Quand le fondateur dit que Wikipédia est un tissu de mensonges

Le par  |  12 commentaire(s)
OurMine

Nouvelle facétie du groupe OurMine qui a détourné le compte Twitter vérifié de Jimmy Wales pour lui faire dire que Wikipédia n'est que mensonges.

Lorsque le fondateur de Wikipédia écrit sur son compte Twitter que l'encyclopédie libre n'est que mensonges... il ne faut pas croire à un terrible aveu mais tout de suite penser à un piratage. Sans surprise, il est encore l'œuvre du groupe OurMine.

La plaisanterie peut prêter à sourire mais moins qu'un autre tweet qui a annoncé le décès de Jimmy Wales. L'intéressé a rapidement retrouvé le contrôle de son compte pour rassurer tout le monde et dire que tout va bien pour lui.

OurMine-Jimmy-Wales

C'est une nouvelle fois la démonstration de l'utilité de l'authentification à deux facteurs grâce à laquelle le détournement du compte de Jimmy Wales n'aurait pas été possible. Pour OurMine, c'est un énième coup médiatique et un tableau de chasse qui s'agrandit encore un peu plus.

Parmi les personnalités dont les médias sociaux ont été les victimes de OurMine, le patron de Facebook Mark Zuckerberg, le patron de Google Sundar Pichai et le patron de Twitter Jack Dorsey. En pleine effervescence Pokémon Go, le patron de Niantic John Hanke a aussi reçu la visite du groupe.

OurMine dit vouloir tester la sécurité de ses victimes et montrer par la même occasion que " personne n'est en sécurité ". Leurs actions ont également pour but de faire la promotion d'audits de sécurité payants. Une méthode pour le moins étrange et contestable qui a débuté depuis fin juin. Cela étant, le groupe ne semble pas user de techniques de hacking avancées dans ses détournements.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1918164


Ces mecs ont que ça à faire
Le #1918169
no comment .....
Le #1918174
Quelqu'un pour leur dire qu'on préfère qu'ils montrent leur quequette en direct sur Snapchat plutôt que de s'attaquer aux piliers du web ?
Le #1918176
skynet a écrit :

Quelqu'un pour leur dire qu'on préfère qu'ils montrent leur quequette en direct sur Snapchat plutôt que de s'attaquer aux piliers du web ?



Enfin pilier du web, faut pas pousser quand même


C'est une nouvelle fois la démonstration de l'utilité de l'authentification à deux facteurs
grâce à laquelle le détournement du compte de Jimmy Wales n'aurait pas été possible.



La double authentification n’empêche pas du tout le détournement de compte... (surtout quand c'est via des failles)

Le #1918177
Moi je préfère ces "Attaques" à un DDOS comme le font certains groupes (et ne savent faire que ça)

Au moins ça montre une vrai faille quelque part...

C'est pas un concours de qui a la plus grosse comme les DDOS, ils pourraient faire bien plus de ravages qu'un simple tweet à mon avis.
Je prends plutôt ça comme un avertissement qu'une vrai attaque.

Donc contrairement aux DDOS, je trouve ça drôle et utile.
Le #1918182
sheuze a écrit :

Moi je préfère ces "Attaques" à un DDOS comme le font certains groupes (et ne savent faire que ça)

Au moins ça montre une vrai faille quelque part...

C'est pas un concours de qui a la plus grosse comme les DDOS, ils pourraient faire bien plus de ravages qu'un simple tweet à mon avis.
Je prends plutôt ça comme un avertissement qu'une vrai attaque.

Donc contrairement aux DDOS, je trouve ça drôle et utile.


Ce serait vraiment utile si c'était des white hats et qu'ils avaient donné la méthode de l'attaque pour la corriger
Le #1918189
"...Leurs actions ont également pour but de faire la promotion d'audits de sécurité payants. Une méthode pour le moins étrange et contestable qui a débuté depuis fin juin."

Demain, je braque une boulangerie, et puis après, je leur propose un contrat de "sécurisation" en tant que société de sécurité !! ..... ah wait ! on me dit dans l'oreillette, que ça, c'est la spécialité de la mafia !! Ah merd* !!!
Le #1918195
Je trouve que cette méthode est certes contestable mais montre bien que les sociétés informatique se contentent très bien de passoire, voir tous les serveurs Linux hacké car non mis à jour alors que sur Linux les mise à jour sont quand même aisées. Et peuvent être automatisables.
Le #1918204
Titre à clic !
Ceci dit, on peut tomber sur des mensonges dans Wikipédia évidemment, des pages font l'objet de batailles ou alors "modérées" de façon non neutre.
http://www.20minutes.fr/high-tech/175141-20070816-wikipedia-noyaute-cia (un autre titre à clic) de ce journal complotiste bien connu )
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]