Systèmes d'exploitation : Windows résiste bien

Le par  |  28 commentaire(s)
Windows_Mac_OS

Net Applications a publié son étude mensuelle sur les parts des différents systèmes d'exploitation. Si Mac OS X confirme sa bonne santé et si GNU/Linux réalise un joli bond le mois dernier avec +0,12 point, Windows reste utilisé dans quasiment 90 % des cas.

Windows_Mac_OSLa société Net Applications utilise son programme Market Share pour publier des rapports mensuels - voire quotidiens en ce moment en ce qui concerne Firefox 3 - sur les parts des différents systèmes d'exploitation, navigateurs Web ou encore moteurs de recherche. L'étude est menée à partir de plus de 160 millions d'internautes et grâce aux informations envoyées par les navigateurs de ceux-ci. NetApplications se sert notamment des statistiques récoltées par HitsLink mais aussi par différents réseaux d'affiliations. Plus de détails sur la méthodologie utilisée sont disponibles sur la page d'accueil de Mark Share.

Intéressons-nous notamment au cas des systèmes d'exploitation. Ces études nous permettent de suivre l'évolution depuis deux années.  En juin 2008, 87,34 % des ordinateurs analysés fonctionnaient sous les deux dernières versions de Windows, avec 71,20 % en faveur de XP et 16,14 % pour Vista. En un an, Windows XP a connu une chute de quelque 11 points alors que Vista en gagnait un nombre équivalent. Des ordinateurs plus puissants et bien évidemment la pré-installation de Vista sur les machines neuves expliquent cette évolution. Windows 2000, quant à lui, est passé en juillet 2006 de 6,74 % à 2,11 % le mois dernier. En tout, ces trois versions de Windows obtenaient 90,39 % il y a deux ans contre 89,45 % aujourd'hui, soit un recul plutôt léger. On peut cependant compter trois points de repli pour Microsoft en prenant en considération Windows 98.

Du côté de la firme à la pomme, les Mac OS représentent 7,94 % du marché, contre 4,29 % deux années plus tôt. Le regain de vitalité observé avec la sortie de Leopard est donc confirmé et ce, malgré la cherté du matériel Apple.  La firme semble ainsi avoir capté la majeure partie du retrait de la famille Windows. Notons tout de même que l'iPhone constitue un coup de pouce intéressant pour Apple, puisqu'il était utilisé par 0,16 % des internautes le mois dernier.


Les autres systèmes toujours marginalisés
gnu linux logoEn ce qui concerne le manchot, s'il fait souvent la une de l'actualité, on ne peut pas dire qu'il soit massivement adopté : de 0,44 % de parts en 2006, le voici actuellement à 0,80 %. En un mois, il gagne 0,12 point, dû notamment aux nouvelles versions des distributions majeures et à la sortie de Firefox 3. Malgré tout, on notera un quasi doublement du nombre d'utilisateurs de GNU/Linux en deux ans. Il s'agit tout de même d'un résultat à confirmer : si l'on regarde quelques mois en arrière, la part du système semble avoir parfois stagné voire baissé, comme par exemple entre février et mars de cette année (-0,04 point).

Enfin, les autres systèmes tels Unix, les autres versions de Windows... ont tendance à se marginaliser : en deux ans leur part passent de 4,88 à seulement 1,81 %. Windows 98, par exemple, n'est plus utilisé que par 0,43 % des internautes. Tous les détails, mois après mois, sont disponibles sur Market Share.

Un dernier mot concernant les navigateurs pour le mois de juin. Si en Europe, la famille Firefox culminait à plus de 34 % il y a une dizaine de jours d'après Xiti, elle ne représente ici que 19 %. Internet Explorer est évidemment premier, avec 73 % des parts. Suivent Safari, Opera et Netscape avec respectivement 6,31, 0,73 et 0,67 %.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #273371
Loin de moi l'idée de faire un troll, mais...
Pour avoir basculé à Mandriva Linux 2008, force est de constater que le monde du manchot a fait d'énormes progrès en matière d'ergonomie et de simplicité d'utilisation. Windows est encore devant sur ces domaines, mais il est loin le temps où Linux était rebutant.
Quand on voit la montée en puissance des distrib Linux (Mandriva et Ubuntu en particulier) et les faiblesses affichées par Vista (lourdeur, stabilité...) même par rapport à XP, on peut avoir bon espoir que Linux devienne un jour le même trublion que Firefox ne l'est face à IE (dans une moindre mesure, puisque changer d'OS, c'est quand même autre chose que d'installer un navigateur).
Reste le problème des Windows pré-installés, ceci dit...
Le #273431
"la pré-installation de Vista sur les machines neuves expliquent cette évolution"

Ce n'est pas la pré-installation la cause, c'est la vente forcée !!

