit aider.
Le #276841
J'allais le dire
Le #276861
Fallait pas s'attendre à mieux dans le système actuel où le profit est roi.
Le #276901
yoadip : oui enfin, admettons qu'une entreprise fasse 15 000 euros d'économies en utilisant une solution open source, elle pourrait en consacrer 5 000 pour aider le projet sur lequel elle s'appuie.

Ah on me dit dans l'oreillette que le "profit est roi"? Pardon, j'avais oublié! Je me suis surpris à rêver que certains rendraient à la communauté une partie de leurs gains...
Le #276921

Faut pas croire, mais même celle qui y participe le font par "égoïste", car au final ça leur sert aussi.

Faut pas rêver, quand des IBM et compagnie y contribue, c'est pas non plus par pur générosité.

Après, une grande partie des entreprises n'ont pas de développeurs, et pour eux, c'est même pas un choix de s'y investir ou pas, elles choisissent tel logiciel plutôt que tel autre car il convient mieux pour leur besoins (prix, fonctionnalités, support,....), et non pour y contribuer....

Le #276951
@yoadip et sebgamer
C'est une vision a court terme encore une fois

J'utilise une application open-source
mais il me manque certaines fonctionnalités

donc
A) je les fais pour moi sans les reproposé à la communauté
B) je les fais proprement avec les gens de la communauté (cout +30% ou +50%)

Sauf que dans les prochaines version de l'outil si j'ai fais A)

- les autres profitent des nouvelles fonctionnalité et vont peut être en ajouter d'autre ou les améliorer

et si j'ai fais B)
je suis obliger de ré-integrer Mes Fonctionnalité (+5-20%)
et je serais obliger de ré-integrer mes fonctionnalité a chaque évolution et si le produit commence a faire ma fonctionnalité, il va falloir que je modifie ma facon de faire (et que je migre certaines données)

Le problème étant souvent que la structure pour participer aux applications open-source n'est pas très claire




Le #277011
LordWolfy >t'as dû inverser A et B

Et sur le fond de la question, l'entreprise se consacre à son métier et pour ce faire utilise des logiciels, mais (et au-delà de l'aspect purement financier) participer au développement de ces derniers n'est pas son boulot. L'entreprise est en général demandeuse d'une solution clés en mains, aux développeurs de la lui proposer.

Bien sûr l'idéal pour l'entreprise est d'avoir en interne un service informatique complet, mais ça n'est jamais le cas des PME.
Le #277291
Il y a différents degrés de "participation". Je n'ai clairement pas le niveau pour ajouter des "killers-features" à mes outils réguliers que sont python, apache, mysql, sqlite, firefox, webkit ... en revanche je :
- fait remonter les bugs
- participe aux versions en béta
- complète des documentations, sur wiki ou blog, lorsque j'en ai le niveau
- fait la promotion de ces solutions libres en soulignant leur crédibilité en entreprise.

A titre personnel je fais des dons paypals et/ou achete des TShirts ou de la doc.


Bien sûr l'idéal pour l'entreprise est d'avoir en interne un service informatique complet, mais ça n'est jamais le cas des PME.


bien résumé !
Le #277481
Au delà du fait que la loi du profit règne il y a un aspect qu'il faut considérer pour comprendre le manque de retour techniques ou financiers des entreprises vis à vis des solutions qu'elles utilisent.

Souvent les entreprises n'ont pas de service informatique digne de ce nom. Donc elles font appel à des sociétés de services qui font le package 'installation plus maintenance'. Donc les entreprises voient juste ne solution moins chère qu'une solution propriétaire, mais n'ont au finale peut être même pas conscience de n'avoir payer que le support et pas du tout le logiciel.

On a donc un point de convergence qui est la société de service qui se démultiplie en des centaines d'utilisations qui ne donneront pas lieux à des retours vers la communauté. Donc même si la société de services fait quelque effort ça ne représente pas grand chose au final.


Le #277601
Personnellement, et en tant que gérant d'un parc Windows de 250 machines, il me semble que certains points sont oubliés dans cette étude.

Premièrement, il est difficile voire impossible de trouver certains outils OpenSource dans le domaine du payant (exemple flagrant, LaTeX, un puissant traitement de texte très prisé par les physiciens).

Deuxièmement, il est de notoriété publique, qu'aujourd'hui (ce qui ne fut pas toujours le cas), les logiciels OpenSource sont suffisamment aboutis pour faire aussi bien, voire parfois mieux, que les logiciels payants (comme les soft assez simple que sont 7zip, VideoLan, PDFcreator pour ne citer que ceux-ci, et encore pour le dernier exemple, maintenant que le format PDF est passé sous nome ISO, ont peut s'attendre à du lourd de la part de la communauté OpenSource).

Pour finir, et là j'admets que la problématique est soulevée par l'étude, développer en C, C++ voire en Fortran (encore un fois très utilisé dans la recherche) est un véritable casse tête dans le milieu du logiciel payant, alors que les compilateurs sont disponibles de base dans de nombreuses distributions Linux (gcc et F77 pour ne pas les citer).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]