Recherche et Développement : l'Europe en pleine croissance

Le par  |  10 commentaire(s)
recherche (Small)

Les investissements des entreprises européennes dans la Recherche et le Développement ont augmenté de 7,4 % lors de la dernière fiscale ( 2006/2007 ), mais reste en deçà de ses concurrents hors Europe.

Recherche smallLa croissance des dépenses en R&D pour les 1 000 premières entreprises non européennes a été de 10 %, indique le EU Industrial R&D Investment Scoreboard de 2007. Dans le même temps, les 1 000 premières entreprises européennes ont en moyenne augmenté leurs investissements de 5,3 %.

Janez Potočnik, commissaire européen dédié à la R&D, a déclaré que cette tendance positive à l'investissement dans la recherche et le développement lors de ces deux dernières années est encourageante et il a déclaré que la stratégie d'innovation de l'Europe " était sur la bonne voie ".

Selon Silicon, il a également ajouté que le seul moyen pour l'Europe d'améliorer sa performance en R&D viendra du fait que davantage d'entreprises voient les bénéfices de leurs investissements. Selon lui, le fossé qui sépare les pays membres des pays extra-européens s'explique notamment par le fait que ces derniers enregistrent une plus forte croissance des investissements dans la R&D que les compagnies européennes dans certains secteurs, par exemple la pharmaceutique et l'industrie biotechnologique.

Ainsi, au niveau mondial, le constructeur Ford a cédé sa première place au groupe pharmaceutique Pfizer qui a dépensé 5,8 milliards d'euros en recherche et en développement l'année dernière. En Europe, c'est Daimler-Chrysler qui occupe la pôle position avec 5,2 milliards, se classant 5ème au niveau mondial.

Du côté des compagnies spécialisées dans les technologies ou l'informatique, Microsoft est la quatrième entreprise non européenne, avec 5,4 milliards d'euros dépensés en R&D. Suivent Intel et IBM, huitième et neuvième, avec respectivement 4,4 et 4,3 milliards. En Europe, les constructeurs de téléphones mobiles Nokia et Ericsson se classent sixième et neuvième, avec 3,7 et un peu moins de 3 milliards d'euros investis. D'autres noms bien connus viennent se glisser dans le top 50 : Alcatel-Lucent, BT, SAP et Siemens.

Pour ce qui est des entreprises françaises, c'est le groupe pharmaceutique Sanofi Aventis qui est premier et troisième sur les 1 000 compagnies européennes ayant le plus investi. Renault et Peugeot sont 13 et 14ème. France Telecom se positionne 29ème avec 856 millions.

Au total, les 2 000 entreprises observées ont dépensé près de 372 milliards d'euros en R&D lors de l'année fiscale 2006-2007.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #186991
La part de la Fance en R&D cela doit être minime, à part pour les OGM peut-être
Le #186995
Phebus qui nous revele encore son ignorance, dans toute sa gloire...
Tu adores raconter n'importe quoi, hein?
Tu as entendu parler d'ITER, par exemple?
deathscythe0666 Hors ligne VIP 5898 points
Le #187001
Par contre, les entreprises françaises sont encore trop frileuses dans ce domaine.

ed +1
pour la recherche dans sa globalité, mais la France va devoir redoubler d'efforts, à force de dormir sous nos lauriers, le reste de l'Europe nous rattrape ou nous a dépassé pour certains. Alors qu'on avait des atouts en main : moteur de la conquête spatiale européenne, les télécoms (première liaison satellite avec les USA : FT à Pleumeur-Bodou), les exemples ne manquent pas.
Le #187007
Et si on investissait dans les énergies renouvelables...

Ah non, on me dit que c'est le monopole de bolloré/total/edf/areva dans l'oreillette, c'est dommage....

