Premiers tests de la 4G+ à Paris : des débits impressionnants

Le par  |  6 commentaire(s)
Speedtest bouygues 4G+ paris

Bouygues Telecom l'avait annoncé et devient le premier opérateur à ouvrir son réseau 4G+ dans la ville de Paris avec des débits impressionnants.

Dans le courant du mois de juin, Bouygues Telecom annonçait le lancement de la 4G + dans quelques villes de France ( Lyon, Grenoble, Bordeaux, Issy-Les-Moulineaux, Malakoff ou encore Rosny-sous-Bois), et c'est désormais la ville de Paris qui profite de cette nouvelle technologie, 16 autres villes emboitant le pas dès la rentrée prochaine.

 La 4G+ ou LTE Advanced permet en théorie d'obtenir des débits deux fois plus importants que la 4G classique. Une prouesse permise par l'agrégation de deux bandes de fréquences permettant de proposer ainsi des débits très élevés en toute circonstance ( puisque l'opérateur dispose de trois bandes ( 800 MHz, 1800 MHz et 2600 MHz).

Le débit maximal théorique de la 4G+ est de 220 Mbps et Bouygues n'a pas manqué de réaliser une vidéo de test pour prouver les performances de son réseau. Le test a été lancé depuis un Galaxy S5 compatible 4G+ à proximité de la tour Eiffel et via la plateforme Speedtest.

  Speedtest bouygues 4G+ paris La vitesse maximale atteinte aura été de 170 Mbps, de quoi allécher les utilisateurs... Et pourtant, on gardera à l'esprit qu'actuellement, aucun smartphone proposé dans le commerce en France n'est compatible avec la norme déployée. Les premiers smartphones compatibles 4G+ devraient arriver dans les mois à venir. Mauvaise nouvelle donc : il faudra certainement change de matériel pour profiter de ces débits qui restent, encore une fois, limités à certaines zones privilégiées et dont les performances pourraient rapidement être dégradées par la multiplication des utilisateurs.

Reste qu'à ce jour, Bouygues Telecom est présenté par l'ARCEP comme l'opérateur disposant de la plus importante couverture 4G en France avec 70 % de la population couverte. Bouygues mise beaucoup sur son étiquette de pionnier tant dans la couverture que dans la performance de son réseau pour récupérer un maximum de clients et éviter de devoir se rapprocher d'un opérateur concurrent. Et même si ces 170 Mbps constatés ne sont pas le gage d'un débit assuré en toute circonstance, gageons que la vidéo fera son petit effet sur une partie des clients de l'opérateur.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1802642
c'est bien d'annoncer de bons débits 4G mais il faudrait d'abord que tout le monde l'est !
Le #1802692
70% de pop couverte en un an c'est pas mal déjà
Le #1802702
Il faudrait changer le nom de la ville de Paris, et l'appeler "France" comme ca, ca arrangerait les opérateurs en terme de couverture.

Non parce que chez moi (60 000 + habitants) le débit est dérisoire que ce soit en réseau mobile , ou adsl (oui la fibre on la promet depuis des année maintenant, mais bon la France est couverte en 200mo/s me dit-on euhh Paris ... oui c'est pas encore effectué la transition pardon je me perd).

Ca me fait gerber cette concentration pour la capitale, la province (comme il aiment l'appeler là bas (c'est à dire tout le reste de la France)) est à la traîne, abandonnée, et les opérateur encourage de plus en plus ce phénomène...

ps : tant pis pour les parisiens dans la salle (c'est les opérateurs et fai que je vise je n'ai rien contre les parisiens)
Le #1802742
Est-ce que la 4G+ correspond à la 4G américaine? Un téléphone acheté aux USA est il enfin compatible avec cette norme 4G?
Le #1802802
Y a pas à tortiller, la 4G+, ça dépote... 170 Mbit/s !

Seulement un doute m' habite :
la 3G+ c'était 14 Mbit/s, la H+ 42 Mbit/s ... et il faut bien reconnaître, que nous n'avons jamais approché ces vitesses limites théoriques... !!

Parce qu'entre nous, 42 Mbit/s ce serait le double de que ce que j'ai avec ma box en adsl ! (et ça dépote bien déjà ! )

Donc, moi, la 4G+, ou la 4G tout court, en fait.... j'en aurais pas besoin ! ...
...
... juste qu'ils respectent la 3G+ , et ça m'irait bien ---pour moi, 14Mbit/s c'est déjà du haut débit !

Alors ouais, je ne pourrais pas voir les "anges de la tvré-alité 8 vs les chtis à marrakech 6" en UHD sur mon smartphone 4k de la mort qui tue, mais franchement,si c'est pour ça qu'on nous propose la 4G+ .....

D'autre part, j'ai bien conscience que faire un test ...sur Paris, ...avec le SEUL téléphone capable d'exploiter toute la bande passante, ...
... c'est un peu comme tourner une publicité pour une Audi A3 sur le circuit de Monaco, 2 heures avant le grand prix, quand la piste est vide, et dire ...
...
...qu'avec cette voiture, tout le monde pourra traverser Monaco en 2m25s au mois d'août !

Ouais, ouais .... prenez-moi pour un con, j'ai l'habitude !
Le #1803395
2 minutes de net et on passe à la surfacturation.
Le #1803433
L'intérêt de l'annonce c'est moins la bande passante avec ce système (4G+ c'est la 4G en double porteuse, en utilisant un double tuner; de même que H+ c'est une double porteuse HSDPA pour passer de 21 à 42 MBps théorique; ou que 3G+ c'est double porteuse 3G/UMTS pour passer de 14 à 28 Mbps).
Il n'y a pas de réel changement de couverture mais une double porteuse veut dire qu'on consomme comme deux utilisateurs (et même un peu plsu car il faut consommer un peu de protocole pour désassember, émettre, réassembler et réordonner les trames entre les deux connexions, et il faut que l'équipement réseau parvienne à lier les deux sessions):
mais cela ne marche que s'il y a de la bande passante disponible sur le réseau; et chaque porteuse n'est pas extensible; tous les abonnés d'une même cellule se la partage.

