Emissions de CO2 : les quotas français en question

Le par  |  13 commentaire(s)
Union Européenne (Small)

Lundi dernier, i.

Union europeenne small
Lundi dernier, i.e., le 27 novembre, Nelly Olin, la ministre française de l'écologie et du développement durable, a rencontré à Bruxelles le commissaire européen en charge de l'environnement, Stavros Dimas. Une rencontre axée autour de la problématique des quotas d’émission de C02.


La France et le bonnet d’âne
Il faut préciser que la proposition française partait avec un certain handicap. Pour rappel, l’exécutif européen devait décider d'approuver, ou pas, les plans d'allocation de quotas d'émission de CO2 pour la période 2008-2012 présentés par une dizaine d'Etats membres.

L'idée est de favoriser les technologies propres en donnant un prix au carbone: les entreprises qui réussissent à réduire leurs émissions peuvent revendre les quotas inutilisés à d'autres entreprises qui n'y arrivent pas. Ces dernières devront acheter des quotas sur le marché et subiront en outre une pénalité de 100 euros par tonne excédentaire émise chaque année.


Co2 small


La Commission européenne se veut particulièrement rigoureuse afin de conforter le mécanisme d'échange des quotas d'émission, mis en place au 1er janvier 2005. Cette sorte de Bourse des droits à polluer doit permettre à l'Union européenne de tenir les engagements pris dans le cadre du protocole de Kyoto contre le réchauffement climatique.


En sursis
La France présentait donc un plan qui était jugé trop généreux et, contrairement à certains pays voisins, l’Hexagone dispose d’un sursis de 2 semaines pour « présenter un projet plus viable ». En effet, au tout dernier moment, les représentants français ont retiré leur projet d’émission de CO2.

Pollution small
Sur les 10 premiers plans soumis (allemand, grec, irlandais, letton, lituanien, luxembourgeois, maltais, slovaque, suédois et britannique), la Commission a imposé de fortes modifications aboutissant à une réduction globale de 7% des quotas pour l'industrie, qui aura droit d'émettre quelque 860,1 millions de tonnes de CO2 chaque année entre 2008 et 2012.

Et parmi les mauvais élèves, retenons l’Allemagne qui tablait originellement sur un quota de 482 millions de tonnes, mais qui devra ramener ce niveau à 453,1 millions de tonnes « seulement ». La Commission rejette aussi la volonté de Berlin de ne pas imposer de réduction d'émissions de CO2 aux nouvelles centrales électriques pendant leurs quatorze premières années de fonctionnement.

Décision qui a provoqué l’ire du ministre allemand de l'Environnement Sigmar Gabriel, qui s'était dit prêt à ramener vendredi ce chiffre à 465 millions et ayant jugé ces exigences « complètement incompréhensibles ». Le seul État-membre qui s’en sort est le Royaume-Uni, dont le chiffre proposé de 246,2 millions de tonnes a été accepté par l’UE.


2 semaines pour redresser la barre
Pour revenir sur le couac français, il faut comprendre que toute critique serait politiquement embarrassante dès lors que la question écologique prend racine dans le discours électoral depuis quelques semaines. Dans un communiqué, Paris a accepté de « faire des efforts complémentaires significatifs ».

Une perspective qui suscite des inquiétudes au MEDEF. « La Commission ne tient pas compte du fait que nous sommes un des pays européens où l'efficacité énergétique des industriels est la plus grande. Du coup, leurs marges de manoeuvre pour réduire un peu plus leurs émissions sont faibles et plus coûteuses que pour d'autres », estime-t-on au sein de l'organisation patronale.


Co2 planete small


Quant aux autres États, ils encourent une procédure d’infraction engagée par Bruxelles. En effet, l'Autriche, la République tchèque, la Hongrie, l'Italie, l'Espagne et le Danemark n’ont même pas encore proposé ne serait-ce que l’esquisse d’un projet d’émission. Verdict le 25 janvier. Encore une fois, le martinet économique devra frapper.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #144652
Euh, je comprends pas ce que cet article fiche là ''''''

je veux bien qu'il parle des nouvelles technos, mais bon, c'est largement capillotracté..........<img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" />
Le #144665
ah là, lebonga, tu viens d'émettre 1,258 Kg de CO2
Le #144666
FAITES CE QUE JE DIS, PAS CE QUE JE FAIS....
Anonyme
Le #144671
Cela me rappel ce que j'ai vu hier sur TF1 au moment de la météo:

Le culot de la présentatrice qui nous invite à prendre des douches plutôt que des bains sous prétexte que cela produit moins de CO2 alors qu'elle est entourée de projecteurs, de caméras, d'écrans plasma et tout un tas de chose (surtout pour le décor) qui en une minute de consommation produit plus de CO2 que tous les bains que je pourrais prendre dans une vie.

