Proxima b : découverte d'une proche cousine de la Terre

Le par  |  9 commentaire(s)
Kepler exoplanete

D'une masse comparable à celle de la Terre, une planète a été repérée en orbite autour de l'étoile la plus proche de notre système solaire. Proxima b serait une planète rocheuse et située en zone habitable.

Après la rumeur de ces derniers jours, c'est la confirmation suite à une publication dans la revue scientifique de référence Nature. Une équipe internationale d'astronomes a bel et bien découvert une exoplanète en orbite autour de Proxima du Centaure qui est l'étoile la plus proche de notre système solaire… à tout de même 4,24 années-lumière.

Baptisée Proxima b, cette exoplanète devient donc la plus proche de nous. Parmi les plus de 3 300 exoplanètes confirmées à ce jour, elle est de fait tout à fait spéciale. Elle est considérée comme si ce n'est une jumelle, du moins une cousine de la Terre.

Proxima b aurait une masse de l'ordre de 1,3 fois celle de la Terre. Probablement rocheuse, elle est située dans la zone dite habitable de son étoile alors qu'elle n'est pourtant qu'à près de 7,5 millions de kilomètres de Proxima du Centaure. À titre de comparaison, la distance entre la Terre et le Soleil est de l'ordre de 150 millions de kilomètres.

Sauf que Proxima du Centaure n'est pas le Soleil. Cette naine rouge est beaucoup moins lumineuse que notre naine jaune de Soleil et avec une température peu élevée. Dès lors, l'espoir d'une présence d'eau liquide sur Proxima b.

Proxima-b-vue-artiste
Vue d'artiste de Proxima b

Un problème cependant, on ne sait pas si Proxima b possède une atmosphère pour la protéger de la forte intensité des rayonnements ultraviolet et X de sa proche étoile. Le cas échéant, les températures sur Proxima b pourraient varier entre -30° C et 30 °C. C'est que la planète, qui effectue le tour de son étoile en à peine 11,2 jours, lui présente vraisemblablement toujours la même face.

On comprend aisément qu'avant de s'enthousiasmer outre mesure, d'autres travaux vont être nécessaires, d'autant que la planète Proxima b n'a pas tant été observée mais repérée. Cette détection a mis à contribution le spectrographe HARPS qui équipe un télescope de l'Observatoire européen austral (ESO ; European Southern Observatory) installé au Chili et de précédentes mesures avec des télescopes au sol de l'ESO.

L'ESO explique que la détection, dans le cadre d'une campagne de deux ans baptisée Pale Red Dot, repose sur la " très faible oscillation résultant de l'attraction gravitationnelle générée par une possible planète en orbite autour de son étoile ". Une mesure des variations de couleurs dues au mouvement de Proxima b autour de Proxima du Centaure.

  

Pour Guillem Anglada de l'université Queen Mary de Londres, qui a piloté l'équipe d'astronomes à l'origine de la découverte, parvenir à trouver une exoplanète potentiellement semblable à la Terre aussi proche a été " l'expérience de notre vie à tous ". Il ajoute : " la recherche de formes de vie sur Proxima b vient ensuite. "

Soulignons néanmoins qu'une année-lumière équivaut à environ 9 460,730 milliards de kilomètres. La planète Proxima b serait alors située à plus de 40 000 milliards de kilomètres de nous. Attendons déjà une observation directe de Proxima b...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1918695
" Le cas échéant, les températures sur Proxima b pourraient varier entre -30° C et 30 °C. "

Mieux que la bretagne
Le #1918704
Détail amusant, cette planète est très probablement en rotation synchrone autour de son étoile (tidally locked comme disent les anglais ; comme la face visible de la Lune depuis la Terre). Vu qu'elle est très proche de son étoile, les forces de marée doivent être gigantesques (mieux vaut ne habiter près d'un hypothétique rivage, pour ne pas se prendre une vague de 100m de haut).

Autre curiosité, la moitié de la planète est toujours dans la lumière. S'y développe probablement un immense ouragan perpétuel près de l'équateur. De l'autre côté, c'est la nuit perpétuelle (mais cette zone nocturne dispose tout de même de chaleur grâce aux vents violents). La zone terminale (longue bande de terre entre le jour et la nuit éternelle) serait plus propice à la vie.

Si on imagine une vie sur Proxima B, je pense que les êtres sur la face éclairée seront "carapacés" pour résister aux rayons X mortels. D'autre part, ils ne seront pas grands (pour faire face aux vents violents / à la forte gravité, probablement plus importante que sur terre). Sur la face cachée, les êtres hypothétiques auront forcément des yeux énormes pour voir dans la nuit éternelle...

