Qualcomm : Nokia passe à la caisse pour les brevets UMTS

Le par  |  1 commentaire(s)
Nokia logo

Alors que les deux sociétés n'ont pas fini de se chamailler tour à tour au sujet des brevets autour de la téléphonie mobile, Nokia annonce avoir effectué un versement de 20 millions de dollars couvrant le deuxième semestre 2007, dans le cadre des accords de licence débuté en 1992 et dont la date limite expire au 9 avril prochain.

Nokia logoAlors que les deux sociétés n'ont pas fini de se chamailler tour à tour au sujet des brevets autour de la téléphonie mobile, Nokia annonce avoir effectué un versement de 20 millions de dollars couvrant le deuxième semestre 2007, dans le cadre des accords de licence débuté en 1992 et dont la date limite expire au 9 avril prochain.


Des brevets à faire valoir, oui, mais...

Nokia indique cependant que ce règlement n'est pas fait en fonction des anciens accords, sur lesquels porte l'essentiel du différend opposant les deux sociétés, mais répond à la politique de licensing validée par l' European Telecommunication Standardization Institute ( ETSI ) et ratifiée par Qualcomm.

" Conformément à sa politique de cross-licencing (licences partagées), Nokia estime ce versement comme une compensation équitable pour l'utilisation des brevets primaires de Qualcomm dans ses terminaux UMTS pour la période du second semestre 2007 ", explique Rick Simonson, responsable financier de Nokia.

" Nokia pense que le porte-feuille de brevets de Qualcomm est concentré aux Etats-Unis, mais s'applique peu ou pas dans les autres pays dans lesquels Nokia possède un marché UMTS. Lorsque les brevets de Qualcomm auront été versés et deviendront libres de droits au 9 avril, la part de ces derniers relatifs aux terminaux UMTS de Nokia en sera significativement diminuée. "


Dialogue de sourds
Nokia se déclare donc prêt à payer des droits selon son point de vue et non celui de Qualcomm, qui entend faire respecter la valeur de ses brevets aux Etats-Unis mais aussi dans le reste du monde. Une vision largement contestée par les équipementiers télécom, qui estiment avoir contribué à la création de ceux-ci.

Nokia met en garde Qualcomm sur le fait que son activité chipset ne sera plus protégée à partir du 9 avril et que le fabricant finlandais prendra les mesures nécessaires en cas de nouvelle contestation. Le bras de fer entre les deux sociétés n'est décidément pas près de se terminer.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #164230
Moi, j'admire. Passer son temps à se chamailler et parvenir tout de même à sortir quelques millions de terminaux par an.
Chapeau !
db
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]