UpLinq 2011 : Nokia et Qualcomm réunis par Windows Phone

Le par  |  0 commentaire(s)
Qualcomm UpLink 01

Qualcomm et Nokia, longtemps frères ennemis dans la bataille de la propriété intellectuelle concernant les technologies mobiles, ont opéré un rapprochement via Windows Phone, Qualcomm devant fournir les processeurs des premiers smartphones Nokia Windows Phone. Stephen Elop, CEO de Nokia, s'en est expliqué lors d'une keynote.

Qualcomm UpLink 01Dans l'industrie mobile, les évolutions sont très rapides et même les positions un temps rigides peuvent finir par sauter. Il y a un ou deux ans encore, les relations entre le fondeur fabless Qualcomm et le groupe finlandais Nokia étaient plutôt fraîches du fait de querelles sur la propriété intellectuelle des technologies mobiles et les droits de licence correspondants, générant plusieurs plaintes et contestations en Europe et aux Etats-Unis.

Mais depuis février 2011, Nokia a choisi de se tourner vers Windows Phone et c'est logiquement Qualcomm, seul fournisseur officiel de processeurs mobiles pour la plate-forme mobile de Microsoft, qui va proposer ses processeurs dans les premiers terminaux du finlandais.

Qualcomm UpLink Nokia 01Dans cette nouvelle configuration, la présence de Stephen Elop, CEO de Nokia ( et ancien de Microsoft ), à l'événement annuel Uplinq de Qualcomm, a valeur de symbole dans une redistribution des forces en présence. La keynote donnée par ce dernier avait donc plusieurs objectifs : expliquer le pourquoi du passage à Windows Phone, réaffirmer l'intention de Nokia d'être présent aux Etats-Unis ( où le groupe est fortement minoritaire alors qu'il reste leader partout ailleurs ) et se présenter sous un aspect sympathique aux yeux des développeurs soumis aux tentations d' iOS et d' Android.


De Symbian à Windows Phone

Qualcomm UpLink Nokia 03Stephen Elop est donc revenu sur la décision de se tourner vers Windows en rendant hommage à Apple pour avoir relancé le marché mobile en 2007 en remettant en avant le rôle des développeurs, mais en imposant une fermeture de la plate-forme qui a directement conduit à l'émergence d' Android, plus ouvert.

Android était donc un choix possible pour Nokia, face à un système Symbian qui avait bien fonctionné pendant des années mais dont la mise à jour pour prendre en compte l'évolution des technologies mobiles était devenue impossible à gérer, tandis que MeeGo, conçu en collaboration avec Intel, ne permettait pas de développer une gamme solide de terminaux dans un temps court.

Qualcomm UpLink Nokia 04Pour Nokia, il restait donc deux options possibles en vue : Android ou Windows Phone. La plate-forme de Google connaît le succès que l'on sait mais son ouverture reste relative et elle n'est pas à l'abri de problèmes de propriété intellectuelle ( plusieurs plaintes en cours ).

Plus grave pour le groupe finlandais, de nombreux acteurs s'y intéressent, avec des produits convaincants, rendant très difficile une nécessaire différenciation des appareils mobiles. Dans le cas de Windows Phone, il était possible de jouer cette carte de la différenciation, le système étant encore jeune et le nombre d'acteurs réduit.

Par ailleurs, Nokia et Microsoft disposent de ressources mobiles complémentaires pouvant être facilement combinées. D'où le choix de se tourner finalement vers la plate-forme de Microsoft. qui semblait la plus à même de relancer le groupe finlandais.


Une stratégie vers le succès en cinq points

Pour réussir à convaincre, Stephen Elop a cité cinq éléments clés de la stratégie devant porter Windows Phone. Le premier point concerne bien sûr la nécessité de répondre aux attentes du public. Nokia possède une longue expérience dans le domaine mobile, et l'intégration des technologies dans les téléphones, tandis que,  de son côté, Windows Phone propose une interface utilisateur à base de hubs, différente de ce que fait la concurrence, et visiblement appréciée dans les enquêtes consommateurs.

Qualcomm UpLink Nokia 05Ensuite, il s'agit de bâtir un écosystème mobile complet par le rapprochement des forces des deux acteurs, comme par exemple le service de cartographie de Nokia pendant que Windows Phone pourra mettre en avant ses services de communications unifiées. Chacun apporte ainsi ses briques dans l'ensemble destiné à contrer Android, qui reste le principal adversaire de Nokia.

Le succès de la plate-forme ne passera pas sans un soutien solide des opérateurs. Nokia a peu de poids aux Etats-Unis ( marché essentiel pour les smartphones ) mais il dispose d'importants appuis partout ailleurs ( notamment sur les marchés émergents ) dans le monde qui peuvent aider à la visibilité de Windows Phone.

Au contraire, Windows Phone peut servir de porte d'entrée à Nokia sur le marché US et de sésame auprès de ses opérateurs. Les possibilités d'intégration étroite des services mobiles et applications des opérateurs au sein de l'interface utilisateur jouent aussi en faveur de Windows Phone 7.

Qualcomm UpLink Nokia 02Mais il faut aussi penser au support de la plate-forme à une plus large échelle. Stephen Elop mise donc sur un élargissement à venir de l'écosystème qui vise à rendre l'expérience mobile plus riche et moins dérivée de ce qui se fait sur PC, permettant de proposer des expériences adaptées sur chaque support.

L'arrivée de Nokia dans le marché des tablettes ne se fera ainsi qu'au prix d'un gros effort de différenciation pour éviter de se retrouver avec un énième produit n'apportant que peu de valeur ajoutée.

Enfin, pour réussir cette transition, Nokia a besoin du soutien des développeurs. Le message s'adressait ici particulièrement à l'auditoire américain et sous les auspices du rapprochement entre Nokia et Qualcomm, ce dernier n'étant pas seulement un concepteur de composants mais aussi un créateur d'outils de développement optimisés pour ses plates-formes matérielles.

Et de mettre en avant la puissance de son portail de téléchargement de contenus ( 5 millions de téléchargements chaque jour ) grâce à une présence dans environ 200 pays. Autant d'atouts qui, au-delà des discours fédérateurs, doivent maintenant être mis en pratique, Nokia et Qualcomm étant redevenus les meilleurs amis du monde.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]