Qualcomm : les femtocells pour pousser les débits mobiles

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Reuters
Qualcomm logo

Pour continuer d'augmenter les débits des réseaux mobiles au sein de la 3G actuelle, ce n'est plus du côté des améliorations technologiques qu'il faut regarder, mais plutôt de la densité du réseau, notamment grâce aux femtocells, affirme Qualcomm.

Qualcomm logoLes réseaux 3G et leurs évolutions ont réellement permis de profiter d' Internet et des services mobiles dans les téléphones portables. Et à mesure que ces services gagnent en complexité et en interactions, ils demandent des débits toujours plus élevés.

Après la 3G est arrivée l'évolution HSPA puis HSPA+, en attendant les réseaux 4G mais qui ne seront largement disponibles que dans plusieurs années. Les améliorations de débits de la 3G ont été obtenus en optimisant l'efficacité spectrale ( la quantité d'information et son organisation au sein d'une fréquence ).

Cependant, prévient le fondeur américain Qualcomm, spécialiste des chipsets mobiles, les limites de ce qu'il est possible de faire pour accroître la densité d'information transmises par radiofréquences dans le cadre des technologies 3G ont été atteintes.

" Nous atteignons le point dans les laboratoires où nous avons fait tout ce dont nous sommes capables pour optimiser les flux des ondes radio ", a prévenu Paul Jacobs, CEO de Qualcomm, lors de la conférence CTIA de San Diego.

Or la multiplication des produits mobiles connectés et des forfaits data " illimités " fait déjà pointer le risque d'un engorgement des réseaux mobiles. Pour Paul Jacobs, l'augmentation des débits mobiles ne peut plus passer par les améliorations techniques mais bien par la densification des réseaux cellulaires.


Plaidoyer pour les femtocells
Et quel serait le meilleur candidat pour ce renforcement des réseaux ? les fameuses femtocells, ces cellules réseaux miniatures à installer chez soi ou dans l'entreprise et reliées à l'accès Internet fixe haut débit.

Jacobs estime qu'un réseau de femtocells dense et dont les interférences avec le macro-réseau sont finement gérées ( c'est l'un des principaux problèmes à régler ) permettrait d'améliorer d'un facteur 10 l'expérience utilisateur en déportant les usages mobiles les plus lourds vers le réseau fixe.

Plutôt que de laisser les opérateurs décider quels services sont autorisés sur leur réseau et imposer des plafonds d'utilisation, il serait plus intéressant pour l'ensemble de l'industrie de leur donner les moyens de gérer le trafic data et les femtocells pourraient participer à cet objectif.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]