Un bug découvert dans les processeurs AMD

Le par  |  3 commentaire(s) Source : HardOCP
AMD-logo

Un bug aléatoire a été découvert, il y a peu, dans les instructions des processeurs AMD. Celui-ci ne devrait probablement pas affecter les prochaines générations.

À l'origine du système d'exploitation open source DragonFly BSD, qui est d'ailleurs récemment passé en version 3.0.1, Matthew Dillon a découvert, il y a peu, un bug affectant les instructions des processeurs AMD et se traduisant par une erreur lors de l’exécution d’un processus.

Ayant assez rapidement fait remonter le souci et envoyé tout le nécessaire pour le reproduire, sachant que celui-ci est très difficile à obtenir naturellement, le développeur a eu confirmation de son existence auprès du géant de Sunnyvale.

S’il est évident qu’AMD va corriger ce bug et que ses prochaines générations de processeurs ne devraient pas être affectées, il reste maintenant à voir si une révision est prévue pour les modèles qui sont encore au catalogue.

Pas sûr en effet que cela soit le cas, du fait du caractère particulièrement aléatoire du problème et du peu de personnes qui pourraient ainsi y faire face.

AMD-logo

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #921971
salut

si c'est aléatoire tout le monde peux êtres toucher.......ci ça concerne tout les cpu d’ailleurs cela se traduit par quoi un bsod (windows) plantage récurent d'application etc

un peux plus de détails svp
Le #922351
Pas de lien plus précis ? Vers une page de discussion ou de doc de DragonFly, ou du fondeur...

Dommage, aucun outil donc pour tester ça. Il va falloir chercher soi-même cette information NON SOURCEE, ce qui est indigne d'un travail journalistique.

Et puis TOUS les processeurs d'aujourd'hui ont des anomalies, soit de conception, soit de fabrication. Ils sont aussi des zones de patch, et de microreprogrammation, permettant au BIOS de corriger certaines anomalies, ou à l'OS de pouvoir prendre en charge l'anomalie et la contourner dans un pilote spécifique pour le modèle de processeur détecté (et si le BIOS n'a pas déjà lui-même installé le patch et modifié alors le modèle exact rapporté à l'OS).

Le #922361
En général les bogues d'aujourd'hui sont liés au fonctionnement interne des caches du processeur, ou à des conflits sur ses bus internes ou externes, par un problème de synchronisation entre différentes sources.

On peut les palier (et aussi éviter de cramer prématurément le processeur, même fonctionnant à température normale) en utilisant des microinstructions d'attente dans le firmware interne du processeur.

Ce firmware interne est partiellement reprogrammable par les OS ou le BIOS.

D'autres parties sont programmées par le fondeur pour des raisons commerciales, et ensuite cette partie est figée par un dispositif de sécurité empêchant de réactiver certaines fonctions qui n'ont PAS été testées lors de la production (ce qui évite en même temps de rejeter trop d'unités produites sur certaines lignes de production ou par un défaut d'usure prématurée des masques, ou un bogue détecté dans ce masque).

Ça leur permet donc d'abaisser le coût de production global et rentabiliser les lignes de production pour les adapter à la demande du marché qui veut des prix bas pour des modèles de gamme inférieure, pourtant produits à partir des mêmes unités que les modèles haut de gamme (qui eux subissent d'avantage de tests, et qui sont pourtant quand même réutilisés s’ils les échouent de façon statistiquement significative, afin de fournir des modèles de gamme inférieure dans lesquelles ces fonctions ont été simplement désactivées par le fondeur, comme pour les autres modèles non testés).

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]