MAMA : Opera étudie la structure d'un Web assez peu W3C

Le par  |  7 commentaire(s)
Logo Opera Software

Opera Software a inauguré un moteur de recherche qui explore le Web pour mieux comprendre sa structure actuelle. Sur les plus de 3,5 millions de pages analysées, seulement 4,13 % sont pleinement conformes aux recommandations du W3C.

Logo Opera SoftwareProchainement mis à la disposition des développeurs, MAMA a été dévoilé hier par Opera Software, la société norvégienne derrière la suite Internet Opera dont la version 9.6 a récemment été publiée. MAMA, pour Metadata Analysis and Mining Application, est un moteur de recherche qui permet en quelque sorte d'analyser la structure du Web en indexant tout un lot d'informations sur les pages qui le constituent. Cela donne ainsi une vision d'ensemble des technologies Web actuellement utilisées (CSS, HTML, XHTML, balise spécifique...) et pour Opera Software, l'occasion de mettre son fureteur au diapason en s'assurant qu'il est fonctionnel avec le commun des pages Web qui ne sont pas toujours conformes aux recommandations du W3C.


Des recommandations difficiles à respecter ?
Sur la base de l'analyse de plus de plus de 3,5 millions de pages Web, MAMA a déjà renvoyé quelques résultats qu'Opera a communiqué. Ainsi MAMA a passé au crible de l'outil de validation du W3C chacune des URL qui ont été analysées. Résultat, 4,13 % sont conformes aux recommandations du W3C qui font office de standards. Cela peut paraître peu même si la tendance est à la progression par rapport aux années précédentes et des analyses menées avec d'autres outils. Opera Software s'inquiète néanmoins de cette situation, arguant qu'en la matière un effort d'éducation doit être mené. Quant aux sites qui se revendiquent conformes W3C, 50 % le sont effectivement, et probablement l'ajout d'un nouveau contenu est venu mettre à mal cette conformité ce qui démontre la difficulté de la tâche.

Cette première étude a également renvoyé d'autres résultats, et l'on apprend par exemple que, toujours sur ce panel de sites, le serveur Web le plus populaire est Apache avec plus de 2 millions de domaines à sa charge (67,72 %), devant IIS avec près de 770 000 domaines (25,91 %). Adobe Flash est utilisé par près de 35 % des sites Web, avec une très grande popularité sur le Web chinois (67 % des sites Web analysés). Sur les 140 000 sites analysés pour la France, 41,6 % ont adopté la technologie Flash, tandis que nos voisins allemands sont les moins enthousiastes pour intégrer Flash " dans leur Web " (25 % des sites analysés.). La technologie AJAX semble quant à elle en devenir avec une présence moyenne de 3,2 % sur l'ensemble des sites analysés par MAMA. Elle est surtout populaire en Norvège, le pays d'Opera, et beaucoup moins au Japon.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #340791
"avec plus de 2 millions de domaines à sa charge (67,72 %), devant IIS avec près de 770 domaines (25,91 %)."

2 000 000 = 67.72%
0 000 770 = 25.91%

heu ..... :? :? :?
Le #340861
Les webmasters sont obligés de s'adapter au leader du marché des butineurs et donc de produire de code non-conforme...Faut pas l'oublier.
Le #340901
afby >L'un n'empêche pas forcement l'autre.
Le #341001
Luchy >je confirme, un bon concepteur (webmaster c'est celui qui s'occupe du site et non-pas celui qui le crée) peut faire en sorte d'avoir un site valide et compatible avec le "leader du marché des butineurs". Il faut juste se triturer un peu plus les méninges.
Le #341351
Si, l'un empêche l'autre, quoi que tu dise .
Le #341591
Le non-respect des standards alors que le site affiche qu'il les respecte provient souvent du fait des gens mettant en place leur site web à partir d'un squelette/template/moteur de CMS qui respecte en effet d'entrée les standards, mais dès qu'ils commencent à mettre du contenu ces même gens font parfois un peu n'importe quoi avec les balises, ce que qui casse le respect strict des standards et le passage du site à la validation.
L'ajout pour un CMS d'un simple plugin qui n'a pas été codé avec le soucis de respecter les standards peut aussi mettre à mal la validation du site tout entier. J'ai souvent vu le cas avec Wordpress qui respecte les standards mais dont beaucoup de plugins rajoutent parfois du code un peu exotique au HTML final.
Le #341841
TOS >Généralement, ça vient avec l'expérience, on sait ce qui marche partout... ou pas.

afby >tu peux dire ce que tu veux, je m'en tient au fait
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]