Net : bisbille autour de la notation des médecins et avocats

Le par  |  2 commentaire(s)
Palmares.com_Logo

Le site Palmares.com se dit victime de l'acharnement de la CNIL qui tenterait de faire interdire la notation sur Internet des médecins et avocats. La Commission affirme pour sa part uniquement pointer du doigt certains manquements à la loi.

Palmares.com_LogoLe site Note2be.com permettant aux élèves de noter leurs professeurs avait suscité la polémique en 2008, pour finalement aboutir à une version édulcorée, sans données nominatives par exemple. Appartenant à Rentabiliweb Group, le site Palmares.com a en quelque sorte repris le flambeau de Note2be.com pour donner la possibilité aux internautes français de distribuer bons et mauvais points dans divers domaines, avec notamment concernés médecins et avocats depuis le début de l'année.

Parmi les dénominateurs communs entre Note2be.com et Palmares.com, la présence de Stéphane Cola, le créateur de note2be.com. Ce dernier estime que la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés tente d'interdire la notation des avocats et médecins sur Palmares.com suite à une mise en demeure.

Remarquant que la pratique est admise à l'étranger, Stéphane Cola dénonce une loi informatique et libertés de janvier 1978 obsolète :

" L'évaluation sur Internet des avocats et des médecins ne porte aucune atteinte à la vie privée des intéressés. Les avocats et les médecins utilisent leur nom comme une enseigne, le publient dans une multitude d'annuaires, dont les pages jaunes, l'affichent sur une plaque au pied de leur immeuble. "

De son côté, la CNIL n'a pas tardé réagir face à la médiatisation ( savamment orchestrée ? ) de l'affaire. Dans un communiqué, la commission  précise avoir été saisie de plusieurs plaintes à l'encontre de Palmares.com, et avoir constaté plusieurs manquements à la loi. Parmi ces manquements : " un défaut d'information des personnes concernées par la notation, un défaut de loyauté dans la collecte des informations, puisque les personnes évaluées le sont à leur insu, un manquement à l'obligation de veiller au respect des personnes de s'opposer à leur fichage ".

La CNIL qui précise ne rien interdire, a donné un mois à Palmares.com pour respecter la loi, sous peine de sanction. La CNIL a rendu publique sa délibération datée du 4 juin 2009. Autant dire que si Stéphane Cola a décidé de nous alerter sur ce cas, c'est qu'il n'a probablement et évidemment pas réussi à obtenir l'accord de tous les avocats et médecins nommément cités dans Palmares.com.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #485631
C'est sûr que ceux qui ont obtenu une mauvaise note ont porté plainte ou refusent d'être référencé sur ce genre de site. Les syndicats de fainéants et d'incapables ont du être de la partie comme pour la notation des profs. Je pense qu'il serait plus simple d'héberger ces sites dans les pays dans lesquels la liberté d'expression est garantie. La France est pourrie par la Maffia des lobbys.
deathscythe0666 Hors ligne VIP 5898 points
Le #485891
Non mais faut arrêter ces conneries aussi, les patients ne sont pas les plus objectifs pour ce genre de classement, et il y a des lois sur le respect de la vie des personnes. Donc on ne fait pas n'importe quoi avec les données qui concernent d'autres personnes, et si on pense avoir un médecin mauvais, on prend ses ptites pattes et on écrit à l'ordre des médecins et au ministère de la santé, voire on démarre une procédure en justice.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]