Oracle, IBM et Nec soutiennent Linux au Japon

Le par  |  2 commentaire(s)
linux contre Windows

Selon le journal Nikkei, ce sera la première fois que ces grandes entreprises se rejoignent pour commercialiser des produits munis de logiciels libres dans le pays.

Linux contre windowsSelon le journal Nikkei, ce sera la première fois que ces grandes entreprises se rejoignent pour commercialiser des produits munis de logiciels libres dans le pays. Emmenées par le groupe Oracle, ces différentes firmes vont donc promouvoir l'utilisation de Linux et ce dès le mois de juin prochain.


Linux, une alternative à Windows
Pour rappel, les systèmes d'exploitation basés sur le noyau Linux représentent une alternative à Windows, OS ( Operating System ) développé par la société Microsoft. Au total, ce sont donc plus de 10 entreprises, incluant les groupes majeurs du secteur, qui s'allie pour contrer l'hégémonie de la firme de Redmond. Parmi elles, l'on retrouve Hitachi, Dell, ou bien encore Hewlett-Packard.

Le gouvernement japonais a en outre récemment opté pour la promotion de l'open source dans l'administration nipponne, une migration qui sera mise en application dès juillet prochain. Ce sont 7,64 milliards d'euros qui vont être dépensés pour les systèmes informatiques dans le budget japonais de 2007, soit 15 % du montant total alloué au secteur informatique et technologique japonais.

Aujourd'hui, 78 % des serveurs japonais tournent sous Windows, contre 14 % pour Linux, a enfin précisé le Nikkei. Mais le gouvernement a indiqué qu'une confiance excessive dans le système d'exploitation Microsoft Windows résultera en moins de libertés dans le développement des systèmes ainsi qu'en d'autres effets secondaires car le code source de Windows n'est pas révélé.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #167789
Vive l'indépendance technologique !!

Si les japs s'y mettent aussi, ils auront plus que le marché US la grosse firme de Redmond.

Ou alors il décident de libérer Windows et continue à vendre leur support
Le #171923
Le proplème des produits Microsoft n'est pas qu'ils ne soient pas libres, mais qu'ils ne respectent pas le principe de l'interopérabilité des systèmes.
Ce principe garanti d'une part aux acteurs du marché une concurrence juste et saine. Il garanti d'autre part aux clients l'indépendance vis à vis d'un éditeur particulier via le respect de la liverté de choix.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]