Piratage : Chine, Canada, Espagne sous surveillance US

Le par  |  8 commentaire(s)
Congres_US

Le Congrès américain a décidé de surveiller de très près les problèmes de violations des droits d'auteur dans cinq pays où le taux de piratage aurait atteint des niveaux alarmants. Pointés du doigt : Chine, Canada, Espagne, Mexique et Russie.

Congres_USLe piratage de films, de titres musicaux ou encore de logiciels coûterait aux industries US et aux millions d'Américains qui travaillent dans ces secteurs des milliards de dollars. Afin de défendre les intérêts économiques du pays de l'Oncle Sam, le congrès américain a décidé de surveiller de très près cinq pays.

La Chine, le Canada, le Mexique, l'Espagne ainsi que la Russie sont ainsi pointés du doigt pour une politique laxiste en matière de respect des droits d'auteur. Dans ces pays, le taux de piratage aurait atteint des " niveaux alarmants " et le contexte économique difficile légitimerait d'autant plus cette surveillance.

Le Comité du Congrès contre le piratage estime qu'en dépit de déclarations publiques, peu d'actions ont été prises par le gouvernement chinois pour enrailler le piratage. " Le problème de la violation des droits d'auteurs en Chine est resté presqu'inchangé depuis l'année dernière. […] Le gouvernement chinois a permis au piratage de contaminer totalement le marché en ligne en autorisant un panel de sites Web illégaux, des sites de stockage de fichiers, des sites au contenu fourni par les utilisateurs, des sites qui connectent les utilisateurs avec du contenu illégal ". Le cas du portail de recherche Baidu est notamment cité.

Le proche Canada est quant à lui épinglé pour ne pas disposer d'une législation ou d'une jurisprudence adéquate pour la protection des droits d'auteur, ce qui pénaliserait notamment le développement d'une offre légale. Le Canada est ainsi considéré comme un " lieu attractif pour les sites Web illégaux " et un " paradis sûr " pour les pirates du Net.

De son côte, l'Espagne mérite une surveillance accrue pour le piratage via les réseaux P2P qui serait perçu comme un " phénomène culturel acceptable " et une politique du gouvernement qui " décriminalise le partage de fichiers illicites " sur ces réseaux.

Le Mexique et la Russie sont un peu plus épargnés par la critique avec des efforts reconnus mais pas encore suffisants.

Pour l'un des responsables du Comité :

" La création, la production et l'exportation de musique, films, logiciels et livres composent la nouvelle ligne d'assemblage américaine du 21e siècle. Tout comme nous ne permettons pas que des voitures soient volées aux concessionnaires Ford ou General Motors, nous ne pouvons pas permettre que des films, de la musique et des programmes informatiques soient volés aux studios de cinéma, aux studios d'enregistrement et aux fabricants de logiciels. L'industrie US du droit d'auteur mérite la même protection en vertu de la loi. "

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #463141
"Pointés du doigt : Chine, Canada, Espagne, Mexique et Russie."

Tiens, y'a pas la France :?

Albanel n'a pourtant pas arrêté de soutenir qu'on était champion du monde du piratage, pour justifier son projet de loi Hadopi
Le #463151
Albanel ! le mensonge en manière de gouverner
Vous allez voir que bientôt nous seront le seul pays qui ne pirate pas

"le contexte économique difficile légitimerait d'autant plus cette surveillance."
Par contre le contexte économique permet de dépenser une fortune en CD ou DVD peut être :?

On ménage la Chine et la Russie qui aurait fait des efforts, ce n'est pas ce qui est décrit précédemment
Faut dire que ces deux pays ont l'arme atomique, ça calme <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />

Les Canadiens et Espagnols qui se payent notre tête avec notre loi Hadopi on va leur vendre le brevet de cette daube de loi
On comprend pourquoi les Députés Espagnlos ont votés en masse l'amendement 138
Le #463181
il fait comment le congrès américain pour surveiller des pays de manière légal, le tout pour protégé des interets éconimique privé.
Le #463251
Bonne question.

Mais bon, légal c'est un bien grand mot, il veut pas dire grand chose chez nos ministre alors chez les ricains qui en on peu être assez de se faire pirater le pintagone....
Le #463311
PAYS SOUVERAINS !!!

Et oui ce sont des pays souverains non-inféodés aux USA, où le peuple est défendu avant les intérêts économiques.
Le #463481
@kerlutinoec
non-inféodés -->non-aféodés

Tiens les chinois n'ont pas un équivalent de notre Hadopi. Pourtant c'est les rois de la censure là-bas?? (Je suis sûr qu'ils sont vert de jalousie que la France "pays des droits de l'homme" les aie coiffée au poteau.)

ça prouve au moins une chose c'est le filtrage de l'état n'empêche la plèbe de pirater.
Le #463851
Ya pas que la france qui devient cinglé. JE désespére...
Le #463991
Les US... ils feraient mieux de surveiller leur Madoff et autres traders pour éviter de tomber dans une crise mondiale plutôt que nous les briser avec le piratage...

En Espagne, certains vendent leur organes pour pouvoir vivre... Alors achetez des CD et des DVDs...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]