P2P : QuebecTorrent contraint de fermer boutique

Le par  |  16 commentaire(s)
QuebecTorrent

QuebecTorrent s'était fait une spécialité des échanges via BitTorrent de contenus québécois dans les domaines de la musique, du cinéma, de la TV. Des fichiers protégés par des droits d'auteur, et le site d'être épinglé par la justice de la Belle Province.

QuebecTorrentDepuis 2007 une trentaine d'associations de défense des droits de l'industrie du disque et du cinéma se sont liguées au Canada pour faire pression sur le site QuebecTorrent. Une énième victime à la sauce BitTorrent à accrocher à leur tableau de chasse en brandissant la violation des droits d'auteur, mais la première en ce qui concerne le Québec. Comme le laisse supposer son nom, le site s'était en effet fait une spécialiste des échanges d'oeuvres à consonance québécoise qui ont été jugés illicites mercredi par la Cour supérieure du Québec.

La bonne nouvelle pour l'administrateur de QuebecTorrent est qu'il n'aura pas à s'acquitter des 200 000 dollars réclamés par les deux plaignants : l'association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo, et l'association des producteurs de films et de télévision du Québec. Par contre, le site est désormais concerné par une injection permanente l'obligeant à " mettre fin à l'opération des torrents et à s'abstenir de permettre ou de faciliter la reproduction d'oeuvres protégées par des droits d'auteur en utilisant la technologie BitTorrent, P2P ou toute autre technologie ", peut-on lire en page d'accueil. Tel a été le prix à payer pour éviter l'amende.

Du côté des vainqueurs, on se réjouit de cette ordonnance, estimant qu'un " signal clair " a été envoyé " aux autres sites du genre " ainsi qu'aux internautes : " l'échange P2P de fichiers protégés est illégal au Canada. "
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #275511
C'est pas plutôt une injOnction permanente ?
Le #275651
Dans tous les cas, le P2P ne cessera jamais

Internet est fait pour partager... un jour les acteurs concernés comprendrons et cesseront de poursuivre les "pirates".

Trouvez un autre moyen... perso si on m'interdis de télécharger, je n'achèterai pas pour autant, je me fournirai chez un ami qui peut encore télécharger...

Au final, ils ne gagneront pas plus car je pense que tout le monde pense la même chose et fera la même chose que moi
Le #275701
La réponse ? Vive la liberté !

"Le futur est au présent ce que le passé est au futur" (Hector Vigo)

Il ne veulent plus de P2P public, il auront du P2P privé ultra sécurisé.

Voici de quoi être plus libre, 6 millions de membres, imparable, c'est =>[url=http://www.peer2me.com/fr/index.php]là[/url]

10 fois plus vite =>[url=http://www.emule-france.com/forum/index.php?s=a4a3d1419df23490345a8e1daf48c299&showtopic=74836&pid=508085&st=0&#entry508085]ici[/url]

Explications utilisateurs => [url=http://www.emule-france.com/forum/index.php?s=a4a3d1419df23490345a8e1daf48c299&showtopic=74836&pid=508085&st=0&#entry508085]ici[/url]

Pour ceux qui veulent encore plus fort =>[url=http://www.teleport2000.com/teleportation.html]là[/url]

A faire circuler partout !
Le #275721
Le #275811
Enfin si ce site était une vraix mine à torrent sous copyright, on peut façilement comprendre que l'association demande à ce qu'il soit fermé (aprés tous c'est illégal) .
Le #275831
lariot77 >peer2me ne sert à rien car les serveurs sont en France, il suffit donc à la justice de demander les infos à peer2me plutôt qu'au FAI directement
Le #275881
jvachez >Et non, contrairement à ce que tu penses.

En effet, pour éviter justement ce que tu soulèves, P2ME a pris ses précautions pour ne pas être poursuivi.
Sans entrer dans des explications complexes, P2ME a fait en sorte que rien, absolument rien ne permette de relever une adresse IP, car elle est modifié à la sortie des serveurs.

En outre, même si au moment du transit sur un des serveurs, il était techniquement possible d'intercepter un seul flux transitoire, il ne serait pas possible d'en connaître le contenu, associé en plus à un cryptage fort, complété de la technique du tunneling, exactement comme l'utilisent MSF (mécedins sans frontières) pour traverser les firewalls bloqueurs, et autre divers services d'interception à l'étranger, le but étant de participer à un réseau qui de fait est privé.

Ainsi, même s'y l'on peut voir sortant et entrant un flux chez x ou y, il est strictement impossible d'accéder au flux tunelé; on peut donc savoir en théorie, mais jamais le contenu, sans compter d'autres protections évidemment personnelles telle que zfone, fait par le père de PGP Phil Zimmermann: et sans savoir le contenu d'un flux, où serait une éventuelle infraction ?

L'avantage est que P2ME est gratuit, alors que tous les grands réseaux devenus privés depuis toutes les tracasseries sur le libre, fonctionnant sur des principes analogues, sont à accès payant.

zfone =>http://zfoneproject.com/
Le #275921
lariot77 >il est possible de noter l'adresse ip donnée par peer2me et ensuite demander les logs à peer2me pour savoir qui téléchargeait à un moment donné car eux le savent
Le #275941
jvachez>Aucun problème...

Tu confonds toujours le fait qu'il est possible de savoir que x ou y a une activité sur le net, du contenu de l'activité qui lui est totalement inaccessible, c'est d'ailleurs le principe du tunneling SSH, doublé du cryptage fort, trop long à t'expliquer.

C'est justement pour éviter ce genre de grave difficulté que les dissidents pouvant encore avoir accès au web (Cuba, Chine, et bientôt...France ?) utilisent des techniques similaires pour pouvoir communiquer; les autorités peuvent savoir qu'il y a un flux, y compris sur sites bloqués ou censurés, jamais le contenu.

Le #275991
Là c'est différent sur emule il suffit de télécharger un fichier pour avoir la liste des IPs qui le télécharge. Donc s'il y a une IP Peer2me il suffit d'aller voir les logs chez Peer2me pour savoir qui Peer2me a connecté au fichier à un moment donné.
Pour les dissidents il n'y a pas de problèmes car les serveurs sont à l'étranger la justice ne peut donc pas consulter leurs logs.
Là Peer2me est en France c'est donc une solution efficace pour les étrangers mais pas pour les français car la justice française a accès aux logs.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]