Idem pour le seul éclairage des champs élysée qui produit 500 tonnes de CO2 en 4semaines alors que la mairie de Paris dit lutter contre la pollution


Le #144679
LOL, normallement c le contraire que les ecolos recommandent: prennez des bains et pas des douches car la consomation en eau est triple voir bcp plus en prennant une douche.
Bien entendu, il existe maintenant des systemes de douches modernes qui utilisent l'eau de pluie pour se doucher. Mais combien de gens on ca chez eux'''


Puis, comme lebonga... qu'est ce qu'il fout ici cet article' Ca parle de politique et d'ecologie, pas d'informatique ou nouvelles technologies...
Le #144697
La France est le seul pays d'Europe à n'émettre presque rien en CO2 pour produire son électricité grace au nucléaire (90% de la production)
On vend même de l'électricité "propre" aux pays qui ne veulent pas du nucléaire, et qui nous plante le réseau comme récemment l'Allemagne
On met les autres à l'amende '
Preuve que les fonctionnaires de Bruxelles sont largement dominés par la mentalité Angosaxonne qui consiste à ne voir chez les Français que ce qui ne va pas bien

petitlutinmalin ->
"Idem pour le seul éclairage des champs élysée qui produit 500 tonnes de CO2 en 4semaines alors que la mairie de Paris dit lutter contre la pollution"
Le Maire de Paris à dû choisir l'électricité non produite par le nucléaire exprès pour polluer(90% de la production sans émission de CO2) mais va savoir comment il à fait

MadBat ->
La douche consomme plus que le bain si tu ne met que 1cm d'eau dans la baignoire (comme ça tu risque moins de te noyer) et si tu laisse couler la douche en permanence
Le #144710
MadBat >non l'utilisation de l'eau de pluie ne peut servir que d'arrosage ..mais pas sanitaire.

il y a plusieurs but à cela : hygiène car si des maladies apparaissent à cause de l'utilisation autres que celle fournit par les compagnies, il y aura des responsabilités à trouver...
ensuite, les entreprises de traitement des eaux usées seront en droit de te demander de payer pour le traitement les eaux de pluies que tu déverses dans le tout à l'égout car ils sont payé par rapport à ta consommation d'eau. ( tu leur en prends moins que ce que tu leur en envoies).
Anonyme
Le #144723
@phebus tu devrais enrichir ton savoir avant de me répondre de façon stupide.
Le #144759
Globalement on ne voit pas emerger une réelle volonté de réduire les émissions de co2 en france.

Et ce n'est pas par souci écologique que l'electricité française est à 75 % (c'est à mon avis plus proche de la réalité que 90%) nucléaire.

Coup de bol rhétorique si le polluant à la mode est le co2.

Quoi qu'il en soit, la france pollue, dans tous les domaines, partout et pour longtemps. Nucléaire, NOx, CO, HC, SO2, particules, métaux lourds, pesticides, benzène, Ségolène ...

Les anglo-saxons sont certainement très méchants, c'est pourtant sous leur influence qu'est née la conscience écologique de la fin du 20eme siècle dont phebus semble être le très partial petit rejeton.
Le #144769
phebus >l'énergie nucléaire en france c'est 80 % de la production d'électricité ...
il reste encore d'autres sources d'électricité fortement emettrices de CO2 (gaz, charbon, pétrole, voire hydraulique, même si ça peut paraître anecdotique (les barrages émettent du méthane lorsque les eaux en profondeur ne sont plus oxygénées)).
Mais surtout il ne faut pas oublier les émissions de CO2 liées à l'industrie ou au transport ... qui elles ne cessent de croître ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]