Piratage : un site du FBI hacké par LulzSec

Le par  |  5 commentaire(s)
FBI

Le groupe de hackers LulzSec n'a pas fini de faire parler de lui. Après Sony et Nintendo, l'organisation s'est attaquée à un site affilié au FBI, Infragard, dévoilant au passage des informations confidentielles concernant la cyber-guerre contre la Lybie.

FBIAyant fait l'objet de toutes les attentions ces derniers jours avec la récupération d'un million de données personnelles de Sony Pictures par simple injection SQL et la divulgation du serveur Web Apache de Nintendo, le groupe de hackers LulzSec fait une nouvelle fois parler de lui.

En effet, l'organisation de pirates informatiques vient de s'attaquer à un site affilié au FBI ( Federal Bureau of Investigation ) nommé Infragard. Cette société sert d'interface entre le service fédéral américain et des sociétés privées, dans le cadre d'accords d'échanges d'informations.

LulzSec a pris pour cible le responsable d'Infragard, Karim Hijazi, récupérant et publiant au passage l'ensemble de ses emails personnels et professionnels, ainsi que le contenu du site et serveurs ( ainsi que celui d'Unveillance, sa société de sécurité informatique ). Le groupe a tenté d'extorquer Hijazi, selon les propos de la lettre publiée.

Cette attaque a toutefois mis le doigt sur des informations surprenantes. Les emails de la société Unveillance font cas d'une implication du gouvernement américain dans l'infiltration des réseaux Internet lybiens via des « botnets » ( ordinateurs esclaves destinés à attaquer anonymement des cibles ). Cette opération, officielle selon une analyse de l'état de l'Internet lybien pendant les conflits, aurait eu pour objectif de récupérer et détourner des informations.

Les informations démontrent donc le déploiement de moyens du gouvernement américain pour mener sa propre cyber-guerre. Selon le message laissé par le collectif de hackers LulzSec, c'est le PDG d'Infragard qui l'aurait contacté dans l'optique de mener des actions malveillantes auprès de ses concurrents.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #788761
Se frotter au fbi ne va pas leur porter chance à mon avis ...
Le #788851
Moi je commence à les apprécier ces hackers

Espionner la CIA, le Pentagone et la Nasa seraient bien plus intéressant selon moi
Le #788881
Boh ils vont être accusé de pédophilie ou de femmes de ménage incluses histoire de les faire disparaitre.

Et ils leur passeront la bite aux mixeurs pour les mettre dans leur cheeseburger.
Le #788891
Question: est-ce que l'on peut envoyer une bombe comme représailles sur les pays qui font des actes de cyber-guerre?


Le #788911
@myamata

lol non, du fait qu'il est impossible de prouver qu'un gouvernement et un chef d'état soient derrière un piratage, la Chine aurait été bombardé depuis longtemps dans ce cas.

Cela dit y'a même pas besoin d'excuses de nos jours pour bombarder qui que ce soit.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]