(Croyez-vous que les gens choisiraient Vista si ils en connaissaient le prix qu'il le paye et si ils avaient le choix avec XP par exemple)

Décidément, il y a des vérités qu'il faut répeter pour qu'elles soient assimilées

http://www.racketiciel.info/
Le #273451
Au risque de passer pour un énergumène, je ne crois qu'à moitié à cette histoire de vente forcée.
Je m'explique : certes, Windows est installé dans 99% des PC vendus dans le commerce. A ce titre, ça ferme effectivement la concurrence dans le domaine des systèmes d'exploitation. Mais...
Il faut voir que le but d'un PC vendu dans le commerce est de fonctionner proprement dès l'appui sur le bouton ON. De fait, un OS est obligatoire. Quoi de plus normal alors que de le pré-installer ?
Allons plus loin encore : si on reproche la vente liée de l'OS sur un PC, pourquoi personne ne dit rien concernant Apple qui n'installe que OS X sur ses Mac ?
Dans le même ordre d'idée, c'est comme si on reprochait la vente liée à Intel parce que aucun PC n'intégrait de processeur AMD. Il est bon de rappeler que AMD a fini par gagner ses lettres de noblesse non pas en criant à l'injustice de la vente liée, mais en proposant une concurrence suffisamment crédible pour être adoptée.
Attention : je ne cautionne pas la pré-installation de Windows (car je suis un linuxien), mais simplement, il faut encourager non pas à descendre Windows, mais à populariser Linux (ou autre). En gros : encourager les constructeurs et/ou les éditeurs de distrib à pré-installer Linux et à le rendre convivial.
Linux monte en puissance... et je suis sûr qu'il saura devenir un outsider de taille, notamment parce qu'il dispose d'un atout fort, le même que celui d'AMD face à Intel : son moindre prix (puisque gratuit ou presque).
Le #273491
Alteo:

1/ Personne ne remets en cause la préinstallation, mais plutôt la vente forcée, ce sont deux choses différentes. Il suffit dans le cas d'un client qui refuse l'achat de l'OS de ne pas lui donner le code d'activation. Ya pas plus simple, personne n'est lesé, et beaucoups y gagnent : les utilisateurs de systems libres, mais aussi et surtout tous les possesseurs de licences boites ou de licences obtenues via leurs écoles/universités/entreprises....

2/ Le problème est le même pour Apple, il faut bien commencer quelque part... si le problème est résolu pour Microsoft, le cas Apple sera la suite logique.

3/ Pour les processeurs, il n'y a pas de vente liée, car le processeur est un bien : lorsque tu l'achetes, il t'appartient, tu peux le revendre, le démonter pour faire autre chose etc. Ce n'est pas le cas des licences Windows OEM vendues de force.
Une comparaison plus réaliste serait la vente d'une voiture avec une assurance obligatoire, la même assurance et ce quelque soit le constructeur. On est bien dans le même cas : Une assurance est obligatoire pour pouvoir utiliser une voiture, c'est un service, tu ne peux pas la revendre....

Le but du groupe détaxe n'est pas de descendre Windows mais de faire respecter les lois, même si celles-ci ne profitent qu'à un petit nombre (quoique pas si petit que cela si on compte tous les étudiants et autre bénéficiaires de licences au rabais).

Ce serait un peu le même raisonnement que de dire : 'Supprimons les places pour handicapés, ils représentent une minorité..."

Il n'est pas demandé à ce que Linux soit préinstaller..non, non.. je le rappelle, juste ne pas donner le code d'activation du système ! Les méchanismes de protections mis en oeuvre par la première sociétés informatique du monde peuvent enfin servir à quelque chose !
Le #273511
presque 4% ici :

http://www.w3schools.com/browsers/browsers_os.asp


On doit pouvoir expliquer le bug coté de la petite web agency pas vraiment au point en raison d'une rubrique "Autre" à 2% (curieux non ?)

