Écoles rurales : 50 M€ pour devenir numériques interactives

Le par  |  4 commentaire(s)
ministere-education-nationale.png

Le ministre de l'Éducation nationale officialise le lancement d'un plan numérique pour les écoles rurales avec un budget de 50 millions d'euros.

ministere-education-nationale.pngXavier Darcos, le ministre de l'Éducation nationale, s'est rendu ce matin dans l'école primaire de Saint-Thierry, près de Reims, afin de lancer officiellement le plan de développement du numérique dans les écoles rurales.

Avec un budget de 50 millions d'euros, ce plan qui fait partie de celui de relance, prévoit d'amener sur la route du numérique près de 5 000 écoles rurales situées dans des communes comptant moins de 2 000 habitants. Qui dit numérique dit équipement et ainsi une école devenue " numérique interactive " devra proposer suffisamment d'ordinateurs, un tableau blanc interactif, la mise en réseau des équipements, diverses ressources numériques à visée pédagogique et bien évidemment un accès Internet à haut débit qui devra être sécurisé.

Dans un communiqué, le ministère de l'Éducation nationale indique qu'à partir de la fin du mois d'avril, seront retenus par les inspecteurs d'académie divers projets. Les écoles recevront alors une subvention à hauteur de 80 % du coût du projet, jusqu'à 9 000 euros par école.

Pour Xavier Darcos, il s'agit de " donner à chaque élève, partout sur le territoire, les mêmes chances de maîtriser les techniques d'information et de communication et développer des outils nouveaux au service de l'enseignement. "

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #435551
au prix des licences windows et des antivirus/proxy qu'ils vont payer (au prix fort), les 50 millions d'euro vont vite partir!
Déjà dans l'école de mon village, il n'est pas question de changer windows, ni même office pour open office!!! (j'ai testé leur volonté )
Encore une subvention pour Microsoft
Le #435591

Dans ton école c'ets le maire ou la directrice qui decide, mais la c'est l'État.

Et il y a de l'espoir, la gendarmerie est passé sous Linux, espèrerons que l'État continue sur cette lancé et investisse intelligemment les fonds publics en ne prenant aucun logiciel payant.
Le #436101
superlag :
Sauf si le maire est ump, et le président aussi, le minsitre de l'éducation national ump, les lobbys ump..
Et un directeur d'ecole autre qu'ump qui se plie pas à la régle de son maire ump verra ses subventions ou ses demandes rangés au placard ( ex: refaire du pare-terre ou mettre des dos d'ane, ou louer un car, ect..)
Le #436411
pour l'informatique, c'est un des maitres qui s'en occupe (le directeur n'y connait rien!) et c'est plus par flême que par conviction, qu'il reste sous windows!

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]