Redevance pour copie privée : forte opposition en Allemagne

Le par  |  4 commentaire(s) Source : ZDNet
imprimante 10*15

Chez nos voisins d'outre-Rhin, la redevance pour copie privée ne semble pas mettre tout le monde d'accord.

Imprimante 10 15Chez nos voisins d'outre-Rhin, la redevance pour copie privée ne semble pas mettre tout le monde d'accord. Les consommateurs allemands sont pour leur part devenus les spectacteurs d'une petite guerre, dans laquelle ils sont d'ailleurs invités à prendre partie.


La loi allemande en pleine réforme

En Allemagne, la taxe pour copie privée est déjà prélevée sur de très nombreux appareils informatiques - ordinateurs, imprimantes, disques durs, etc. -. Le gouvernement entend revoir sa copie et n'appliquer cette taxe, qui ne devra pas dépasser 5 % du prix du produit, qu'aux seuls appareils clairement destinés à la copie d'oeuvres.


Les sociétés d'auteurs face aux industriels
Les sociétés d'auteurs ne l'entendent pas de cette oreille et s'opposent vivement à cette décision. De leur côté, les industriels qui sont favorables à ces mesures n'entendent pas lâcher prise, défendant bec-et-ongles leurs intérêts. Selon eux, la trop grand exigence des sociétés d'auteurs viendrait en effet grignoter leurs chiffre d'affaires. Pour information, les redevances perçues en 2002 étaient de 76 millions d'euros et devraient atteindre les 596 millions d'euros en 2007. Ils aimeraient aussi voir la mise en place généralisée des verrous numériques.

Espérant bien se faire entendre auprès du gouvernement allemand, un groupement industriels composé des marques Acer, Brother, Canon, Dell, Epson, Fujitsu Siemens, HP, Intel, Kyocera, Lexmark, Lenovo, Oki, Sharp et Toshiba, a lancé, mercredi dernier, un vaste plan de communication auprès du grand public, afin de rallier l'opinion à sa cause. Dans l'un des plus grands magasins d'électronique de Berlin, sur la Potsdamer Platz, un stand a été installé. Une banderole indique " Teuerland - Wir schlagen darauf " - " Au pays de la vie chère - Nous augmentons les prix ". Les produits dont les prix pourraient pâtir sévèrement de cette taxe y sont exposés afin d'inciter le consommateur à prendre partie en signant la pétition sur place ou sur le site web dédié.

Ferdinand Melichard, président de la VG Wort, société qui s'occupe de la gestion des taxes pour les oeuvres écrites, rétorquait pour sa part : " Les fabricants d'imprimantes peuvent essayer de faire impression avec des illustrations colorées ou clinquantes. Mais ils devaient faire attention à ne pas se perdre dans un monde complètement fantaisiste, qui peut aisément être démoli par des chiffres étayés. "

La guerre est donc clairement déclarée.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #152056
Salut @ tous,

Ils ont bien raison de protester en Allemagne !

Je trouve vraiment cette taxe inepte, comme pour la France. À mon sens elle est d?autant plus inepte qu?elle légitime le piratage puisqu?elle permet de rémunérer les artistes et les soi-disant « artistes » . Il faut que les majors arrêtent de pratiquer des prix exorbitants (et par la même de vendre moins de soupe?) et à ce moment là les gens consentiront à acheter de la musique.

Je profite de l?occasion pour pousser un coup de gueule contre les DRM qui commencent franchement à me fatiguer et qui me donnent l?impression que la vie est plus facile pour un pirate

@+

Fred
Le #152102
C'est pas une impression, la vie est vraiment plus facile pour un pirate...
Le #152109
Et moins chère aussi !
Le #152147
Tout le monde paye des majors pour les rembourser des pertes qui seraient (j'insiste sur le conditionnel) causées par le piratage.

Et les gens sont pas d'accord'

Eh bah c'est pas dommage!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]