Vers les 2 milliards de possesseurs de smartphones en 2015

Le par  |  0 commentaire(s)
Parks Associates logo

Le nombre de possesseurs de smartphones va quadrupler d'ici 2015, passant de 500 millions en 2010 à 2 milliards en 2015, selon le cabinet Parks Associates.

Parks Associates logoLes smartphones, cantonnés au départ au segment des terminaux haut de gamme, est en train de démocratiser avec des offres et des prix tendant vers le milieu de gamme, tandis que l'entrée de gamme sera le prochain compartiment principal de croissance de ce marché.

Avec un choix de smartphones toujours plus vaste et des prix qui baissent ou sont compensés par les opérateurs mobiles, le nombre de consommateurs se tournant vers ces appareils mobiles ne peut qu'augmenter.

Selon le cabinet Parks Associates, le nombre d'utilisateurs de smartphones va ainsi passer de 500 millions en 2010 à 2 milliards en 2015, année qui verra s'écouler par moins de 800 millions de smartphones ( il s'est écoulé en 2010 environ 1,2 milliard de téléphones portables, en comptant smartphones et téléphones mobiles traditionnels ).

Les analystes présentent les smartphones comme l'expression d'un style de vie auquel aspirent de plus en plus de consommateurs et qui a accéléré la migration du téléphone classique au smartphone et va maintenir une forte croissance à court terme.


Mais il n'y a pas que les smartphones

Parks Associates fait le lien entre succès des fabricants et innovations tandis que les plus lents à proposer du nouveau, comme Nokia ou RIM, ont vu leur part de marché baisser. Mais il ne faut oublier non plus l'apport des services et applications mobiles.

" L'ancien écosystème mobile est brisé, et le nouvel ordre doit maintenant se mettre en place " indique Jennifer Kent, analyste chez Parks Associates. " Les opérateurs doivent devenir les leaders [des services mobiles] ou prendre le risque de céder des flux de revenus aux concurrents émergents sur le contenu et les applications mobiles. Cependant, la fragmentation du marché des applications pourrait pousser les développeurs dans les bras de la WAC ( Wholesale Applications Community [le portail de téléchargement standard que veulent déployer les opérateurs, ndlr], " précise-t-elle.

Toujours est-il que ces flux sont d'abord captés par Apple ( largement ) et Google ( un peu moins, mais les équilibres évoluent rapidement ) et que les opérateurs devront faire de gros efforts pour rattraper leur retard. S'ils y parviennent.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]