La police australienne va vendre 24 518 Bitcoins

Le par  |  8 commentaire(s)
bitcoins

C'est un événement relativement rare pour être souligné : les autorités australiennes vont prochainement procéder à la mise aux enchères de 24 518 bitcoins.

Si les crypto monnaies sont utilisées pour régler des achats sur la toile (ou dans un peu plus de points physiques chaque jour) de façon anonyme, cela n'empêche pas les autorités de saisir des portefeuilles lors de certaines opérations.

bitcoins

C'est le cas de la police australienne qui a mis la main sur quelque 24 518 bitcoins dans le cadre d'une interpellation d'un utilisateur de la fameuse plateforme Silk Road en 2015. Notons que le FBI avait également procédé à la saisir de 29 600 bitcoins directement sur les serveurs de Silk Road, le marché noir le plus populaire du Dark Net.

Cas particulier ici : la police australienne peut disposer comme bon lui semble des crypto devises saisies... Et elle a choisi de procéder à une mise aux enchères, alors même que le Bitcoin renforce sa valeur en passant au-dessus de la barre des 500 dollars. La valeur estimée du lot à l'heure actuelle est ainsi supérieure à 13 millions de dollars.

La mise en vente se fera en plusieurs étapes, par tranche de 2000 bitcoins afin de ne pas perturber le marché du Bitcoin et entrainer une dépréciation trop importante. Les enchères se tiendront le 14 juillet prochain.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1900238
Vendre de l'argent virtuel...
Le #1900239
lebonga a écrit :

Vendre de l'argent virtuel...


C'est tout un business !!!

https://bitcoin.fr/acheter-bitcoin/

https://bitcoin.fr/depenser-ses-bitcoins/
Le #1900245
lebonga a écrit :

Vendre de l'argent virtuel...


Tout argent est virtuel et n'a de valeur que ce que les gens lui accordent :
http://ideas.ted.com/why-humans-run-the-world
"Take a dollar bill, for example. It has no value in itself. You cannot eat it, drink it or wear it. But now come along some master storytellers like the Chair of the Federal Reserve and the President of the United States, and convince us to believe that this green piece of paper is worth five bananas. As long as millions of people believe this story, that green piece of paper really is worth five bananas. I can now go to the supermarket, hand a worthless piece of paper to a complete stranger whom I have never met before, and get real bananas in return"

Sinon, c'est vraiment des commiques la police : ça veut interdire le Bitcoin, mais quand ça en obtient ça ne crache pas dans la soupe... Que dirait-on s'ils se mettait à revendre leurs saisies de drogues
Le #1900246
bugmenot a écrit :

lebonga a écrit :

Vendre de l'argent virtuel...


Tout argent est virtuel et n'a de valeur que ce que les gens lui accordent :
http://ideas.ted.com/why-humans-run-the-world
"Take a dollar bill, for example. It has no value in itself. You cannot eat it, drink it or wear it. But now come along some master storytellers like the Chair of the Federal Reserve and the President of the United States, and convince us to believe that this green piece of paper is worth five bananas. As long as millions of people believe this story, that green piece of paper really is worth five bananas. I can now go to the supermarket, hand a worthless piece of paper to a complete stranger whom I have never met before, and get real bananas in return"

Sinon, c'est vraiment des commiques la police : ça veut interdire le Bitcoin, mais quand ça en obtient ça ne crache pas dans la soupe... Que dirait-on s'ils se mettait à revendre leurs saisies de drogues


Oui, ce devrait être détruit et non pas mis dans les caisses de l'état.
Le #1900257
bugmenot a écrit :

lebonga a écrit :

Vendre de l'argent virtuel...


Tout argent est virtuel et n'a de valeur que ce que les gens lui accordent :
http://ideas.ted.com/why-humans-run-the-world
"Take a dollar bill, for example. It has no value in itself. You cannot eat it, drink it or wear it. But now come along some master storytellers like the Chair of the Federal Reserve and the President of the United States, and convince us to believe that this green piece of paper is worth five bananas. As long as millions of people believe this story, that green piece of paper really is worth five bananas. I can now go to the supermarket, hand a worthless piece of paper to a complete stranger whom I have never met before, and get real bananas in return"

Sinon, c'est vraiment des commiques la police : ça veut interdire le Bitcoin, mais quand ça en obtient ça ne crache pas dans la soupe... Que dirait-on s'ils se mettait à revendre leurs saisies de drogues


Un billet, même avec une perte relative de sa valeur, tu pourras toujours l'utiliser ou l'encaisser au black. Un bitcoin, non seulement ça n'est pas (encore) accepter chez le boulanger du coin, mais sans plateforme de contrôle sérieuse type FMI et autres banques mondiales, y a zéro garantie sur sa fluctuation, ni de récupérer tes sous en cas de faillite du fournisseur (c'est pas déjà arrivé dernièrement d'ailleurs ?).