Le #273521
Une petite histoire pour expliquer les chiffres :

Microsoft face aux logiciels libres ...
Bill Gates : Le capitaine s'en va et le navire prend l'eau
Juin 2007

Le logiciel libre est en plein essor et menace le bénéfice du premier éditeur mondial de logiciel. Il oblige ainsi Microsoft à revoir son modèle économique et trouver de nouvelles sources de revenu. Le challenge des prochaines années pour la firme sera de conserver son rang dans le florissant marché du poste de travail. En effet la fameuse suite bureautique Office et le système d'exploitation Windows sont menacés par des alternatives aujourd'hui séduisantes. Enfin, la convergence de l'informatique et de la téléphonie, le développement de l'Internet ... transforme le traditionnel poste de travail et fragilise également l'hégémonie de Microsoft.


Les defis de Microsoft ...
L'image de Microsoft liée aux abus de position dominante et aux procès avec la commission européenne, le départ de son père fondateur Bill Gates, le très rentable marché du poste de travail (Windows,Office) qui s'effrite maintenant depuis plus de quatre ans, le raté de son nouveau format de document Office 2007 et l'échec des négociations avec Yahoo sont autant de mauvais coups que l'entreprise devra surmonter. La firme qui disposait hier encore (2004) de 97% de part de marché dans le poste de travail disposerait aujourd'hui selon les différentes études de 85 à 90%. La société serait-elle entrée dans une spirale de l'échec ? Microsoft n'est certes pas en danger mais l'attaque portée à Windows et Office (avec Linux, Open Office) pèse lourdement sur les bénéfices de l'entreprise.

Microsoft peut encore jouer sur quelques leviers avec ses partenaires pour retarder l'inévitable. Des campagnes de communication qui laissent imaginer que l'utilisation de Linux est marginale ... De petites agences web ("xiti" ou "net applications") fournissent des études réalisées sur quelques sites web allant à l'encontre des chiffres des cabinets d'études internationaux (IDC, Gartner ...). Ces agences web annoncent que Linux représente moins d' 1% de part de marché avec une rubrique "Other" à 2% ... A contrario, IDC annonce en 2004 que Linux représente un marché de 3% sur le PC et qu'il atteindra 7% en 2008, le marché des serveurs atteindra lui 29%, soit un marché global de 40 Milliards de dollars en 2008 puis 50 Milliards de dollars en 2011. Enfin, Gartner précise que le marché des ultraportables Linux devrait modifier les parts de marché en faveur de Linux (~+12%) ...

Les constructeurs semblent faire le choix des cabinets internationaux et préparent ou proposent déjà des offres Linux, il semble que le marché du poste de travail Linux est en train d'atteindre le seuil "business". Les constructeurs DELL, Intel, Asus, Acer et Lenovo semblent observer la maturité annoncée et nécéssaire aux investissements. Ces acteurs, partenaires de Microsoft mettent aujourd'hui tout en oeuvre pour dynamiser l'Open Source (cf http://www.linuxfoundation.org/en/Members ). De plus, ils n'hésitent plus sous l'impulsion d'IBM, Sun et Google, à prendre position contre Microsoft à l'instar du duel engagé sur les formats bureautiques (ODF contre OOxml).

Une autre société réussira-t-elle à l'avenir l'exploit de Microsoft en plaçant un système d'exploitation sur plus de 90% des PC ? La réponse est non. Windows XP aura été le premier et le dernier. Windows Vista fera déjà pâle figure puisque les administrations et les grandes entreprises du monde entier s'orientent vers Linux. En France, administrations et entreprises choississent de faire cohabiter les deux systèmes (Windows et Linux). Et certaines administrations comme L'Assemblée Nationale et la Gendarmerie s'orientent vers le tout Linux avec la distribution Ubuntu ... Ironie du sort, des grandes sociétés comme Renault, la Deutsche Bank, le Crédit Suisse, Wall-Mart achèteront Linux à Microsoft. Microsoft étant aujourd'hui fournisseur officiel de solutions Linux depuis son partenariat en 2006 avec Novell. PSA achètera Linux pour 20000 de ses postes chez Novell ... C'est pourquoi, lors de l'arrivée du prochain Windows (SEVEN) en 2010, Microsoft aura perdu de sa superbe et la part de marché de l'ensemble des windows aura encore baissé... Mais Microsoft participant aujourd'hui au développement de Linux ne restera pas sur la touche ... Windows ou Linux, qu'importe si les clients sont là.

