Périphériques réseaux : Xterasys finit par respecter la GPL

Le par  |  0 commentaire(s)
xterasys-logo

Deux développeurs de logiciels viennent de sceller un accord avec l'équipementier réseau Xterasys accusé d'avoir enfreint des accords de licences open source.

Xterasys logoErik Andersen et Rob Landley viennent en effet d'aboutir à un accord avec la firme qui leur versera une somme qui n'a pas été communiquée. Xterasys a également donné son accord pour qu'il se plie à l'avenir aux règles de la licence GPL et qu'il nomme un responsable en charge de surveiller le bon respect desdites règles.

Selon un communiqué publié lundi par le Software Freedom Law Center, groupe qui a emmené cette affaire devant les tribunaux pour représenter les deux développeurs, le produit incriminé s'appelle BusyBox ( un ensemble d'outils qui permet aux logiciels d'opérer dans des environnements restreints en ressources ).

Ce dernier, paru sous la licence GNU GPL, requiert que le vendeur utilisant cette application dans sa gamme rende le code source disponible, ce que Xterasys n'avait pas voulu faire.

Dans leur plainte, Andersen et Landley clamaient que la firme avait utilisé BusyBox dans ses produits, mais n'avaient jamais publié de codes sources. Le règlement de cette affaire demeure relativement significatif car beaucoup d'utilisateurs professionnels de logiciels libres hésitent à redistribuer les codes sources de leurs applications pour des raisons de sécurité ou de gestion de leurs propriétés intellectuelles.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]