La recherche sur Internet serait bonne pour notre cerveau

Le par  |  7 commentaire(s) Source : AFP
Cerveau

Selon une étude dont les résultats ont été rendus publiques ce mardi, la recherche en ligne serait bénéfique puisqu'elle stimulerait notre cerveau et améliorerait son fonctionnement.

CerveauUn centre de recherche sur la mémoire et le vieillissement rattaché à l'Université de Californie vient de rendre publique une étude dont les résultats s'avèrent relativement intéressants.

L'étude en question a été réalisée avec la participation de 24 personnes âgées entre 55 et 76 ans et ne présentant pas de problème d'ordre cérébral. La moitié d'entre elles utilisaient régulièrement Internet, tandis que l'autre moitié non. La répartition selon le sexe, l'âge et le niveau de formation était la même dans les deux parties.

Pendant que les patients lisaient ou recherchaient sur Internet, un scanner observait l'activité de leur cerveau. Qu'ils soient en train de lire ou de rechercher sur Internet, les patients ont montré dans les deux cas une nette activité cérébrale. Mais le plus intéressant a été constaté chez ceux en phase de recherche sur Internet, et plus précisément chez ceux s'adonnant régulièrement à cette activité, qui ont montré une activité cérébrale bien plus intense. D'après les chercheurs, la recherche sur Internet permettrait donc aux personnes d'âge moyen et d'âge avancé de stimuler leur cerveau et d'améliorer son fonctionnement, notamment pour le processus de décision et de raisonnement complexe.

Dr Gary Small, auteur de cette étude et directeur du centre de recherche, explique ses observations : " Notre découverte la plus frappante a été que les sujets faisant des recherches sur Internet ont paru mobiliser davantage de circuits neuronaux qui ne sont pas stimuler par la lecture, mais seulement chez ceux ayant une expérience de recherche sur Internet (...) La recherche sur Internet stimule des activités complexes du cerveau qui pourraient contribuer à faire travailler le cerveau et à améliorer son fonctionnement. "
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #341501
c'est drôle, moi j'aurais tendance à dire le contraire : à avoir l'info à portée de main, on ne réfléchi plus trop (je me surprends à faire des additions dans google, ou chercher l'orthographe d'un mot, au lieu de l'apprendre une bonne fois pour toute...)
Le #341511
Je serai un peu de l'avis de Hipparchia, le réflexe "Google + autoclomplétion des mots + se contenter des résultats de la 1ere page", qui est la solution de facilité pour pas mal de monde, je ne suis pas certain que cela fasse fonctionner autant de neurones que ça...

C'est un peu comme dire que d'avoir des comptes et des mots de passe ça fait travailler la mémoire, mais quand ils sont tous stockés dans le cache (conservation des mots de passe) du navigateur ou bien que l'on utilise toujours le même mot de passe partout, je ne pense pas que cela fasse réellement travailler la mémoire.
Le #341531
le cerveau change simplement de fonction. il est de moins en moins un espace de stockage et de plus en plus un systeme de decision face aux nombreuses information qui nous parviens. certains pays comme la coree du sud adapte deja ses programmes scolaires a cette nouvelle donnée. si on ne le fait pas en france, on seras en retard car on prendras trop de temps a developer une memoire desormais inutile.
deathscythe0666 Hors ligne VIP 5898 points
Le #341541
@ciryll

Je me méfie du "les autres ont commencé à le faire, qu'on se dépêche de copier."

Je rejoins plutôt Hipparchia et killyouridols. Je pense que certains secteurs supplémentaires du cerveau agissent car il y a une prise de décision, contrairement à la lecture à laquelle c'est comparé, ce qui est extrêmement pauvre comme comparaison, surtout qu'il n'est pas dit quel type de lecture. C'est pas parce qu'on doit choisir quoi taper dans la barre google et quel lien cliquer qu'on stimule le cerveau dans un sens intéressant.

On le voit tous les jours sur les jeunes qui ont de plus en plus tendance à attendre que tout arrive tout fait en cours (comme si c'était du google). On transforme les gens en spectateurs plutôt qu'en acteur, et c'est bien plus préjudiciable pour l'intellect.
Le #341711
@ciryll, je suis d'accord sur le fait qu'il faille mieux "apprendre à apprendre" et savoir faire des choix que d'apprendre tout court, et qu'il n'est pas des plus utile de savoir par coeur des trucs futiles ou de bas niveau mais plutôt comment s'y référer et retrouver au plus vite l'info et la ressource nécessaire.

Ex: connaître par coeur tous les comptes du Plan Comptable Général est plus idiot que d'en comprendre la logique et pouvoir s'y référer rapidement.

Mais le pendant sur Internet et "l'amélioration des outils" (notamment avec la vague "Web 2.0" ) tend quand même vers le fait que l'utilisateur ait le moins possible à réfléchir, que ça lui tombe tout cuit, voire de décider/réfléchir à sa place et faire les choix pour lui, surtout lorsqu'il y a une logique marketing/commerciale souvent cachée derrière ces outils.
Le #342121
killyouridols >et en complément de "apprendre à apprendre" c'est surtout " être capable de qualifier la source d'une information", on traite désormais assez souvent de domaines qui soit ne nous intéressent pas / soit nous dépassent, on est donc enclin à "croire" la première source d'information qui semble avoir un minimum de logique. C'est en ce sens que la notion de web social est intéressante.
Le #342411
le fameux rapport signal/bruit
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]