Moins de confidentialité pour plus de confort d'utilisation : le choix des Français

Le par  |  8 commentaire(s)
Privacy-Index

D'après le baromètre Privacy Index d'EMC, le respect de la vie privée et la confidentialité des données sur Internet est une priorité pour 63 % des Français par rapport à la simplicité et au confort d'utilisation procurés par des services.

Sacrifier la confidentialité au profit de la simplicité et du confort d'utilisation de nos données par des acteurs Internet ? C'est non pour 63 % des Français interrogés dans le cadre de l'étude Privacy Index d'EMC. Un non qui n'est pas aussi massif à l'échelle mondiale puisqu'il tombe à 51 % pour cette enquête réalisée dans 15 pays auprès de 1 000 personnes par pays.

Privacy-Index-EMCC'est en Allemagne que ce non est le plus prononcé avec 71 %. Au Japon, les interrogés sont par contre seulement 35 % à dire non à un tel sacrifice.

Contrairement aux répondants des autres pays, les Français considèrent cependant majoritairement que leur vie privée n'est pas plus exposée qu'il y a un an. Les révélations liées à Edward Snowden ont alors peut-être eu moins d'impact sur le ressenti des Français. À souligner toutefois que l'enquête Internet a été réalisée en août 2013. On ne connaissait alors pas toute l'ampleur des ces révélations initiées en juin.

84 % des Français pensent que leur confidentialité sera plus difficile à protéger dans les cinq prochaines années. Ils sont en outre 91 % à considérer que la législation devrait interdire l'achat et la vente de données sans autorisation expresse.

S'il y a des inquiétudes, l'étude épingle quelques paradoxes qui montrent que les internautes ne prennent pas forcément les mesures nécessaires par eux-mêmes : 46 % des Français avouent lire rarement les déclarations de confidentialité, 71 % ne changent pas régulièrement leurs mots de passe ( une précaution contre le piratage de données ), 36 % ne personnalisent pas leurs paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1764302
1000 personnes par pays ? C'est ridicule non ? C'est un très faible échantillon...

Et pourquoi devoir sacrifier le confort pour la sécurité ? En quoi les deux ne sont-ils pas compatibles ?
Le #1764312
Je ne vois pas le rapport entre simplicité et confidentialité. Une usine à gaz assure moins de confidentialité que des modalités simples, claires et compréhensibles. L'idée selon laquelle on vous fait bien chié mais c'est pour votre bien, est une belle connerie pour gogo (aussi une excuse à l’incompétence et surtout un argument pour refourguer des merdes hors de prix).
Le #1764322
"71 % ne changent pas régulièrement leurs mots de passe,"
=>rien avoir avec la protection de la vie privée en dehors du cas particulier du piratage de compte (qui reste à l'échelon individuel et non du domaine de l'exploitation massive de données personnelles)
Le #1764332
ne pas oublier qu'une base de données se corrompt facilement n'hésitez pas à entrer de fausses informations quand vous le pouvez et de refuser que les infos vous concernant soient diffusés.
Le #1764362
penseurodin a écrit :

Je ne vois pas le rapport entre simplicité et confidentialité. Une usine à gaz assure moins de confidentialité que des modalités simples, claires et compréhensibles. L'idée selon laquelle on vous fait bien chié mais c'est pour votre bien, est une belle connerie pour gogo (aussi une excuse à l’incompétence et surtout un argument pour refourguer des merdes hors de prix).


Je pense que l'exemple le plus parlant est l'authentification OAuth par compte Google ou Facebook plutôt que par identifiants spéficiques aux sites.
Le #1764372
Le site d'origine et ses études ne parle pas du tout de "simplicité" mais de la notion du "service rendu".

C'est à dire que l'étude (et ce site) veut nous démontrer que si nos données sont pompées par des crapwares (il faut bien appeler un chat un chat) comme Google, facebook Apple etc... c'est pour nous rendre service.

Or le comportement de ces sociétés n'a plus aucune relation avec leur raison d'être initiale et elles ne rendent pas service, c'est nous qui leur rendons service.

Le #1764502
"La vie privée est une aberration du XXième siècle"
Le #1765172
La vie privée et le respect à la confidentialité assurent tout deux une certaine protection pour la sécurité personnelle et même professionnelle quelque soit le domaine dans une société. Internet ne fait que alourdir ces droits.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]