Il semble même que Microsoft travaille déjà sur un système d'exploitation qui n'aurait plus rien à voir avec Windows (Midori) ... Alors les paris sont ouverts, un Linux ou un Unix BSD chez Microsoft ?


Apple ...
Apple profite aujourd'hui de la débacle de Microsoft avec Windows Vista. Selon Gartner, Apple doublera sa parts de marché dans le monde d'ici 2011, mais le coût des produits Apple est encore trop élevé. Apple prendrait 20% de part de marché (toujours selon Gartner) si la société acceptait de baisser le prix de son matériel ... Mais la société est connue pour se suffire à elle même et effectuer des passages en force pour contraindre les industries à l'instar de l'Ipod et de la musique en ligne (Apple face aux Majors) ou de l'Iphone et la téléphonie (Apple face aux opérateurs téléphoniques). Néanmoins avec l'Iphone 2, Apple semble comprendre l'intérêt de faire subventionner son produit par les opérateurs téléphoniques. La société semble également préter attention aux dires de Gartner et baisse le prix des "Mac" aux Etats Unis. Apple est donc en train de se faire une place de choix dans le top 3 des contructeurs sur le marché américain.
Le #273541
@Jerome..o


C'est de toi ce petit article ?

Si non, ça ne se fait pas de recopier l'intégralité d'un article, et encore moins sans en citer la source.

Sur le fond, je trouve ton article assez pertinent.
Le #273581
Il s'agit bien de ma petite histoire.
L'aventure d'un blogger de plus
http://sites.google.com/site/150908/
Le #273591
@xJCx :

1/ Oui, je suis d’accord qu’un PC doit pouvoir être vendu sans OS… mais le fait est que ça existe déjà ! Il suffit de l’acheter chez un assembleur indépendant, par exemple dans la rue Montgallet à Paris. Le problème pour moi n’est qu’en petite partie sur ce point.

2/ Rien à ajouter… mais j’attends de voir. Pour le moment, le Darty des Halles a été condamné pour ses PC Windows, et uniquement eux.

3/ Voilà pour moi la base de l’idée de la vente liée : la dématérialisation propre d’un logiciel (un OS dans le cas présent). Qu’on le veuille ou non, l’OS est un composant du PC, il lui est essentiel pour être utilisé par le grand public. Même si on ne peut pas le toucher, ça reste un bien, conçu et développé par des personnes, et à la source même de brevets.
De mon point de vue, aucun client lambda n’achète son PC en se posant la question de l’OS qu’il va utiliser. Pour lui, il utilisera un ordinateur, point.
Quant à ton exemple avec l’assurance d’une voiture, je suis désolé, mais ça n’a rien à voir. L’assurance n’est pas obligatoire pour démarrer la voiture. Elle l’est par contre pour l’utiliser, mais il s’agit d’une obligation légale. Dans le cas d’un PC, l’OS est obligatoire si on veut utiliser le PC (même s’il ne s’agit que d’un OS de type DOS).
Si tu veux vraiment une comparaison réaliste avec la voiture, eh bien je te suggère le boîtier de commande electronique : parce que toute voiture moderne ne peut se passer d’electronique, il est obligatoire. Le firmware qui y est installé a été choisi par le constructeur et personne ne peut le changer. Sans lui, la voiture ne démarre pas. Et on ne nous le vend pas de force, il est obligatoire pour faire fonctionner une voiture. (Après, j’admets que personne ne vend des firmware de boîtier électronique, mais bon&hellip

Quant à la loi… Je sens que je vais me faire fustiger, mais en considérant l’OS comme un composant, j’ai du mal à voire une violation de la loi interdisant la vente liée. Le jugement contre le Darty des Halles lui-même ne parle pas de violation : il parle de l’OS comme d’un bien nécessaire au fonctionnement du PC et oblige juste Darty à afficher le prix de Windows (ce qui fait vaaaachement avancer les choses, en effet).
Le #273601
Il aurait du te dire qu'il ne s'agit pas ici de

materiel + materiel
mais de
materiel + service (vente liée)

d'ou l'exemple de l'ordinateur et de l'assurance.
Mais sur le principe, il a raison ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]