De quoi écrire de beaux romans de SF ;-) La vie doit probablement être plus agréable sur Alpha du Centaure, car les naines rouges comme Proxima sont turbulentes (rayons X mortels).
Le #1918709
5COMM a écrit :

" Le cas échéant, les températures sur Proxima b pourraient varier entre -30° C et 30 °C. "

Mieux que la bretagne



Le #1918720
5COMM a écrit :

" Le cas échéant, les températures sur Proxima b pourraient varier entre -30° C et 30 °C. "

Mieux que la bretagne


Rigole pas, en Bretagne du Sud là il fait 35°… autant te dire qu'on est en train de se lyophiliser, il y a un truc jaune tout rond et brillant dans le ciel qui donne chaud, on se demande encore ce que c'est

Pour revenir à l'article… ça déchire, quand même. En plus 4 années-lumières, c'est certes énorme comme distance mais suffisamment proche pour qu'on puisse d'ici quelques années avec les prochains téléscopes spatiaux, sinon l'observer directement, du moins pouvoir déterminer si elle possède une atmosphère et sa composition.

On peut imaginer que si la vie s'y est développée, elle doit se trouver à "l'interface" entre le jour perpétuel et la nuit perpétuelle, là où les températures doivent être "normales" pour un Breton (donc, 12° et un petit crachin vivifiant )

@chriscombs: "De quoi écrire de beaux romans de SF ;-)"

le coup de l'orbite synchrone, il me semble qu'il y a déjà eu un bouquin de SF (ou une nouvelle, je ne sais plus si c'est d'Asimov, Arthur C.Clarke ou un autre ) qui décrivait la vie imaginée par l'auteur sur une planète de ce type, avec justement des évènements tectoniques et climatiques revenant à intervalle régulier… damn, impossible de remettre le doigt sur le titre de ce bouqin/nouvelle et son auteur, mais ça me rappelle fortement quelque chose que j'ai lu quand j'étais encore au collège (vieux fan de SF ici )
Le #1918726
Le fond de la question, c'est de savoir si la vie peut se développer près des naines rouges, qui sont par nature turbulentes. Perso, je pense que oui... Regardons le fond des océans (la vie qui grouille près des fumerolles alors que la pression est aussi forte que sur Vénus, et qu'il n'y a aucune lumière).... ça laisse de l'espoir, je pense que la vie s'adapte toujours (cf Tchernobyl, où certaines espèces prospèrent car leur ADN est moins fragile). Certains scientifiques imaginent une vie basée sur le silicium, donc tout est possible.

Le meilleur candidat reste le système binaire d'Alpha du Centaure, d'ailleurs il y a déjà une planète, voire deux (Alpha Centauri Bb et Alpha Centauri Bc). Ce qui fait trois planètes pour nos voisins immédiats.

Sans compter les satellites autour de Proxima B (après tout, la planète est peut être moins volumineuse qu'indiqué... si un gros satellite la côtoie).

Il est effectivement probable qu'un auteur de SF ait déjà imaginé un monde à deux faces. Toutes les grandes sagas sont binaires (le mal, la face sombre... et en face les gens biens dans la lumière éternelle )
Le #1918781
5COMM a écrit :

" Le cas échéant, les températures sur Proxima b pourraient varier entre -30° C et 30 °C. "

Mieux que la bretagne


-30 ... je prends ...
Le #1918784
FRANCKYIV a écrit :

5COMM a écrit :

" Le cas échéant, les températures sur Proxima b pourraient varier entre -30° C et 30 °C. "

Mieux que la bretagne


-30 ... je prends ...


36° ici, j'hésite à m'enfermer dans mon frigo…
Le #1918811
chriscombs a écrit :

Détail amusant, cette planète est très probablement en rotation synchrone autour de son étoile (tidally locked comme disent les anglais ; comme la face visible de la Lune depuis la Terre). Vu qu'elle est très proche de son étoile, les forces de marée doivent être gigantesques (mieux vaut ne habiter près d'un hypothétique rivage, pour ne pas se prendre une vague de 100m de haut).

Autre curiosité, la moitié de la planète est toujours dans la lumière. S'y développe probablement un immense ouragan perpétuel près de l'équateur. De l'autre côté, c'est la nuit perpétuelle (mais cette zone nocturne dispose tout de même de chaleur grâce aux vents violents). La zone terminale (longue bande de terre entre le jour et la nuit éternelle) serait plus propice à la vie.

Si on imagine une vie sur Proxima B, je pense que les êtres sur la face éclairée seront "carapacés" pour résister aux rayons X mortels. D'autre part, ils ne seront pas grands (pour faire face aux vents violents / à la forte gravité, probablement plus importante que sur terre). Sur la face cachée, les êtres hypothétiques auront forcément des yeux énormes pour voir dans la nuit éternelle...

De quoi écrire de beaux romans de SF ;-) La vie doit probablement être plus agréable sur Alpha du Centaure, car les naines rouges comme Proxima sont turbulentes (rayons X mortels).


Alors je suis une quiche en géologie et autres trucs comme ca, mais quand tu dis "s'y développe probablement un immense ouragan ..." il faudrait pas une atmosphère pour ça ?... Et ils disent dans l'article qu'ils ne savent pas s'il y a une atmosphère .. donc pas d'ouragans ...
Enfin j'dis ça j'dis rien, car encore une fois je connais pas grand chose là dedans et j'ai probablement tout faux

Intéressant en tout ca
Le #1919238
Planète habitable ... peut-être, mais, si son étoile n'est pas semblable en magnitude à notre soleil, on risque des déconvenues en terme d'accueil ....!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]