Presse US : qui contrôlera les abonnements sur iPad ?

Le par  |  0 commentaire(s) Source : AFP
Apple iPad NYT

Aux Etats-Unis, les patrons de presse s'inquiètent de voir Apple mettre la main sur le contrôle des abonnements sur la tablette iPad et imposer son modèle économique.

Apple iPad NYTA la recherche de nouveaux modèles économiques, la presse a cru voir en les tablettes, et en premier lieu en l' iPad d' Apple, un moyen de se renouveler et de casser une dynamique du tout gratuit qui n'apparaît plus comme un modèle pérenne.

Les applications de lecture de journaux se sont multipliées sur l' App Store, avec une ergonomie plus ou moins satisfaisante, tandis que les utilisateurs semblent en avoir  bien compris l'usage et se montrent exigeants, laissant espérer la génération de nouveaux revenus.

Mais qui aura le contrôle de ces nouveaux flux ? Les patrons de presse aux Etats-Unis ont clairement affiché leur intention de conserver la gestion des abonnements ( et des fichiers clients ) et de ne pas se laisser dicter des règles émises par Apple à son seul profit.


Le modèle économique n'est pas encore bien défini
Il s'agit notamment de revoir le pourcentage de la commission que récupère le groupe de Cupertino sur les abonnements et sur les revenus publicitaires. En tête des contestataires, le groupe News Corporation,  avec à sa tête Rupert Murdoch, qui voit d'un mauvais oeil Apple s'intercaler un peu trop dans un modèle économique qui est déjà très difficile à faire fonctionner.

Par ailleurs, les patrons de presse ne sont pas forcément prêts à vendre leur âme pour les tablettes, qui sont vues comme de superbes outils de promotion mais dont les modèles économiques associés sont encore trop gourmands, obligeant les éditeurs à céder une bonne partie des recettes générées, tandis que les consommateurs restent réticents à payer un abonnement de 10 à 15 dollars par mois pour avoir accès à leur journal en version numérique.

C'est peut-être aussi que pour accepter de mettre un tel prix, il faut que le contenu soit pleinement adapté aux capacités de l'appareil, et non une simple déclinaison de la version papier. Or créer des versions interactives coûte cher et nécessite des revenus consistants pour rentabiliser les investissements concédés. Le cercle vicieux n'est pas encore rompu.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]