Donc oui on a de la vitesse brute, mais le but de Bouygues n'est pas là: il veut pouvoir accueillir plus de monde sur son réseau avec MOINS d'antennes couvrant des zones plus grandes (les émetteurs sont boostés en puissance; mais avec moins d'antennes, les zones blanches sont plus nombreuses ou le signal est très dégradé (et cela reste vrai même si pour palier à ça on tente d'utiliser deux porteuses).

Ce qu'on attend des opérateurs c'est qu'ils arrêtent de fermer des sites d'émission, qu'ils mettent en place des celulles plus petites et moins puissantes mais plus nombreuses pour reboucher toutes les zones blanches de plus en plus nombreuses (avec une sensibilité accrue aux obstacles:

car pendant que les opérateurs passent à la 4G; avec moins d'antennes, ils ferment de plus en plus de canaux de fréquences utilisables en 3G; pour ne laisser qu'un réseau 2G minimaliste.

La bataille n'est plus de savoir où on a de la 4G ou les meilleurs débits théoriques, mais le nombre d'abonnés desservis dans la même zone, et ce que font les opérateurs pour ceux qui du jour au lendemain peuvent perdre leur couverture quand ils ferment la moiitié des antennes en France, sans même laisser des antennes de faible puissance pour combler les zones blanches, quitte à les partager entre les opérateurs.

Il est temps que les opérateurs fusionnent tous les réseaux physiques et les exploitent en partage, avec les mêmes fréquences; au moins pour la moitié de leur capacité totale; et que tous les réseaux aient leur part dans les bandes à 800MHz, 900MHz, 1800MHz, 1900MHz, et les nouvelles bandes libérées par la télé analogique en UHF. Bref tout mutualiser pour créer un réseau mobile public national comparable au réseau de la TNT.

Et il n'est plus admissible que les opérateurs fassent payer les abonnements en fonction du débit théorique; ,ais en fonction du débit réellement utilisable et de la consommation de data. En allant vers la 4G, il faut aussi qu'ils arrêrtent de faire des forfaits avec des surfacturations à prix exhorbitant pour les Mo supplémentaires, et qu'ils donnent au moins 5Go mensuel de data à tout le monde (c'est un minimum).

Pour la télé mobile, ils doivent passer à la diffusion en multicast pour économiser le réseau et ne plus les inclure dans les volumes de data consommés. Ils peuvent émettre toutes les chaines TV en continu et ne facturer que les sélections de chaines.

De même ils doivent arrêter de facturer au volume les offres en VOD: ce qui est payé c'est le média lui-même, avec un téléchargement possible afin de pouvoir télécharger jsuqu'à 2 heures de vidéos et pouvoir les visualiser ensuite avec une qualité aceptable (une vidéo HD c'est au moins 6Mégabits/s et sur un accès offrant au moins 20 mégabits/s un film de 1h30 pourra être téléchargé complètement en 30 minutes; il faut donc encore que l'opérateur puisse avoir une mémoire de diffusion d'au moins 1 heure pour le direct, ou en tienne compte pour la VOD:

Si en 4G+ on a des débits théorques de 170Mbps (vitesse du tests alors que le réseau n'est pas occupé vu qu'il n'y a preesque aucun client dessus), le film sera chargé en 5 minutes, et il est possible de transmettre des chaines en direct avec une bufferisation relativement faible d'autant plus facielment que la diffusion se fera en multicast sans utiliser une bande dédiée par utilisateur.

On attend encore les opératurs pour qu'ils mettent en place des femtocells un peu partout où ils ont des accès terrestre en fibre. Avec des antennes de faible puissance installées aussi chez les abonnés de l'internet fixe en très haut débit (où il est possible de partager une bande passante suffiiante pour des microcellules, avec des antennes à installer sur les balcons comme pour les paraboles et une puissance émise très petite.

Ne parlons plus de débit théorique. Parlons réellement de couverture et de densification des antennes. Mais les opérateurs sont tous engagés vers une dédesification, ce qui n'est pas acceptble si on même temps ils ne mutualisent pas pour éviter de créer des trous dispersés un peu partout (et notamment en milieu urbain où la qualité de réception ne fait que se dégrader et notamment dans les villes ayant un relief local ou des batiments hauts qui masquent ou réfléchissent les signaux et crée des interférences)

Halte aux fermetures d'antennes (il s'en est déjà fermé plus de 7000 chez SFR et pas loins de 5000 chez Bouygues, Orange le fait aussi; et il est prévu d'en fermer encore deux pois plus avant la fin de l'année prochaine tandisque les sites restant voient leur puissance accrue de faon sonsidérable: les opérateurs n'ont pas le choix s'il veulent desservir le mêm enombre de client il sont obligés de passer à la 4G qui est en fait une source d'économie pour eux et non pas un investissement cher) !!! Mies les opérateurs mobiles ne vident plus d'aller au delà des 80% de population "couverte" (sachant que pour eux, être couvert c'est avoir 10% de la bande passante théorique pendant au moins 80% du temps, mais ils s'arrzagent pour ignorer les heures plsu chargées notamment dans la tranche 8h30-10h et la tranche 17h30-19h)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]