Des idées il y en a plein et pas d'argent, étrange !!!
Le #187012
ITER ne sert à rien au jour d'aujourd'hui et peut-être même jamais (s'il sert ce ne sera pas avant au moins une dizaine de décennies minimum)
La fusion nucléaire est connu depuis longtemps et sa seule application reste militaire avec le bombe H, autrement dit tous les pays capable de réaliser la fusion sont capable de faire de la recherche sans avoir besoin d'ITER
Le problème c'est qu'il faut recréer des conditions thermiques et de pression qui ont ne sait même pas s'ils sont possibles sur Terre sans compter du confinement nécessaire et des matériaux qu'il faut employer
http://fr.wikipedia.org/wiki/Iter#Neutrons_rapides

Bref c'est pas demain la veille qu'on le verra employer
De plus, on lui préfère améliorer actuellement la fission qui est le principe de nos centrales nucléaires (et de la bombe A) avec des réacteurs de nouvelles générations tels que EPR qui ont des rendements plus efficaces etc.

C'est malheureusement la presse française en connivence avec le gouvernement précédent qui en a fait ses choux gras en pleine crise de confiance pour donner l'image d'un pays qui innove alors que ce n'est plus forcément le cas (principalement dans la biologie)

à ce propos Albert Fert et Peter Grünberg, physiciens français et allemand ont reçu le prix nobel de physique aujourd'hui pour leur mise en evidence de la "magnétorésistance géante" qui est employer dans nos disques durs actuels
Le #187024
"ITER ne sert à rien au jour d'aujourd'hui et peut-être même jamais (s'il sert ce ne sera pas avant au moins une dizaine de décennies minimum)"
--
D'ou le terme de recherche dans "recherche et developpement"...

Bien sur que c'est un projet a tres long terme, on a pas encore les technologies qui permettront de rechercher les technologies necessaires, mais plutot que de regarder a court terme, pour changer, c'est un regard a long terme.
Le #187078
Je croyais être un grand optimiste.

Ben, c'est raté

Je suis battu par groslezard
Le #187097
@FroSties : la recherche nucléaire et spatiale notamment sont très importants, pas seulement pour leur finalité propre, mais surtout de tout ce qui en découle, et utilisé dans les autres secteurs.

De part les conditions très difficiles, la recherche dans ces secteurs est très propice à la mise au point de nouveau matériaux par exemple, qui seront plus tard utilisés dans d'autres secteurs plus "courants".

L'un des principes de la recherche, c'est ne pas savoir ce qu'on va découvrir, même si on cherche dans une certaine direction, c'est pas pour ça qu'on va trouver ce qu'on veut, par contre, pour y arriver, on va surement trouver d'autres choses, tout aussi utiles, dans d'autres secteurs.
deathscythe0666 Hors ligne VIP 5898 points
Le #187111
@Chitzitoune

"L'un des principes de la recherche, c'est ne pas savoir ce qu'on va découvrir, même si on cherche dans une certaine direction, c'est pas pour ça qu'on va trouver ce qu'on veut, par contre, pour y arriver, on va surement trouver d'autres choses, tout aussi utiles, dans d'autres secteurs."

Chose que nos chers décideurs, obsédés par le rendement, ont tendance à oublier

@groslezard

Pourtant, il serait temps de s'y mettre, avant que les USA décident d'investir plusieurs centaines de milliards dans les techno environnementales et prennent le monopole dans ce domaine. Surtout qu'il commence à y avoir une prise de conscience chez eux, alors que nous (comme du temps du minitel), on en est toujours à leur cracher dessus pour la non-adhésion au protocole de Kyoto (sur lequel on s'asseoit d'ailleurs, alors qu'on l'a signé ...).

Bref, on risque encore de rater le train.
Le #187129
@deathscythe0666 : je crois qu'en ce moment, les USA investissent à fond dans la recherche militaire avec les drones de surveillance/combat, les obus, mines et bombes "intelligents" :? , bombes anti-bunker nucléaires, satellites tueurs, etc...

Il y a aussi la propulsion hybride... pour les engins de guerre
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]