Pour "la" police, ça n'existe pas, il y a DES polices, ce n'est pas parce la police américaine ou française a éventuellement dit ça, que la police la police australienne pense la même chose pour autant, visiblement non.
Le #1900309
La richesse diverse et variée ...
Ou, quand le virtuel devient aussi précieux que le réel
Le #1900628
DownTown a écrit :

bugmenot a écrit :

lebonga a écrit :

Vendre de l'argent virtuel...


Tout argent est virtuel et n'a de valeur que ce que les gens lui accordent :
http://ideas.ted.com/why-humans-run-the-world
"Take a dollar bill, for example. It has no value in itself. You cannot eat it, drink it or wear it. But now come along some master storytellers like the Chair of the Federal Reserve and the President of the United States, and convince us to believe that this green piece of paper is worth five bananas. As long as millions of people believe this story, that green piece of paper really is worth five bananas. I can now go to the supermarket, hand a worthless piece of paper to a complete stranger whom I have never met before, and get real bananas in return"

Sinon, c'est vraiment des commiques la police : ça veut interdire le Bitcoin, mais quand ça en obtient ça ne crache pas dans la soupe... Que dirait-on s'ils se mettait à revendre leurs saisies de drogues


Un billet, même avec une perte relative de sa valeur, tu pourras toujours l'utiliser ou l'encaisser au black. Un bitcoin, non seulement ça n'est pas (encore) accepter chez le boulanger du coin, mais sans plateforme de contrôle sérieuse type FMI et autres banques mondiales, y a zéro garantie sur sa fluctuation, ni de récupérer tes sous en cas de faillite du fournisseur (c'est pas déjà arrivé dernièrement d'ailleurs ?).

Pour "la" police, ça n'existe pas, il y a DES polices, ce n'est pas parce la police américaine ou française a éventuellement dit ça, que la police la police australienne pense la même chose pour autant, visiblement non.


Le "fournisseur" de bitcoins... hm je suis pas sûr que tu saisissse le fonctionnement du système... Sinon, quand le "fournisseur" en question (MtGox je suppose?) a fait faillite, je pense pas que les $$$ ou les €€€ aient été récupérés plus que les bitcoins dans ce petit fiasco.

Pour le reste, le paragraphe que je cite est clair : l'argent en général n'a que la valeur que les gens lui donnent. S'il y a des gens pour acheter 29 600 bitcoins à 500€ pièce, alors ces 29 600 bitcoins valent 13M€. S'il y a des gens pour échanger une pizza contre 10k bitcoins, alors 10k bitcoins valent une pizza. S'il y a des gens pour vendre une kalash contre 10 bitcoins, 10 bitcoins valent une kalash.

Certes on trouve moins de pizzas à 10k bitcoins que de pizzas à 10€ et donc le Bitcoin est moins pratique. L'or aussi est peu pratique, pourtant je ne pense pas que tu me dirais qu'il ne vaut rien ?

"Pour "la" police, ça n'existe pas, il y a DES polices, ce n'est pas parce la police américaine ou française a éventuellement dit ça, que [...]"
=>C'était une façon de parler pour indiquer le contraste entre d'une part un feu de critiques constant du Bitcoin de la part de diverses autorités et d'autre part le fait qu'elles n'hésitent pas à encaisser quand l'occasion se présente.
Pour l'anecdote, le FBI a lui aussi également vendu au moins un gros paquet de bitcoins: plus de 100k bitcoins volés à Silk Road.

Après, en réponse à skynet et un peu à toi aussi, de mon côté je suis plutôt content qu'ils les revendent au lieu de les détruire : ça donne au Bitcoin de la légitimité, de se retrouver ainsi régulièrement dealé publiquement par les autorités des tel ou tel pays.
Le #1900648
Contrairement aux comptes en banque les portefeuilles de Bitcoins ne sont pas nominatifs.

https://lamaisondubitcoin.fr/le-bitcoin/

http://www.epargne-en-france.com/bourse-et-marches/bitcoin-une-progression-de-30000-en-deux-ans
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]